| Espace allaitement   | Espace grossesse   | Espace maternage   | Espace professionnels   |
   Espace allaitement > Seins > Préparer les mamelons à allaiter
 
 
 * Retour Accueil du site
 


ADJ+
www.allaitement-jumeaux.com
Soutien aux mères
Organisme de formation


Joyeux Noël

L'ADJ+ vous souhaite un Joyeux Noël!

 

 
  Association
    - Adhérer
    - Consultations (visite+tél)
    - Nos représentantes
    - Nos Publications
   

- Bibliothèque (sélection livres)

     
    - Matériel (et produits)
    - Marques négociées pour nos adhérents
marques négociées
   
     
     
  News
    - Infolactée (weblettre)
    - Info-flash (Bronchiolite- Gastro- Chaleur etc)
    - Edito - coups de gueule
     
  Entre nous
    - Consultations
    - VOS Témoignages
    - DEUX listes discussion
    - Petites annonces
    - "Casting"
    - Bons plans allaitement
    - Paroles d'enfants
    - Questionnaire Etudiantes
    - Liens sites internet
    - Amis des bébés
     
  Galerie photo / vidéos
    - Expo le Mur du sein
    - Photos perso
    - Vidéos
     
  Chercher
     
 

Trève de Noël, seules les patientes en cabinet et les adhérentes pourront me joindre sur mon cellulaire du 22/12 au 07/01 2016

 

   

N'oubliez pas, (futures) mamans de jumeaux, de contacter les membres de l'équipe ou nos listes de discussion

N'oubliez pas les rubriques thématiques qui complètent le Guide de l'allaitement, comme les bobos, les baisses de lait etc


   

Spécial mamans de jumeaux:
Nos représentantes au téléphone et notre liste allaitement-jumeaux

Pour les mamans d'un enfant, Notre consultante (visites et téléphone) et la liste allaitement at yahoogroupes vous permet de rencontrer d'autres mères;

 

 

 
 
 

Préparer les seins ou plutôt: préparer les mamelons;

 

   

Pourquoi une préparation des mamelons? Est-elle obligatoire? Son historique;
Dans l'étiologie des emm.... de l'allaitement;
Résumé toilette quotidienne; manipulations manuelles; manipulations avec du matériel; ombilication; niplette;

Q/RJ'ai accouché et je n'ai pas préparé mes mamelons.
Points importants

 

Préparer les seins, pourquoi ?

 

Préparer ses seins est un acte par lequel la mère souvent, se sent "mieux"; elle sent qu'elle a aidé ses mamelons (parce qu'en fait ce sont les "mamelons", ou encore "tétons", qu'on prépare, et non les "seins"....... Psychologiquement, la mère sent qu'elle a mis tous les atouts dans sa poche pour réussir son allaitement.

Et ironiquement, depuis une bonne quarantaine d'année que les femmes préparent leurs mamelons, on a toujours autant de sevrages précoces et en très large partie pour les mêmes causes: crevasses douleurs atroces...... (add Coudray 2008)

Peut-être tout simplement parce que préparer ses mamelons, n'a absolument rien d'obligatoire, voire..... peut-être que préparer ses mamelons peut entraîner des problèmes....

Et pourtant, si un consultant en lactation, un conseiller en allaitement dit:

"vous n'avez pas besoin de préparer vos mamelons"

, il perd sa crédibilité. J'ai personnellement dit plusieurs fois, à des professionnels de santé lors d'interventions en maternité, et à des (futures) mères, que préparer ses mamelons était inutile, que l'évitement des crevasses ne passait pas par la préparation des mamelons, l'on me regardait bizarrement; j'en concluais parfois que le restant de ma prestation n'était plus écouté......

 

La préparation des seins est-elle obligatoire?

NON, absolument pas; on a inventé la préparation des seins il y a quelques dizaines d'années quand on s'est posé la question suivante:

  • "Mais pourquoi les femmes ratent-elles leur allaitement???? "
  • "Pourquoi autant de sevrages précoces, bien plus précoces que le projet maternel initial?"
  • "Pourquoi toujours autant de crevasses???"

Dans les années 1970, lors du retour au naturel, lors du retour à la volonté d'allaiter à nouveau au sein, le constat fut gigantesque: plus personne n'était en mesure d'aider les femmes à allaiter, tellement il s'était écoulé d'années, où les femmes n'avaient pas allaité. Je parle de la France, qui a pour lourd héritage un énorme fossé des générations..... et pour lourd héritage une absence totale d'implication santé et gouvernementale pour répondre aux demandes de ces femmes des années 70. Alors que dans de nombreux autres pays industrialisé, il y eut une même demande à la même période, et les gouvernements et acteurs santé ont agi!

