| Espace allaitement   | Espace grossesse   | Espace maternage   | Espace professionnels   |
vague guide de l'allaitement
   Espace allaitement > Le guide de l'allaitement > durée de la tétée
 
 
 * Retour Accueil du site
 


ADJ+
www.allaitement-jumeaux.com
Soutien aux mères
Organisme de formation


Joyeux Noël

L'ADJ+ vous souhaite un Joyeux Noël!

 

 
  Association
    - Adhérer
    - Consultations (visite+tél)
    - Nos représentantes
    - Nos Publications
   

- Bibliothèque (sélection livres)

     
    - Matériel (et produits)
    - Marques négociées pour nos adhérents
marques négociées
   
     
     
  News
    - Infolactée (weblettre)
    - Info-flash (Bronchiolite- Gastro- Chaleur etc)
    - Edito - coups de gueule
     
  Entre nous
    - Consultations
    - VOS Témoignages
    - DEUX listes discussion
    - Petites annonces
    - "Casting"
    - Bons plans allaitement
    - Paroles d'enfants
    - Questionnaire Etudiantes
    - Liens sites internet
    - Amis des bébés
     
  Galerie photo / vidéos
    - Expo le Mur du sein
    - Photos perso
    - Vidéos
     
  Chercher
     
 

Trève de Noël, seules les patientes en cabinet et les adhérentes pourront me joindre sur mon cellulaire du 22/12 au 07/01 2016

 

   

N'oubliez pas, (futures) mamans de jumeaux, de contacter les membres de l'équipe ou nos listes de discussion

N'oubliez pas les rubriques thématiques qui complètent le Guide de l'allaitement, comme les bobos, les baisses de lait etc


   

Spécial mamans de jumeaux:
Nos représentantes au téléphone et notre liste allaitement-jumeaux

Pour les mamans d'un enfant, Notre consultante (visites et téléphone) et la liste allaitement at yahoogroupes vous permet de rencontrer d'autres mères;

 

 

 
 
 

Guide de l'allaitement de la naissance au sevrage:Durée d'une tétée

 

 

De nombreuses mères et aussi futures mères inquiètes, me demandent notamment combien de temps une tétée peut durer; histoire de voir à quoi s'attendre pour les secondes; histoire de voir "si c'est normal ce qu'elles vivent" pour les premières. Voici un élément de réponse;

En tout premier lieu, partageons quelques souvenirs qui remontent à certain mois de septembre 1997.... pourquoi ai-je commencé à regarder ma montre, et à regarder le schéma de succion de mes enfants ... pourquoi ai-je même chronométré les tétées avec un chronomètre dûment acheté par le nouveau papa, quand même...

Remarquez, je me suis ainsi rapidement aperçue du mode de fonctionnement du sein, de la physiologie de la lactation.. et même de "certains trucs" qui n'étaient pas, mais alors absolument pas, en adéquation avec ce qu'on disait ou lisait en France, sur le sein et son fonctionnement...... Et j'ai été heureuse de voir ce que j'expérimentai se trouvait finalement en adéquation avec les résultats révolutionnaires des travaux du professeur Hartmann et du docteur Cregan....par exemple; je vous parlerai de tout ça!

Donc me voilà avec un des jumeaux au sein, et armée de ma montre... puis de mon chronomètre... et voici que Bébé prend le sein en bouche, et tète très vite... il est en train de stimuler mon réflexe d'éjection.. lequel se produit assez rapidement, le flux de lait est en train jaillir au fond de sa bouche, il tète et déglutit, tète et déglutit.... moi j'ai déclenché mon chronomètre! et au bout d'une cinquantaine de gros mouvements de mâchoires quasiment ininterrompus, mon petit bonhomme modifie sa façon de téter... je me rends bien compte car je le sens physiquement au bout de mes seins, le lait ne coule plus..... alors j'interromps le chronomètre...

Et mon petit bonhomme qui tète, tète encore et toujours, mais plus rapidement, il tète en fait comme il le faisait juste en prenant le sein; et au bout de quelques minutes (8 car j'ai compté pour vous!) paf je ressens un fourmillement au bout de mes seins, au bout de mes mamelons, les mamelons entiers à dire vrai, mon petit bonhomme se redresse, je le vois qui relève légèrement la tête et se remet à téter de ses mouvements amples et "musclés"... et paf je remets en route mon chronomètre.....

