| Espace allaitement   | Espace grossesse   | Espace maternage   | Espace professionnels   |
   Espace allaitement > Le guide de l'allaitement > quelques difficultés
 
 
 * Retour Accueil du site
 


ADJ+
www.allaitement-jumeaux.com
Soutien aux mères
Organisme de formation


Joyeux Noël

L'ADJ+ vous souhaite un Joyeux Noël!

 

 
  Association
    - Adhérer
    - Consultations (visite+tél)
    - Nos représentantes
    - Nos Publications
   

- Bibliothèque (sélection livres)

     
    - Matériel (et produits)
    - Marques négociées pour nos adhérents
marques négociées
   
     
     
  News
    - Infolactée (weblettre)
    - Info-flash (Bronchiolite- Gastro- Chaleur etc)
    - Edito - coups de gueule
     
  Entre nous
    - Consultations
    - VOS Témoignages
    - DEUX listes discussion
    - Petites annonces
    - "Casting"
    - Bons plans allaitement
    - Paroles d'enfants
    - Questionnaire Etudiantes
    - Liens sites internet
    - Amis des bébés
     
  Galerie photo / vidéos
    - Expo le Mur du sein
    - Photos perso
    - Vidéos
     
  Chercher
     
 

Trève de Noël, seules les patientes en cabinet et les adhérentes pourront me joindre sur mon cellulaire du 22/12 au 07/01 2016

 

   

N'oubliez pas, (futures) mamans de jumeaux, de contacter les membres de l'équipe ou nos listes de discussion

N'oubliez pas les rubriques thématiques qui complètent le Guide de l'allaitement, comme les bobos, les baisses de lait etc


   

Spécial mamans de jumeaux:
Nos représentantes au téléphone et notre liste allaitement-jumeaux

Pour les mamans d'un enfant, Notre consultante (visites et téléphone) et la liste allaitement at yahoogroupes vous permet de rencontrer d'autres mères;

 

 

 
 
 

Guide de l'allaitement de la naissance au sevrage: Les éventuelles difficultés des débuts

 

 

 

En se renseignant, en sachant que les côtés négatifs qui se présentent parfois disparaissent rapidement, vous mettez toutes les chances de votre côté pour "passer le cap" sans craquer. En sachant aussi, que toutes les femmes n'ont pas "du mal" à vivre ce premier mois.

Je souhaite encourager le plus de parents à s'engager sur le chemin de l'allaitement maternel, mais il faut néanmoins non pas avouer, ni mettre en garde, mais informer pour mieux le vivre: le premier mois d'allaitement est réputé difficile, à plus d'un titre: douleur, fatigue, contractions utérines, ignorance des bonnes positions, conseils contradictoires, prématurité, besoins de téter de la mère, que l'on prend, souvent à tort pour de la faim..... L'échec de l'allaitement n'est pas loin, pour peu que l'on manque d'informations et de soutien psychologique.

En se renseignant, en sachant que les côtés négatifs disparaissent rapidement, vous mettez toutes les chances de votre côté pour "passer le cap" sans craquer. En sachant aussi, que toutes les femmes n'ont pas "du mal" à vivre ce premier mois. Et que ce cap difficile, une fois passé, peut aboutir à une relation merveilleuse, nourricière et relationnelle inimitable.

Les contractions de l'utérus

Le scepticisme du personnel médical

Ce n'est pas irrémédiable

Qu'est-ce que vous pouvez lire aussi? les dossiers qui donnent accès aux:

"questions de seins" dont les bobos éventuellement

"Grossesse et démarrage"

"questions de lait"


Les contractions de l'utérus:

Le gros avantage de l'allaitement maternel est qu'il provoque des contractions de l'utérus, lequel va reprendre sa taille initiale très rapidement, beaucoup plus rapidement que celui des mamans donnant des biberons.

Ces contractions ont lieu pendant les tétées, et là encore, c'est une appréciation personnelle. Le meilleur parallèle que je puisse donner est: les douleurs lors des règles. Certaines femmes ont mal, très mal, peu mal, pas mal du tout. Et les contractions avant d'accoucher, c'est pareil, c'est très personnel.

Si cela peut vous aider, dites-vous que votre utérus se remet en place, et que ça, c'est du ventre qui dépasse en moins. Pensez à visualiser votre corps de l'intérieur, vivez ces moments de votre corps, vous avez ressenti votre grossesse, vos bébés en vous, continuez ces derniers moments à vivre votre ventre. (La prochaine étape, sera de visualiser les muscles de votre périnée; puis les abdos-et ça, c'est moins attrayant).


