Espace allaitement > Lait maternel > manque de lait /mauvais calibrage de la production

Insuffisance secondaire de lait - causes primaires de mauvais calibrage de la production de lait

Les seins étaient OK au départ, il devait y avoir assez de lait MAIS .... il s'est passé quelque chose

Première Partie: (2e prochainement)

On donne des compléments d'eau ou d'eau sucrée, ou de lait infantile

On saute des tétées quelque soit la raison, MAIS on ne vide pas les seins en même temps

hypoglycémie, hyperbilirubinémie (jaunisse) sont souvent mal gérés et on utilise rarement le lait des seins... on donne des biberons de lait infantile et la mère .. ne vide pas ses seins;

idem quand l'enfant est malade, ou la mère est malade et ne peut pas donner son lait; les tétées ne sont pas assez fréquentes, l'enfant malade n'est pas efficace mais la mère ne termine pas ses seins car on ne le lui a pas dit, en admettant que le traitement médical soit vraiment incompatible, on ne dit pas combien de fois pomper au minimum....

les engorgements mal gérés; le sein n'est pas prenable en bouche, l'enfant a une mauvaise prise en bouche, le lait coule mal, le sein est mal vidé mal drainé... la plénitude mammaire devient engorgement pathologique, parfois avec une destruction massive de la glande mammaire

les mamelons douloureux ; ils sont significatifs d'une mauvaise prise en bouche, donc d'un mauvais transfert de lait, donc de seins mal vidés mal drainés et d'une production qui diminue; ils sont accompagnés aussi d'une maman qui a tendance à écarter les tétées, à écourter les tétées, ce qui empire ce qui précède....

idem les seins douloureux

idem quand une cicatrice de césarienne ou d'épisiotomie fait horriblement souffrir;

avoir démarré l'allaitement après 48h post partum; mais ça reste faisable en "bossant" fort

programmer le rythme des tétées de jour comme de nuit; ça fait sauter des tétées, ça allonge l'intervalle entre deux tétées, et les seins n'aiment pas ça, jamais tellement, mais surtout pas aux démarrages

des tétées trop courtes, quelque soit la raison (douleur ou mauvais conseil)

des totottes.... ça fait sauter des tétées....

les mères de préma qui ne pompent pas assez souvent par 24h, ni se mettent en surproduction dès le démarrage.

 

+ la décision d'allaiter a été prise juste avant la naissance

+ l'intention de prime abord, de faire du "mixte"

la cigarette, l'alcool, la marijuana....

certains médicaments, dont la pseudoéphédrine (anti-congestionnant, on l'utilise aussi dans le rhume des foins pas que en hiver....) - les coupe -lait (jai eu une patiente qui en a pris par erreur) ; les contraceptions hormonales (pilule, stérilet hormonal.... utiliser progestatif seulement, pas avant 6 semaines postpartum);

tous les agonistes de la dopamine donc les traitements contre Parkinson, certains médicaments contre les problèmes d'hypertension, (si vous voyez dopa, attention....)

Trop de vitamine B6

 

Les problèmes peuvent provenir aussi de l'enfant!!

toute restriction, anomalie, variation, autour de l'oralité, toute mauvaise prise en bouche, tout mauvais cycle succion déglutition respiration ; les maladies ou autres conditions qui les affaiblissent et font qu'ils ne peuvent pas soutenir une tétée entière, tout seul; les "endormis" (médications maternelles); les enfants endolories blessés; les enfants ayant des pb d'intégration sensorielle.