Je ressens le tarissement de ce deuxième flux de lait, je coupe le chronomètre bien sûr, et mon petit bonhomme reprend son schéma de tétée-stimulation: mouvements rapides et courts;

environ 8 minutes plus tard (oui, oui, j'ai compté pour vous, dis-je), un troisième flux de lait se met à jaillir, plus tranquille que le précédent; mon petit bonhomme reprend son schéma de succion "il y a du lait" soit des mouvements plus amples et plus lents, je sens le lait qui s'écoule de mes seins, et bien sûr mon chronomètre est en route....

Et quand l'infirmière vient me demander combien de temps dure la tétée, je lui réponds, bien scientifique, bien cartésienne de formation:

"Alors en mode lait il tète durant 5 minutes mais au total il tète bien 25 minutes...."

Bien entendu, ayant des jumeaux, cet exercice de haut vol fut multiplié par deux.

L'on me demande au bout de combien de temps j'ai arrêté de chronométrer; je ne sais plus; je peux assurer que lorsque j'ai fait ma candidose, les enfants avaient 3 semaines, et je ne chronométrai plus.

La nuit, assise absolument, le chronomètre en main, manquant de tomber par terre

Là encore, j'ai expérimenté pour vous; entre nous, pourquoi ai-je voulu absolument installer ce fichu fauteuil en rotin dans la chambre de mes enfants, pour y allaiter la nuit, alors qu'on est si bien allongée au lit avec les enfants...... mais bon, ça fait partie du développement débile et quasi-incontournable, hein :-)

Il était beau ce fauteuil dans leur chambre, il était fait pour allaiter, notamment la nuit.... il était beau ce fauteuil qui devait être lieu de délices et d'amours; ouais, ben.... en fait de délices et amours nocturnes....

Donc les premières nuits de retour à la maison, assise dans le fauteuil avec le premier bébé au sein, tenu sur bras-main gauche, et.. le chronomètre dans l'autre main... les yeux rougis, secs, la tête dans le seau, crevée, affaiblie, ah mais oui, c'est la fatigue qui fait que j'ai tant tardé à trouver la meilleure solution: allaiter allongée sur le lit parental!! C'est ça, la fatigue, ça tue le cerveau :-)

C'est peut-être aux 15 jours des enfants que j'ai "découvert" avec délices, l'allaitement allongée dans notre lit; mes premières tentatives s'étaient soldées par des échecs; le tout était en fait de m'installer correctement sans prendre en compte la variable "enfants", déjà être à l'aise bien installée; après un peu de gymnastique et même m'être installée la tête aux pieds du lit et mes pieds vers la tête de lit, et bien j'ai découvert l'allaitement allongée, pur délice.....

Alors vous ne voulez pas que je vous jette la pierre quand vous me parlez de chronométrer vos tétées, d'en mesurer la durée....

mais ça me rappelle un propre souvenir qui me fait doucement marrer; mon souvenir, pas ce que vous me dites;

 

Durée de la tétée - 02

Euh, ça ne va pas vous plaire, mais ça va vous aider: ce n'est pas tant la durée de la tétée qu'il faudrait quantifier, c'est plutôt sa qualité qui importe et qu'on peut "mesurer" d'une certaine manière;

Un nourrisson qui s'endort très très vite sur le sein, et qui y reste endormi, à tétouiller, aussi bien 15 minutes que 45 minutes, ce n'est pas bon signe; un nourrisson qui s'endort très très vite au sein, c'est qu'il y a un problème de transfert de lait; il s'endort par manque d'intérêt.