Bref dans les années 1970 les femmes se remettent à allaiter, et .... manque de lait, manques de lait évidents et terribles; il suffit de demander à nos mères, ou plutôt d'écouter nos mères lorsqu'elles nous voient allaiter; soit elles donnaient des biberons, soit elles ont essayé d'allaiter, mais leur lait était clair, elles n'avaient pas de lait, ou alors elles ont souffert de "GERCURES" (crevasses terribles); et si l'on discute avec des femmes assez âgées, on les entend parler de ces gerçures comme quelque chose qu'elles ont vécu, certaines pendant les six mois de leur allaitement (durée préconisée ou pressentie), ce fut un acte d'héroïsme et il faut le dire: allaiter durant six mois tout en ayant des crevasses, il faut du courage;

Là dessus, certaines personnes se sont interrogées.... toutes ces crevasses, toutes ces gerçures plutôt..... et ces groupes de personnes ont commencé à donner des conseils.... comme si le sein était un biberon-tétine! (ah ce fameux fossé des générations!)

 

L' on s'est imaginé que nos seins étaient mal fichus! Rendez-vous compte, quand même, qu'on a échappé à la trempette des mamelons dans une casserole d'eau bouillante, hauts les coeurs quand même!

Et, qu'il fallait "jouer" sur nos mamelons....... on a même été jusqu'à "tanner" les mamelons avec du jus de citron, en les frottant d'une brosse à dent....... donc voilà préparons les mamelons en les maltraitant bien, pour qu'ils ne soient pas agressés par la succion du bébé après sa naissance; jus de citron donc, lotions à base de tout un tas de produits.... frottage du mamelon après la toilette, soit avec une serviette sèche, soit avec une brosse à dent, quand on y repense, la panoplie était très sympathique.

C'est un peu comme si on avait maltraité de la même manière les genoux de nos bébés pour qu'ils souffrent moins lorsqu'lis acquiéreraient la marche et se casseraient la figure.

Côté hygiène, sympathique également, sur le même principe: traitons le mamelon comme la tétine d'un biberon, l'on a obligé les femmes à nettoyer leurs mamelons AVANT la tétée (pour ne pas contaminer l'enfant??) et APRES la tétée (pour éviter les microbes du bébé??);

 

Dans l'étiologie des emm... de l'allaitement,

Dans l'étiologie des emm... de l'allaitement, ce sont:

  • les mauvaises positions d'allaitement,
  • la mauvaise prise en bouche du sein par l'enfant......
  • parfois aussi une mauvaise succion de l'enfant,

qui entraînent les crevasses, gerçures...

on peut aussi rajouter:

  • des tétées pas assez fréquentes, soit qu'on retarde les tétées pour "atteindre au moins 2h et demi entre les tétées" (inutile, idiot, et entraînant des engorgements voire pire), soit qu'on saute les tétées, soit que l'enfant fasse partie de ceux qui dorment, sans éveil APPARENT (risque supplémentaire alors en matière d'hypoglycémie, d'ictère à la conduite de l'allaitement maternel, de mauvaise croissance pondérale),
  • un sein trop plein de lait et d'eau interstitielle bombant, gonflant, déformant, le complexe mamelon-aréole, difficile alors à prendre en bouche par Bébé .

qui vont entraîner des crevasses parce que l'enfant ne prend pas correctement le sein en bouche, qu'il tète agressivement, et si on cumule mauvaise prise en bouche + succion agressive, aïe......

 

Bien sûr, l'on ne doit pas ramener les douleurs de l'allaitement aux seules crevasses, mais les crevasses sont l'élément important des allaitements qui se passent mal, et la préparation des mamelons avait pour but d'empêcher les crevasses....

Alors qu'il aurait simplement suffit de dire aux mères: "Et si vous installiez votre bébé autrement"?? Et aujourd'hui encore, comment se fait-il qu'une mère allaitante n'attire l'attention que lorsqu'elle a des mamelons crevassés? voire crevassés et infectés? Une crevasse qui apparaît dans les premières 24h de vie du bébé sont rares, elles sont liées à un souci anatomique oral du bébé;

les autres crevasses n'apparaissent pas "comme ça" en claquant des doigts; il y a des signaux, des indices précurseurs;

Mais les personnels de santé ne connaissent pas ces signes précurseurs, des signaux qui indiquent qu'on va avoir une crevasse; quant à la maman qui allaite, elle ne peut le savoir que si elle a eu une consultation avec une consultante en lactation EN PRENATAL.

