| Espace allaitement   | Espace grossesse   | Espace maternage   | Espace professionnels   |
   Espace allaitement > Le guide de l'allaitement > tétées fréquentes ce n'est pas toujours de faim
 
 
 * Retour Accueil du site
 


ADJ+
www.allaitement-jumeaux.com
Soutien aux mères
Organisme de formation


Joyeux Noël

L'ADJ+ vous souhaite un Joyeux Noël!

 

 
  Association
    - Adhérer
    - Consultations (visite+tél)
    - Nos représentantes
    - Nos Publications
   

- Bibliothèque (sélection livres)

     
    - Matériel (et produits)
    - Marques négociées pour nos adhérents
marques négociées
   
     
     
  News
    - Infolactée (weblettre)
    - Info-flash (Bronchiolite- Gastro- Chaleur etc)
    - Edito - coups de gueule
     
  Entre nous
    - Consultations
    - VOS Témoignages
    - DEUX listes discussion
    - Petites annonces
    - "Casting"
    - Bons plans allaitement
    - Paroles d'enfants
    - Questionnaire Etudiantes
    - Liens sites internet
    - Amis des bébés
     
  Galerie photo / vidéos
    - Expo le Mur du sein
    - Photos perso
    - Vidéos
     
  Chercher
     
 

Trève de Noël, seules les patientes en cabinet et les adhérentes pourront me joindre sur mon cellulaire du 22/12 au 07/01 2016

 

   

N'oubliez pas, (futures) mamans de jumeaux, de contacter les membres de l'équipe ou nos listes de discussion

N'oubliez pas les rubriques thématiques qui complètent le Guide de l'allaitement, comme les bobos, les baisses de lait etc


   

Spécial mamans de jumeaux:
Nos représentantes au téléphone et notre liste allaitement-jumeaux

Pour les mamans d'un enfant, Notre consultante (visites et téléphone) et la liste allaitement at yahoogroupes vous permet de rencontrer d'autres mères;

 

 

 
 
 

Guide de l'allaitement de la naissance au sevrage:

Mille occasions de rester au sein..
ne veut pas dire rester sur sa faim

 
 

 

Le nouveau-né qui tète et qui tète.. Merveilleux moments que ces premières tétées, émouvantes toujours, parfois éprouvantes car la maman est dans l'inconnu, ou dans l'interrogation, ou dans les deux.

Ce qui suit vient de deux cas qui m'ont été soumis, comme quoi ce chapitre a lieu d'être lu par les futures mamans, afin d'être à l'aise dans les premiers jours.


Les bébés sont là, ils sont nés, on peut enfin les toucher, les regarder, et c'est formidable; viennent les tétées; aidée ou seule, la tétée a lieu; se pose alors la question de la durée: combien de temps le ou la garder au sein? Au lieu de chercher dans les livres ou magazines, si vous laissiez faire la nature?

Une jeune maman m'avait appelée un soir, elle s'inquiétait de ce que ses nourrissons pleuraient beaucoup; en discutant avec elle, je me suis vite rendu compte qu'elle rompait la tétée au bout de 10-15 minutes; entre autres, parce qu'elle avait peur que ses bébés ne prennent de trop et ne deviennent obèses.

Déjà, je la rassurais sur le fait que le lait s'adapte aux besoins des bébés, et donc qu'un enfant resté même une heure au sein, a "mangé" en début de tétée, et qu'il reçoit, dès lors qu'il reste pour le plaisir, un lait très aqueux, très léger, qui ira vite dans la couche sans risque de surcharge.

Ne suivez pas les guides indiquant qu'on met au sein 5 minutes le premier jour, puis 10 minutes le second..

Il faut que vous comprenez que si vous rompez la tétée, vous avez pour conséquence: que peut-être votre enfant n'a effectivement pas encore tété tous les nutriments dont il a envie et besoin; que peut-être qu'il aimerait encore téter pour le plaisir ou d'autres raisons que j'expliciterais plus loin.

Conclusion: l'enfant affamé de lait ou de câlin . pleure au bout d'une demi-heure (parfois plus tôt). Et alors se pose la sempiternelle sentence: il pleure parce que vous n'avez pas assez de lait.

Ce qui est évidemment faux.

Donc laissez votre bébé au sein, il le quittera quand il aura été nourri de tout son saoul: lait et câlin.

J'aimerais en profiter pour vous donner un exemple: Florian est mon troisième enfant, précédé d'Alexandre et Maximilien. Je dois me partager entre deux bambins et un bébé; ce n'est pas facile, mais finalement, tout le monde finit par admettre que maman ne pouvant être partout, l'un doit faire dodo tandis que les autres ont des activités manuelles avec leur maman, et que les autres doivent faire une bonne sieste tandis que l'un a des moments privilégiés avec sa maman; de même le soir, quand le papa est là, que la famille a dîné, et qu'elle se retrouve sur le lit des parents, pour un gros câlin: Florian me sent détendue, et je suis détendue, car mon mari est là pour prendre la relève, et justement, se lever pour intervenir. Florian adore prendre une longue tété, une tétée d'une heure environ, qui se situe donc entre 19h30 et 21h; c'est son moment avec sa maman pour lui tout seul.