Je n'ose pas dire : parce qu'il n'y a pas de lait, parce que ce n'est pas précis et pas tout à fait exact;

Si l'enfant s'endort très très vite au sein, c'est par exemple:

  • soit que le lait ne coule pas, ou ne s'écoule pas ; et dans certains cas, le sein peut être plein, archi plein d'archi plein.. par exemple en pleine "montée de lait" ou engorgement.... entre tout le lait dans la glande mammaire et toute l'eau dans le tissu interstitiel, le lait ne peut pas bien couler.... le sein est difficile à prendre en bouche, ça coule mal, le nouveau-né s'endort au bout quelques secondes voire une minute;
  • soit que l'enfant n'arrive pas à prélever le lait ; s'il a une mauvaise prise en bouche, il stimule mal l'éjection de lait, il a une mauvaise "aspiration" buccale, donc le lait va mal dans sa bouche.... de plus le mamelon est peut-être plié, tordu par la mauvaise prise en bouche donc ça fait "le coup du tuyau d'arrosage plié", ça coule mal.... ce peut être aussi une succion dysfonctionnelle... ce peut aussi être enfant manquant de vigueur, un enfant manquant d'endurance);
  • soit qu'il n'y a pas grand chose dans le sein, effectivement, et là deux possibilités: vous faites partie des très très rares femmes à avoir un problème primaire d'insuffisance de lait et vous avez en plus, manqué d'aide pour optimiser tout ça, ou alors vous manquez de lait de façon secondaire: par ce mauvais conseils, par manque de bons conseils, votre sein a été peu vidé à la fois précédente, donc ... ben il n'en refait pas beaucoup..... ..

A contrario, il y a des enfants qui vous prennent une tétée en 7 minutes (SEPT), et quand vous soupesez votre sein, vous notez une grosse différence entre avant la tétée, et après; après la tétée, votre sein s'est trouvé laminé; votre bébé tète fortement et rapidement, et de façon ultra-efficace...

LE PLUS SIMPLE EST QUAND MEME D'ALLER VOIR UNE CONSULTANTE EN LACTATION OU UNE PERSONNE DUMENT FORMEE qui observera une tétée et vous rassurera, ou verra avec vous pour résoudre le problème.

Durée de la tétée 03 - au tire-lait

Le mode de fonctionnement du sein reste assez similaire, mais les réponses en terme de temps, diffèrent entre bébé au sein et tire-lait au sein; s'il est HORS DE QUESTION DE FAIRE DE MEME AVEC UN BEBE, sachez que, si vous êtes au travail et que la pause tire-lait est très très courte, vous pouvez vous contenter de faire une séance tire-lait de 5 minutes, en double pompage. Même si on conseille quand même d'avoir des séances de 15 minutes en double pompage (et 20 minutes à chaque sein en pompage séquentiel (un sein puis l'autre)) il a été démontré (Mitoulas, 2002) qu'on recueillait + de 99.9% du lait dans les 5 premières minutes de la séance MAIS A CONDITION DE SAVOIR RECUEILLIR SON LAIT, d'avoir l'habitude de le faire et le faire correctement, avec un bon matériel. Idem, il faut tenir compte du moment où vous avez votre (premier) réflexe d'éjection. Avec un tire-lait, en moyenne, il faut stimuler 2 minutes le sein avant que le lait ne commence de jaillir.

Pour une tétée avec bébé au sein, il ne faudrait pas "couper" la tétée au bout de 5 minutes en vous disant, allez, il a pris 99.9% de sa ration, alors zouh! Pour illustrer cet exemple, de NE PAS couper les tétées au bout de "5 minutes", dites-donc, tout le temps où l'on a dit aux mères: 10 mn à chaque sein et le tout toutes les trois heures, c'est quand même là qu'on a eu des femmes qui n'avaient pas de lait:-)

Vos bébés sont des humains, pas des machines; ils ont besoin de relationnel, de câlins, et le câlin au sein est le meilleur; s'ils sont bons téteurs, plus ils restent au sein, plus ils gagnent en graisses.... s'ils ne sont pas très bons téteurs, ne diminuez pas encore plus leur ration..... et puis, le tire-lait permet d'obtenir 99.9% en 5 minutes, oui, mais bon, pas un vieux coucou.... vos bébés sont-ils efficaces? méritent-ils de se voir "couper" du sein au bout de 5 minutes?? ou même m10?

Vous ne trouvez pas encore réponse sur la durée d'une tétée?