Personnellement, je fais un "topo" sur l'évitement des crevasses et sur les signaux, de manière systématique; une femme avertie en vaut deux; et lorsque j'interviens face à des professionnels de santé, je leur décris étape par étape, tous les signaux visuels annonçant la future apparition de la crevasse; et je leur parle des bonnes prises en bouche et positions d'allaitement; et je leur parle des mauvaises prises en bouche et positions d'allaitement, pour qu'ils les pistent, les corrigent.....

 

Y a-t-il des situations où il serait bon de préparer ses mamelons?

J'attendais cette question..... La préparation des mamelons n'est pas obligatoire, ni même recommandée, pourrait-on dire; souvent elle implique une manipulation du mamelon, or les doigts ne sont pas toujours très propres, le mamelon souffre très vite de ce qu'on l'embête, tripote..... elle devrait être réservée à des cas précis;

Disons les mamelons plats qui sont vraiment plats, les mamelons ombiliqués qui sont de vrais mamelons ombiliqués, et quelques rares situations d'enfant de faible vigueur où même une position d'allaitement ET une prise en bouche optimisées et optimale ne résolvent pas tout.

Gardez bien en mémoire que la majorité des ennuis avec l'allaitement maternel, proviennent de mauvaises positions, de mauvaises prises en bouche du sein.... et que parfois l'on vous dit que vous avez une bonne position, qui en fait n'est pas bonne, mais cela, c'est une autre histoire!.

Gardez également en mémoire que: l'enfant ne prend pas le mamelon, mais le mamelon et une large partie de l'aréole (Attention: l'enfant ne prend pas toute l'aréole en bouche, à part chez les femmes qui ont de petites aréoles.....). Cela ne dédouane pas de "casser" les adhérences dues aux mamelons plats, ombiliqués..... et de bien être vigilante!

Gardez en mémoire le fait que lorsque le lait va jaillir du lait en réponse à la stimulation du complexe mamelon-aréole, le mamelon va se gonfler, il augmente en diamètre et en longueur, ce qui aide bien! Cela va permettre d'intéresser le bébé face à un mamelon qui ne ressort pas assez.....

 

Après un paragraphe sur l'hygiène, vous lirez donc quelques manipulations......... rappelez-vous que les étirements si effectués, doivent être ultra-super doux, il ne s'agit pas de blesser vos tissus, or vous aurez sûrement tendance à manipuler vos mamelons, et c'est une zone ultra-sensible....... enfin rappelez-vous que les mains sont un vecteur de germe, donc il faut se laver les mains précautionneusement avec eau et savon, sans oublier le bout des doigts et les ongles.....

 

 
La toilette quotidienne :
 
  • Douchez vos seins, sans abuser du savon. Si vous vous douchez plusieurs fois par jour, ne les savonnez qu'une seule fois. Le savon à forte dose est irritant, détruit la flore et les défenses de la peau ;
  • Je n'ai pas de produits lavants à conseiller; mais un petit truc à proposer: utiliser le gel lavant de votre bébé!
  • Séchez vos seins, et vos mamelons avec attention. Notre base d'hygiène c'est "propre et sec"; PAS récuré et archi-frottés ..... il faut éviter les mamelons qui macèrent dans l'humidité résiduelle après la toilette, voilà tout!
  • N'oubliez pas de changer vos coussinets d'allaitement.... qu'il soit lavable ou jetable, un coussinet ne doit pas rester en place s'il est humide; imaginez votre mamelon au chaud, dans le noir, et l'humidité... le premier germe, le premier champignon qui passe va adorer!
  • "Autrefois" je proposais la possibilité d' appliquer une crème adaptée qui hydrate les mamelons comme Purelan de Medela ou Lansinoh d'Almafil. Aujourd'hui, je dis "NON"; on peut presser doucement le mamelon après la tétée et après la toilette, pour badigeoner le mamelon avec du lait maternel fraîchement extrait, ET en le tapotant de manière à ce que le mamelon soit badideonné de lait maternel MAIS ensuite bien sec..... Mettre une crème quelqu'elle soit, s'il n'y a pas lésion, peut entraîner des problèmes parce que la peau ne "respire" pas ..... (quant à mettre une crème s'il y a lésion, n'oubliez pas qu'il ne sert à rien d'appliquer des crèmes si une ressource dûment formée en allaitement maternel et en lactation n'est pas à vos côtés pour pister la cause!)
  • Si cela ne vous dérange pas, et dans la mesure du possible, le fait de laisser vos seins à l'air libre permet un assèchement sain des mamelons , cela ne dédouane pas de sécher ses seins avec la serviette, mais ça dédouane du frottement rugueux....

