| Espace allaitement   | Espace grossesse   | Espace maternage   | Espace professionnels   |
   Espace allaitement > Seins > volume des seins et allaitement
 
 
 * Retour Accueil du site
 


ADJ+
www.allaitement-jumeaux.com
Soutien aux mères
Organisme de formation


Joyeux Noël

L'ADJ+ vous souhaite un Joyeux Noël!

 

 
  Association
    - Adhérer
    - Consultations (visite+tél)
    - Nos représentantes
    - Nos Publications
   

- Bibliothèque (sélection livres)

     
    - Matériel (et produits)
    - Marques négociées pour nos adhérents
marques négociées
   
     
     
  News
    - Infolactée (weblettre)
    - Info-flash (Bronchiolite- Gastro- Chaleur etc)
    - Edito - coups de gueule
     
  Entre nous
    - Consultations
    - VOS Témoignages
    - DEUX listes discussion
    - Petites annonces
    - "Casting"
    - Bons plans allaitement
    - Paroles d'enfants
    - Questionnaire Etudiantes
    - Liens sites internet
    - Amis des bébés
     
  Galerie photo / vidéos
    - Expo le Mur du sein
    - Photos perso
    - Vidéos
     
  Chercher
     
 

Trève de Noël, seules les patientes en cabinet et les adhérentes pourront me joindre sur mon cellulaire du 22/12 au 07/01 2016

 

   

N'oubliez pas, (futures) mamans de jumeaux, de contacter les membres de l'équipe ou nos listes de discussion

N'oubliez pas les rubriques thématiques qui complètent le Guide de l'allaitement, comme les bobos, les baisses de lait etc


   

Spécial mamans de jumeaux:
Nos représentantes au téléphone et notre liste allaitement-jumeaux

Pour les mamans d'un enfant, Notre consultante (visites et téléphone) et la liste allaitement at yahoogroupes vous permet de rencontrer d'autres mères;

 

 

 
 
 

Allaiter lorsqu'on a des petits seins, des gros seins...

 
J'ai une petite poitrine, aurai-je assez de lait quand même?
J'ai déjà une forte poitrine, vais-je devenir un "mastodonte"?
l'allaitement abime-t-il la poitrine ?
un effet silo
seins congestionnés
seins et chirurgie mammaire
 

J'ai une petite poitrine, aurai-je assez de lait quand même?

 

La taille initiale de la poitrine n'a normalement aucune incidence sur la quantité de lait que vous sécréterez. La grossesse va voir se développer votre glande mammaire, avec plusieurs étapes de développement et croissance; l'on sait aussi lorsqu'on allaite, que la glande mammaire continue de se développer encore, au cours du premier mois (à condition que la glande mammaire soit bien sollicitée, bien sûr!!) Cependant, si votre capacité de stockage s'avérait être très faible, vous devrez donner le sein plus fréquemment qu'une autre maman qui a une plus grosse capacité de stockage.

Ce qui importe, c'est plutôt:

  • vos seins sont-ils petits/menus naturellement, ou bien suite à une réduction mammaire?
  • vos seins se sont-ils développés durant la grossesse?
  • vos seins continuent-ils de se développer durant ce premier mois post-partum (car la glande mammaire peut continuer à se développer pendant le premier mois après la naissance des enfants! -à condition d'être sollicitée bien sûr!).

Ne vous inquiétez donc surtout pas de vos qualités de maman allaitante. Votre poitrine s'est déjà modifiée durant votre grossesse, et après la naissance de vos bébés, vos seins resteront "gonflés" les premières semaines, si les tétées sont bien efficaces, ou couplées avec un bon tire-lait si vos enfants sont nés trop tôt ;

En fait, lors de la tétée, vos seins seront vidés "entièrement" par vos bébés, mais vos seins se "gonfleront" à nouveau de lait avant la prochaine tétée; les seins se "regonflent" un certain nombre de minutes après la fin de la tétée. L'on peut aussi dire: que le sein synthétise du lait, ou refabrique du nouveau lait.

Il n'y a pas de position d'allaitement préférable, ni de manière de présenter, soutenir le sein; ce n'est pas nécessaire..... par contre, la maman ayant de petits seins pourra apprécier de placer le talon de sa main contre la cage thoracique, pour "gonfler" un peu le sein et permettre un meilleur "positionnement" du bébé;

La rapidité avec laquelle le sein va refabriquer du nouveau lait dépend:

  • certes du nombre d'unités sécrétoires (ou unités de fabrication), c'est quand même un fait.....
  • du degré de vidange du sein à la fin de la tétée précédente; plus le sein a été vidé, plus il reproduira de lait; là c'est vrai c'est + quantitatif;
  • de la fréquence entre deux tétées; plus les tétées sont rapprochées, plus le lait est fabriqué RAPIDEMENT.
  • Cela explique les problèmes de production de lait des femmes qui suivaient les horaires rigides de "toutes les trois heures", le lait était fabriqué lentement, l'enfant arrivait au sein énervé..... la plupart n'avaient pas une capacité de stockage permettant de tels intervalles....