C'est parce qu'il y a plusieurs facteurs à considérer; la différence de volume de vos seins avant/après la tétée est un facteur très intéressant et ça, ça se voit au cours de la tétée (enfin : en fin de tétée); les urines et cacas de vos bébés sont un autre facteur intéressant (là on le note au fil des 24h);

 

Durée de la tétée - 04

Euh, vous allez me tuer, me conspuer, me virer de votre carnet de favoris internet... mais il n'y a PAS de durée de la tétée..... au contraire, on s'est bien rendu compte, depuis quelques années que de nombreuses équipes de chercheurs travaillent sur le sein, sa physiologie, son anatomie, sur l'enfant, sa croissance, on s'est rendu compte que les schémas rigides apportaient justement les problèmes de prise de poids (bébé) et de production de lait et de seins douloureux (maman).

Quelques repères quand même! Parce qu'on n'est pas vaches;

  • L'on donne un premier sein à téter, bien complètement.....
  • On laisse le bébé quitter le sein de lui-même sans chronométrer;
  • MAIS on vérifie que le premier sein est quand même bien assoupli, bien vidé, bien drainé, j'aime même dire: bien raplapla avant de proposer le deuxième sein
  • L'enfant mis au deuxième sein, on le laisse "gérer". S'il en veut encore, il stimulera, tètera, videra le deuxième sein.... s'il est repu, il tétouillera puis délaissera le deuxième sein:
  • ATTENTION, AVANT DE PROPOSER LE DEUXIEME SEIN, ASSUREZ-VOUS QUE LE PREMIER SEIN EST BIEN VIDE, SOUPLE, RAPLAPLA. Vous pouvez le palper avant et après, voire le soupeser avant et après, sans honte aucune!

Si le premier sein semble encore un peu (plus?) plein mais que bébé ne tète plus vraiment alors qu'il devrait encore téter:

  • C'est l'exemple de l'enfant qui semble s'endormir sur ses lauriers ou plutôt s'endormir sur le sein, il tète +/- au départ, mais très vite, il ralentit le mouvement, il ne déglutit plus vraiment; il tétouille alors qu'on attendrait de lui qu'il tète et vide le sein.

On peut l'aider!!!! On peut l'aider par exemple par la compression du sein;

  • Quand on essaie d'être proche des signaux du bébé, on peut se dire: tiens j'ai l'impression qu'il va délaisser le sein comme à la tétée d'avant, alors dès qu'il commencera de tétouiller, je vais faire la compression du sein; et il ne quittera le sein que quand il ne tètera plus, ou plutôt: quand il ne déglutira plus même quand je fais la compression du sein.
  • Si en compressant votre sein vous voyez, sentez qu'il y a encore du lait et que bébé a quitté le premier sein, reproposez-lui le premier sein pour voir un peu....
  • La compression du sein : ne pas hésiter à la faire quand l'enfant tète mais qu'il ne semble plus prendre de lait, ou quand il s'endort, ou qu'il ne tète plus de manière active.
  • Ensuite donc le bébé prend le second sein, on le laisse quitter le sein de lui-même
  • Ce qui nous donne une valeur hypothétique de 20 minutes au moins au premier sein à téter efficacement!
  • On peut avoir des tétées toutes les deux heures, toutes les heures et demi.. on peut avoir aussi des groupements de tétées courtes toutes les heures puis une grosse tétée et hop l'enfant dort trois heures d'affilée.....
  • 8 à 12 tétées par jour, c'est un chiffre tout à fait normal pour un nourrisson.. qui peut téter bien plus souvent... dans les sociétés traditionnelles, bébé tète environ 20 fois par jour...
  • Ah oui, les bébés ne sont pas programmés pour faire leurs nuits..... même les petits biberonneurs.... d'ailleurs si les parents de bébés nourris au biberon dès leur naissance pouvaient avoir le courage de dire que leurs bébés ne ressemblent pas aux préceptes pédiatriques et magazinesques, ça ferait du bien à tout le monde, même à eux, qui n'auraient plus à se croire "mauvais parents".....