Le scepticisme du personnel médical

Le scepticisme du personnel médical est assez grand mais pas partout.

J'ai entendu parler de maternités qui refusent les stocks gratuits de biberons tout prêts, ainsi que les cadeaux naissance, qui ne sont que des pub et échantillons.

Certaines équipes de ces maternités ont une politique visant à promouvoir l'allaitement et à le favoriser, comme ne pas compléter le lait maternel par du lait industriel.

Malheureusement, elles sont bien trop peu nombreuses, ces maternités, qui favorisent l'allaitement maternel. J'ai bien souvent parlé dans certaines solutions sur mesure, de ces maternités où des parents devaient ramer pour ne pas subir de compléments protocolaires, par exemple.

Mes enfants ont reçu des compléments protocolaires et bien sûr du lait industriel comme complément, car ils étaient nés à 8 mois, et de "faible poids". En fait,ils sont nés dans les mêmes proportions que des enfants issus de grossesses simples, mais à 8 mois.... Bref, les sages-femme et nounous imposaient des compléments...

Quant à avoir été découragée de vouloir allaiter des jumeaux, je ne m'étendrai pas là-dessus; quand une infirmière vient tous les jours vous demander si vous avez votre montée de lait....puis vient vous dire: "oh mais à J5, c'est trop tard, vous n'aurez pas de lait maintenant"; quand les nounous disent: "mais faites du mixte, faites comme l'autre maman, ça lui prend moins de temps".....

Que dire d'un cas qui m'a été soumis, où une infirmière venait tâter les aisselles de la mère toutes les trois heures.....après que le pédiatre ait annoncé que "l'allaitement de ses jumeaux cela ne valait pas la peine, c'était beaucoup de fatigue pour rien".


Ce n'est pas irrémédiable

Non, ce n'est pas irrémédiable.

  • Déjà savoir que ce premier mois difficile,et bien c'est le premier mois, qui fera bientôt place au grand plaisir d'allaiter, avec ses moments de bonheur, de chaleur, de relationnel. Quant à adopter l'idéal du sevrage naturel, et donc l'allaitement de longue durée, alors je vous prédis des moments assez intenses avec vos bébés, croyez que le temps des tétées avec des "gremlins" de presque 15 mois est formidable, avec une complicité galopante.
  • Savoir aussi que si vous avez craqué, que vous avez introduit un biberon, et que vous le regrettez (sentiment de culpabilité, ou accroissement de travail et d'argent car il faut préparer les biberons, les nettoyer, les stériliser, acheter le lait, considérer les problèmes digestifs corollaires), vous pouvez parfaitement repartir en arrière, et supprimer ce (ou ces) biberon(s). Comment? Et bien, dès lors que vous allaitez toujours, vous "fournissez" du lait; il suffit de mettre vos bébés au sein, en supprimant les biberons, et la nature fera le reste.
  • Savoir que ce n'est pas l'allaitement de jumeaux qui fatigue, mais tout le reste; faites le calcul de la préparation des biberons, achats de lait, eau.... et vous verrez vite où est l'économie de temps et d'énergie, et de porte-monnaie-mais l'allaitement est avant tout un relationnel, pas une économie d'argent.

    Encouragez vos petits s'ils "attendent" leur biberon (mixte ou complément).

    Si vous manquez de confiance en vous, et bien mettez-les au sein, puis complétez d'un peu du biberon que vous allez faire disparaître. Mais ce biberon ne doit pas être plein, vous en aurez supprimé 30 millilitres de lait, à raison de 30 millilitres de lait par biberon et par jour. (si lundi, vous décidez de supprimer le biberon de midi, de 90 ml, mardi vous donnerez le sein puis complèterez en offrant 60 ml, mercredi ou jeudi, vous complèterez en offrant 30 ml, jeudi ou samedi, que nenni, que du sein!)

  • Qu'est-ce que vous pouvez lire aussi? les dossiers qui donnent accès aux:

    "questions de seins"

    "Grossesse et démarrage"

    "questions de lait" y compris "augmenter le lait" (augmenter la sécrétion lactée)

 
 
 
 
 
Edition 2004
 
 
     

Copyright 1998-2004-2008-2015 sous dépôt auprès de la SGDL; toutes reproductions, copies et utilisations interdites sans autorisation