(il m'est arrivé de noter que mes seins après avoir été vidés d'un trait, se regonflaient environ trente minutes plus tard; je me rappelle avoir refermé mon corsage, qui était lâche.... et environ 25 minutes plus tard, sentir mes seins se tendre, et quasiment entendre mes seins glouglouter, enfin visualiser mon corsage qui se tendait!! certes c'est de l'anecdote, du vécu, mais c'est assez comique pour le partager!!

Et même, je me rappelle, alors que je souffrais d'une candidose mammaire au sein droit, d'avoir allaité mes enfants au même sein, à une demi-heure d'intervalle, et d'avoir tiré mon lait au sein droit qui était vraiment douloureux, après que le deuxième jumeau ait tété au même sein que le premier. J'ai procédé ainsi durant quelques jours, car je souffrais vraiment (et c'était une VRAIE candidose mammaire)... alors là bien sûr, mon sein sain, étant vidé par deux enfants, a suivi immédiatement en matière de production et d'éjection du lait, mais il a pris un volume certain, ou un certain volume, comme vous voudrez.... et je me suis retrouvée avec des seins de volume carrément différents.... Il a fallut plusieurs semaines pour rétablir un véritable équilibre.

 

Avec le temps, votre lactation s'établira, restera la glande nécessaire à votre production de lait...... l'engorgement sera résolu (normalement rapidement, si vous êtes bien conseillée, si vous avez allaité fréquemment et le plus possible), bref au bout de quelques semaines d'allaitement, votre poitrine reprendra doucement une taille moins volumineuse, voire votre poitrine reprendra sa taille "presque" initiale, parce que votre lactation se sera établie, vous aurez une production parfaitement ajustée.

Ce qui fait que l'allaitement est un moyen naturel de voir sa poitrine reprendre sa taille d'avant grossesse tout doucement, tout naturellement, sans brutalité pour le soutien-gorge naturel.

De ma propre expérience, ma poitrine a beaucoup gonflé vers la douzième semaine de grossesse, puis au cours du 6e mois et suivant,dépassant le 106cm! Ma poitrine est restée gonflée plusieurs semaines après l'accouchement, puis elle a commencé graduellement à perdre de son volume, la montée laiteuse se produisant une quinzaine de minutes avant l'heure de la tétée (et là, mes seins gonflaient)!

Au cours des mois de mon allaitement d'Alexandre et Maximilien, encore allaités quand notre troisième enfant fut conçu, ma poitrine avait perdu peut-être deux centimètres par rappport à l'avant-grossesse.
Puis ma poitrine a regonflé, vers la douzième semaine de cette deuxième grossesse (simple); arrivée à la fin du huitième mois de cette seconde grossesse, mes enfants tétaient encore (pour le plaisir, ne stimulant plus la sécrétion lactée depuis le 5e mois), et j'avais repris ma poitrine volumineuse de femme enceinte.... avec l'allaitement fréquent de Florian, ma poitrine redevint souple; à son sevrage naturel, j'entrais à nouveau dans des soutien-gorge d'avant ma première grossesse;

 

J'ai déjà une forte poitrine, vais-je devenir un "mastodonte"?

 

Non, bien sûr. Votre poitrine va être volumineuse, peut-être même très volumineuse, certes, mais en général au bout d'un mois d'allaitement avec des tétées fréquentes, (idéalement à la demande de l'enfant ou des enfants, si pas à votre demande les premiers temps si Bébé est placide, dormeur, ne réclamant apparemment pas)) la lactation se régule, de plus l'engorgement des débuts du postpartum aura été réglé rapidement si vous étiez bien conseillée......

Normalement, la graisse initiale de vos seins, ou bien une large partie de la graisse initiale de vos seins a disparu durant la grossesse, pour permettre le développement de la ramification des canaux et unités sécrétoires;

Arrive la naissance des bébés, bien sûr avec l'engorgement physiologique, donc beaucoup de lait et de l'oedème. L'engorgement, ou plénitude mammaire, doit se résoudre le plus rapidement possible, et vous aurez sûrement besoin d'une ressource dûment formée en lactation humaine.