L'ON N'OUBLIE PAS que la physiologie de la lactation fait que:

  • le lait est fabriqué ENTRE les tétées, mais que ce n'est pas un biberon: le biberon fait couler le lait tout d'un seul coup (sauf si le donneur fait des pauses volontaires en retirant carrément la tétine de la bouche du bébé durant plusieurs minutes),
  • le lait est éjecté du sein grâce à l'OCYTOCINE, une hormone pulsatoire.....
  • donc le schéma de fonctionnement du sein est à peu près:
    • stimulation (pas de lait), l'enfant tète et stimule sans déglutir sauf salive
    • éjection d'un premier flux (l'enfant tète et déglutit en cadence),
    • période de latence où l'enfant continue de téter mais sans déglutir à part sa salive -donc pas grand chose,
    • éjection d'un deuxième flux de lait, (l'enfant tète et déglutit en cadence),
    • latence où l'enfant continue de téter mais sans déglutir à part sa salive -donc pas grand chose,
    • éjection d'un troisième flux de lait éventuel...
    • Plusieurs minutes entre chaque flux;
  • Du point de vue du bébé, on note donc une alternance de schémas de succion au cours d'une même tétée :
    • ça ne coule pas je tète vite et avec de petits mouvements,
    • ça coule je tète avec des mouvements plus amples et plus lents;
    • on aura donc prise en bouche du sein, laps de temps à 2 succions par seconde,
    • le lait coule, laps de temps à 1 succion par seconde,
    • le lait se tarit en attendant l'autre flux, laps de temps à 2 succions par seconde,
    • le lait rejaillit, laps de temps à 1 succion par seconde...

ON SE MEFIE DE L'ENFANT QUI S'ENDORT TRES VITE AU SEIN,

  • il y a un problème d'écoulement de lait (sein trop engorgé, il faut de l'aide pour masser drainer assouplir puis remettre bébé au sein), ou bien un problème de prélèvement de lait (voir la consultante en lactation) .

ON SE MEFIE DE L'ENFANT QUI NE RECLAME PAS SOUVENT LE SEIN

l faut en référer à une consultante en lactation, ou toute autre personne dûment formée en allaitement maternel. En ce qui me concerne, je préfère proposer que vous exprimiez votre colostrum puis votre lait toutes les deux heures et que vous le donniez à la tasse, à la pipette toutes les deux heures, ce qui ne dédouane pas de tentatives de mises au sein, tout cela histoire de nourrir votre bébé, d'empêcher tout risque d'hypoglycémie ou d'hyperbilirubinémie, le temps qu'il se réveille, acquière de la force, vigueur, et histoire pour vos seins de faire dès J3-4 une copieuse production de lait -puis d'entretenir une bonne production;

 

Ce qui est important:

  • Ne jamais avoir des seins trop pleins avant la tétée ni entre les tétées; donc ne pas hésiter à faire l'action par contre pression pour désengorger la zone de l'aréole et du mamelon, à masser le sein doucemment pour l'assouplir de manière à faciliter la prise en bouche du sein par Bébé.
  • S'assurer que le premier sein est bien souple, bien vide, bien drainé par bébé après sa tétée, ou après qu'il ait quitté le premier sein pour aller au second sein
    • L'on s'assure que le premier sein donné est bien souple, bien raplapla bref que la tétée au premier sein a été bien EFFICACE avant de proposer le deuxième sein (et l'enfant dispose quant au deuxième sein);
    • On peut le voir avec les yeux, ET le palper avec les mains, on peut soupeser ET palper avant la tétée et après la tétée
  • Ne pas avoir de gros espacements de temps entre les tétées; attendre trois heures est une "bêtise" issue des années 1970 et issue de l'alimentation au lait infantile; même attendre au moins deux heures n'est pas fondé!
  • Avoir une bonne position d'allaitement
  • Avoir une bonne prise en bouche du sein
  • Si vous avez mal aux mamelons, pendant la tétée (passées les 20-30 premières secondes de la tétée, les tout premiers jours, éventuellement), si vous avez mal aux mamelons entre les tétées, si votre mamelon est écrasé, pincé, déformé, n'attendez pas, vous avez besoin d'une personne dûment formée pour revoir position/prise en bouche/ succion;
  • Petit rappel: la mise au sein ne doit pas amener de douleur (on accorde une sensibilité +/- vive durant les 20-30 premières secondes de la tétée, les tout premiers jours d'allaitement); la mise au sein ne doit pas amener de déformation (déformation, pincement) tout comme elle ne doit pas amener de dégradation/lésion (même petite), qu'on ait mal ou pas;

 

Edition 01/07/2008 +P
 
 
 
 
 
 
 
     

Copyright 1998-2004-2008-2015 sous dépôt auprès de la SGDL; toutes reproductions, copies et utilisations interdites sans autorisation