L'enfant reste donc au sein, jusqu'au moment où il va décrocher, ivre de lait et d'amour; la tétée du sein a joué également sur les os de son crâne, le mettant dans un état de béatitude réel, cela fait partie de la physiologie du crâne et de la tétée.

Il y a des enfants qui réclament le sein sans arrêt les premiers temps.

Et c'est le second point que je souhaiterais évoquer.

C'est une autre maman qui s'inquiétait de ce que l'un de ses nouveaux-nés, dès qu'il était éloigné du sein, se mettait à pleurer; Et comme il pleurait, et bien la sentence était là, toute proche: il réclame (encore) parce que je n'ai pas assez de lait? Et bien non, et voici pour comprendre pourquoi votre lait n'est pas en cause:


Il faut savoir que le sein n'est pas que alimentaire, mais bel et bien relationnel; pour la maman, c'est un moyen de materner, d'exprimer son amour; pour le bébé, c'est un moyen de se rassurer, de se faire câliner, d'être consolé d'un chagrin, d'une crise douloureuse, d'une peur... c'est un moyen de se remettre de ses émotions, car naître, et bien c'est quelque chose d'éprouvant; c'est aussi un moyen de se rapprocher de sa mère et des conditions in-utero.

Avoir le nez sur le sein, c'est sentir l'odeur du lait, l'odeur du corps de sa maman; c'est sentir les pulsations de sang dans les veines, dans ce super-réseau hypervascularisé que sont devenus vos seins après l'accouchement (ces veines nombreuses, dilatées, qui permettent aux hormones et nutriments de fabriquer du lait et en telles qualités et quantités, justement).

La tête sur le sein, c'est entendre les battements du cour maternel, c'est se rappeler un peu du milieu utérin qu'on vient juste de quitter; manque l'eau, certes;

Picorer le sein, c'est d'une part téter quelques secondes ou minutes, pour se rassurer, pour lier connaissance avec sa maman;

C'est aussi un moyen pour lancer la lactation. De petites tétées très courtes mais très fréquentes lancent la lactation bien mieux que les tétées "comme dans les livres";

Il ne faut donc pas être inquiète de voir vos bébés réclamer le sein plusieurs fois, bien plus que les fameuses 6 à 7 fois par jour.. ces 6 à 7 fois par jours, c'est dans les livres, et surtout, c'est plus difficile d'avoir un bon allaitement harmonieux et durable qu'en donnant à la demande (à la demande au moins les premiers temps).

Il est vrai que

Florian tétait plusieurs fois de suites: 2 minutes maxi tous les ¾ d'heures; puis il dormait 4 heures d'affilée. Puis il s'est régulé; pourtant c'est un enfant qui reste nourri à la demande, et bien contre toute attente, il se régule de lui-même..

Que vos bébés réclament souvent le sein, on l'a vu, n'est pas signe que vous manquiez de lait;

Que vos bébés veulent rester au sein, on l'a vu, c'est plutôt pour se rassurer des suites de leur naissance, et pour lancer la lactation; Je souhaite sincèrement que ces lignes vous confortent dans votre volonté d'allaiter, et de dire: non, c'est normal qu'ils veuillent le sein, ce n'est pas par manque de lait;

Cela peut faire peur, que d'envisager de laisser deux nouveaux-nés téter 2-3 minutes "toutes les heures"; il faut savoir que cela rassurer les bébés; cela prépare une bonne sécrétion lactée en quantité pour les enfants; il faut savoir aussi que les enfants se réguleront; Au bout de 15 jours si la situation devient difficile pour la maman, elle peut envisager de commencer à aider ses enfants à se réguler. Il m'est personnellement arrivé d'aider des mamans à réguler leurs enfants, car je savais qu'en les régulant, ces mamans retrouveraient un allaitement harmonieux et continueraient d'allaiter tandis qu'en les poussant à "rester à la demande", il finirait par y avoir disharmonie, et arrêt de l'allaitement.


Comment savoir si bébé prend assez de lait ou non ? nous avons les moyens de faire la différence entre: gain de poids lent, gain de poids normal et retard de croissance;

 
 

Points importants

L' estomac d'un nouveau-né est tout petit: 5 ml environ; c'est donc normal qu'il demande souvent le sein.

De plus, être tête contre votre sein, être dans vos bras, c'est l'unique moyen de se rassurer dans ce nouveau monde: chaleur, odeur, rythme cardiaque, odeur, pour se rapprocher des conditions de protection que lui offrait votre utérus; c'est pourquoi les enfants se réveillent en pleurant, quand vous les couchez; oui, ils reprennent votre sein, non pas parce qu'ils ont faim! mais pour se rendormir, se faire rassurer!

 
Edition 2004
 
 
     

Copyright 1998-2004-2008-2015 sous dépôt auprès de la SGDL; toutes reproductions, copies et utilisations interdites sans autorisation