(de toutes manières quelque soit le volume des seins, volume initial ou volume postpartum des seins, l'engorgement doit être résolu au plus vite, et il peut se résoudre en 24h avec des tétées très fréquentes précédées de massages, éventuellement suivies de fin d'extraction à la main ou au tire-lait...... il importe d'avoir des vidanges fréquente et efficaces du sein; et ces vidanges seront efficaces

  • si vous massez bien le sein avant la tétée,
  • si vous massez le sein durant la tétée aussi,
  • si votre soutien-gorge ne serre pas trop votre poitrine,
  • si vos doigts qui soutiennent votre sein n'empêchent pas le bon écoulement du lait.
  • Autres conseils supplémentaires,
  • appliquer du froid sur le sein durant une petite quinzaine de minutes (pas plus longtemps) AVANT les tétées, cela aide à réduire les oedèmes,
  • et n'hésitez pas à extraire du lait pour assouplir la zone rétro-aréolaire avant de proposer le sein, en plus de ce qui précède.

L'engorgement passe......

Vous allaitez vos bébés, et au fil des semaines, la lactation s'établit. Comme la nature a horreur de ce qui ne sert à rien, votre lactation et ce qui va avec, vont s'ajuster doucettement aux besoins de vos enfants, et vos seins cesseront de trop produire.... ce qui implique qu'après un mois d'allaitement physiologique, on puisse commencer à voir sa poitrine redevenir plus souple.

 

ATTENTION:

L'on restera toujours vigilante avec les poitrines trop souples, ou souples trop rapidement.. ne pas confondre des seins dont la lactation s'est bien établie, avec des seins qui ne produisent pas assez.

Bref: il y a un moment où votre poitrine revient tout doucement vers sa taille initiale, elle continuera de se "gonfler" de lait entre les tétées, vous pourrez remarquer parfois une production lente continue après la tétée puis une forte production un peu avant la tétée suivante.......

Si votre poitrine gonfle au point que vous ressentiez fortement son poids, portez un soutien-gorge de qualité (qui soutient) ; n'hésitez pas à porter ce soutien-gorge la nuit, MAIS A CONDITION IMPERATIVE, que vous ne soyiez pas serrée dans ce soutien-gorge!!!! A défaut d'un soutien-gorge qui vous soulage sans vous comprimer, vous pouvez essayer les seins nus, ou alors soutenir lâchement vos seins à l'aide d'un foulard.

.Je vous le répète, normalement ces sensations de pesanteur disparaîtront au bout de quelques semaines.

Les précautions liées à des seins volumineux au départ, seront plutôt:

un soutien-gorge qui ne serre pas votre poitrine, sinon vous aurez des problèmes de mauvais drainage, avec des risques de réaction inflammatoire...... (pensez à l'utilisation d'un foulard en guise de soutien-gorge)

des positions ou présentations du sein à adapter à des seins très volumineux, dans certaines situations.

Vous pouvez opter pour des positions d'allaitement + adaptées aux seins volumineux, comme:

  • en ballon de rugby, où l'avantage est un meilleur contrôle, une meilleure visualisation, de l'ensemble sein/bébé;
  • allongée sur le côté;

Si vous allaitez en Madone, vous pouvez essayer de placer une serviette invités roulée, ou encore un gant de toilette, placé sous le sein.

Là encore, si vous devez tenir votre sein pour le proposer à Bébé, faites très attention à ne pas empêcher le drainage du sein avec vos doigts.....

 

L'allaitement abime-t-il la poitrine ?

 

Non, l'allaitement n'abime pas la poitrine; au contraire, l'allaitement va permettre à la poitrine de reprendre doucement sa taille d'avant la grossesse; et limitera donc les effets sur le soutien-gorge naturel que subit une poitrine dont on a coupé le lait,et qui subit la variation poitrine prête à allaiter-poitrine sans lait.

Ce sont les variations subites de poids qui abîment la poitrine;
citons les régimes "secs", qui nous font perdre de partout sauf où on le veut, et qui nous vident nos seins....

citons les sevrages brutaux, qui vont entraîner un arrêt brutal de la production de lait, donc une apoptose brutale des cellules de la glande mammaire, donc une perte brutale de volume glandulaire dans les seins.....
et citons la médication pour couper le lait à la naissance, ou dans les premiers jours/ toutes premières semaines quand la mère veut sevrer;

Lors d'une interruption brutale de la sécrétion lactée (soit à la naissance soit après quelques tétées......), vos cellules glandulaires vont commencer rapidement à se détruire.... mais la graisse qui doit en prendre la place, nécessite bien plus de temps à se produire, que la destruction de vos cellules glandulaires....... donc perte brutale du volume de la glande mammaire sans remplacement rapide de la graisse.... donc seins en forme de gant de toilette.

Nota: plus on vieillit, plus la graisse se re-produit lentement; bien sûr.... à noter hélas, que le vieillissement ce n'est pas forcément un âge canonique....

 

Un effet silo....

 

Pendant longtemps, l'on a cru que les femmes fabriquaient le lait pendant la tétée; et bien non!