 

 

Il y a des manipulations... non obligatoires, mais si ça vous aide...
 

Rappel: à réserver aux mamelons vraiment plats, vraiment ombiliqués....

voire quelques rares cas où le bébé est de faible vigueur et où malgré la position d'allaitement et la prise en bouche optimisées et optimales se sont révélés insuffisantes.

Qu'est-ce qu'un mamelon plat ou ombiliqué?

Lorsque vous étiez dans le ventre de votre mère, (et oui!) un embryon de glande mammaire s'est formé, mais la petite prolifération cellulaire s'est faite NATURELLEMENT en direction de la cage thoracique; ultérieurement au cours de votre gestation,il y a eu élévation vers l'extérieur, de l'ensemble "bourgeon + les cellules qui s'étaient développées". C'est volontairement que je ne décris pas ici, l'anatomie et l'histoire du sein, c'est terriblement passionnant, mais mérite un véritable cours technique. Lorsque j'interviens dans des modules de formation, l'anatomie et la physiologie "prennent" + de 4 heures!!

Chez certains embryons, cette élévation du puits mammaire ne se fait pas, se fait mal. ou bien se fait incomplètement. Et cela entraînera ultérieurement ujn mamelon plat ou ombiliqué, soit totalement (l'on visualise un véritable cratère au centre du mamelon) soit partiellement (une partie du mamelon "ressort" et l'autre est restée "rentrée")..

Les vrais et les faux mamelons ombiliqués....

Je propose des consultations, bien sûr, mais une large partie du soutien aux mères se fait également à distance; je m'appuie le plus souvent sur un réseau de collègues consultantes en lactation, ou de titulaires du DU allaitement maternel lactation humaine. Je propose également deux tests;

Le premier c'est une question: lorsque vous plongez dans l'eau froide de la mer, est-ce que vos mamelons ressortent? (ou lorsque vous faites l'amour avec votre compagnon).

Le deuxième c'est le test du "pincement"; l'on pince au niveau de l'aréole, doucement, et c'est ainsi que l'on peut voir:

  • des mamelons que l'on voyait plats jusque là, et qui ressortent ==> aucun problème d'allaitement particulier
  • des mamelons rentrés qui restent rentrés ==> il faudra une position d'allaitement et une prise en bouche optimales, et peut-être casser les adhérences par des étirements manuels ou au tire-lait
  • des mamelons que l'on voyait normaux jusque là et qui, avec le test de pincement, se rentrent, se rétractent ==> cf mamelons rentrés qui restent restrés;

 

 

Le cas des mamelons ombiliqués : faible ombilication

j'aimerais ajouter: lorsque les mamelons sont plats, ombiliqués.... il faudrait dans l'idéal un suivi quotidien, aussi bien dans les mises au sein que dans la surveillance du poids du bébé, ce qui peut impliquer d'utiliser un tire-lait :

  • qui casserales adhérence et préparera les mamelons, tétée après tétée,
  • qui stimulera l'éjection du lait et "gonflera" les mamelons préparant ainsi la mise au sein,
  • ET qui pourra apporter le lait maternel nécessaire pour compléter l'enfant......

le temps que le nourrisson prenne le sein en bouche correctement.

Les manipulations/massages nécessitent quelques minutes.

Or l'on sait d'une part que l'on se facilite la vie, et d'autre part qu'on répond mieux aux besoins physiologiques et psychologiques du bébé lorsqu'on le met au sein dès son réveil, et de manière générale AVANT qu'il ne pleure.....Dans une situation d'allaitement sans problème, il est essentiel de mettre bébé au sein avant qu'il ne pleure; Dans une situation qui nécessite une "préparation", il va falloir bien devancer les besoins du bébé.

Imaginons que votre bébé se réveille, commence à pleurer pour avoir le sein, et qu'il faille le faire attendre pendant la "préparation" des mamelons, vous allez stresser, vous énerver (ce qui serait normal) voire transpirer, avoir une grosse boule dans la gorge, et votre enfant allant "enfin" au sein, va être impatient, énervé, et peut-être prendre le sein agressivement.