Nos seins fabriquent le lait entre les tétées, nos seins éjectent ce lait en un, puis deux, voire trois flux de lait.....

Ils sont cependant capables de produire pendant la tétée, mais ça vaudrait si vous allaitiez en continu un même bébé efficace pendant deux heures, vous le sentiriez.... Bébé irait vider le sein, le vider encore plus, et ensuite on sentirait des "pulses" comme quoi on peut encore fabriquer et éjecter du lait....

Je me rappelle avoir eu les jumeaux tétant 2h et demi au sein, tout en dormant; donc au début ils avaient eu leur tétée, chacun son sein; avec donc alternance de succion nutritive (paf! un flux) et de succion nutritive (entre deux flux) puis sentir que l'éjection devenait faiblarde, puis avoir à nouveau des petits pulses de lait tous les quarts d'heure peut-être.....

DONC LE SEIN FABRIQUE ENTRE LES TETEES. LE LAIT RESTE STOCKE DANS LES UNITES SECRETOIRES... JUSQU'A CE QUE L'HORMONE OCYTOCINE ENTRAINE L'EJECTION D'UN PREMIER FLUX DE LAIT, PUIS D'UN SECOND ETC.....

De fait, chaque femme a sa propre capacité de stockage qui n'est pas forcément liée au volume du sein. il semble donc que la capacité à stocker du lait varie d'une femme à l'autre, mais alors, la mère avec une faible capacité de stockage nourrira son enfant avec + de tétées par jour;

On sait maintenant que les femmes qui ont une faible capacité de stockage peuvent parfaitement avoir assez de lait pour peu qu'elles allaitent à la demande. (Hartmann)

 

Seins congestionnés

 

oui, on peut se retrouver avec des seins comme des pastèques juste en post-partum; l'eau de la zone utérine migre dans les seins, il faut y ajouter tout ce qu'on a pu vous injecter par intra-veineuse, et enfin les volumes de lait qui augmentent;

A noter qu'un engorgement physiologique peut se produire vers J9-J14, ce n'est pas totalement extraordinaire......

Le plus souvent donc, vers J3-J4, les seins deviennent énormes comme des pastèques, gonflés d'eau, de lait..... ils deviennent difficilement préhensibles (prenables??) en bouche, car ils sont durs, le sein est dur, l'aréole est dure, et aplatie, le mamelon est aplati gros large.....

En plus, une fois que la tétée aura été amorcée, via massages, ou dès prise en bouche d'un bébé sacrément en forme et sacrément vigoureux, toute cette eau tout ce lait, vont empêcher le bon écoulement, le flux de lait va s'interrompre rapidement.....

Or un engorgement physiologique pourrait se résoudre en 24h..... avec de très bons conseils!

  • il va falloir des tétées très fréquentes, or les mères s'entendent encore dire qu'il ne faut pas trop vider les seins car ça va les re-remplir; elles n'ont pas absolument tord, le sein re-produit pour autant qu'il est vidé, mais ici, les tétées très fréquentes ne font pas qu'entraîner une re-production de lait, les tétées très fréquentes entraînent un DRAINAGE du sein...
  • il va falloir des tétées efficaces, où la succion profonde de l'enfant va non seulement stimuler la sécrétion lactée et vidanger le sein, mais aussi drainer le tissu conjonctif gorgé d'eau; si on ne draine pas, le lait coulera mal;
  • avant la tétée, et si cela ne vous pose pas de soucis, sur le plan culturel, on pourra avoir mis du froid sur le sein, de la glace pilée (dans un torchon) ou un "ice-pack" , sur le sein, durant une petite quinzaine de minutes, AVANT la tétée bien sûr; ce froid va entraîner un drainage lymphatique du sein, réduire la congestion, l'oedème, permettant une meilleure prise en bouche et un meilleur écoulement du lait.
  • avant la tétée, on aura massé, massé le sein, en douceur.......
  • avant la tétée, ou plutôt avant la prise en bouche du sein, on pourra avoir commencé à vider partiellement le sein, surtout pour désengorger la zone derrière le mamelon et l'aréole, pour une meilleure prise en bouche du sein,
  • pendant la tétée, l'on n'hésitera pas à masser doucement le sein, pour continuer l'écoulement;
  • pendant la tétée, on restera vigilante aux schémas de succion de l'enfant, pour "écouter" le sein et le lait s'il coule ou s'il se trouve soudainement coincé, écrabouillé par la congestion.
  • >>> autres infos
 

seins et chirurgie mammaire

lire le dossier
 

mamelons rentrés ombiliqués

lire le dossier
 
édition mise à jour: 01/07/2008
 
     

Copyright 1998-2004-2008-2015 sous dépôt auprès de la SGDL; toutes reproductions, copies et utilisations interdites sans autorisation