Il faut donc DEVANCER l'appel de Bébé; il faut guetter ses signaux, dès que vous sentez qu'il va se réveiller, qu'il fait des mouvements de succion avec la bouche, qu'il apporte la main vers la bouche, préparez vos mamelons!! Si vous avez raté ses signaux précurseurs de réveil, dès qu'il se réveille, préparez vos mamelons puis mettez-le sein....

Bien sûr ce n'est pas une obligation, mais plutôt une suggestion pour éviter ce passage difficile de l'enfant qui pleure et de la mère qui stresse sur ses mamelons.

 

Cinéma sans pic à glace : (bon contre les engorgements aussi)

Si cela ne vous pose pas de soucis, sur le plan culturel: Vous pouvez également appliquer de la glace sur vos seins et vos mamelons. Vous avez certainement remarqué que lorsque vous plongez dans la mer (à une température un peu frisquette, pas dans cet agréable Golfe du Mexique bien sûr), vos mamelons ressortent.

Et bien ici, c'est le même principe :

Vous pouvez appliquer de la glace broyée et enfermée dans un linge humide un peu avant les tétées. Mais attention: si ça dure trop longtemps, cela va anesthésier les récepteurs nerveux qui lancent l'information de la stimulation du sein à l'attention du cerveau.

La glace pilée et enfermée dans un linge, est un concept intéressant. En effet, déjà pour un sein et un mamelon "normaux", face à un bébé en bonne santé et né à terme, il y a une phase terrible pour la jeune accouchée: c'est l'engorgement physiologique, ou "montée de lait", ou "plénitude mammaire"; sous l'impact des hormones, de l'oedème (amplifié souvent par les perfusions intra-veineuses d'ocytocine etc....), et des volumes de lait, le sein se trouve totalement engorgé, archi-plein et énorme comme une pastèque. L'aréole est archi-gonflée et tendue. Le mamelon est aplati et large..... Donc le sein est difficile à prendre en bouche en temps normal, en situation normale..... De plus, le lait s'écoule mal, car les volumes d'eau interstitielle et de lait écrasent les canaux.....

Vous imaginez alors si les mamelons sont ombiliqués, ou l'enfant né un peu trop tôt, ou l'enfant un peu petit pour son âge......

La glace pilée, enfermée dans un linge et posée sur le sein durant 9 à 15 minutes, pas plus, va entraîner un drainage, un dégonflement temporaire de l'oedème, et faciliter la prise en bouche du sein. Elle devra se coupler de massages PENDANT la tétée..... massages/effleurements, ou compression du sein..... qui aideront le lait à couler, car les volumes d'eau et de lait écrasent vraiment les canaux, et l'on peut avoir des enfants qui ne prennent pas de poids, qui tètent quelques secondes puis s'arrêtent, s'endorment, et l'on accuse les seins de ne rien produire, alors qu'en fait les bébés ne parviennent pas à vider un sein trop plein!

De manière générale, ne dramatisez pas si les premières mises au sein vous semblent difficiles. Prenez contact avec une personne ressource dûment formée.

 

Etirements à la main:

Nécessitent des mains et doigts et ongles propres! Nécessitent des gestes doux, car le mamelon est très fragile.

Avant les tétées vous pouvez répéter les manipulations que vous avez peut-être effectuées durant la grossesse; et si ces manipulations n'ont pas été faites durant la grossesse en dépit de tétons plats (cela provoquait peut-être des contractions) et bien il peut être encore temps de les faire !

  • l'étirement du mamelon entre le pouce et l'index, posés de chaque côté du mamelon, puis au dessus et au dessous ; recommencez.
  • le massage (pouce au dessus, et les autres doigts en dessous) au niveau de l'aréole en petits cercles pour stimuler l'éjection du lait et faire ressortir le mamelon..

Certains livres évoquent la possibilité qu'a le compagnon d'effectuer ces gestes, ou de téter le mamelon. Cela peut paraître surprenant de lire ce conseil, (et surtout de l'appliquer), mais c'est un conseil que je trouve de plus en plus et je me dois de le mentionner. A chacune de voir si elle veut le proposer à l'autre.

Ces étirements/massages durent quelques minutes.

Enfin, Lors de la tétée, vous verrez que Bébé prend en bouche non seulement le mamelon mais aussi l'aréole. De par la succion de Bébé, le mamelon saillira. Egalement quand le lait "arrive" il gonfle les mamelons qui deviennent durs, augmentent en diamètre et en longueur, et qui ressortent; donc en amorçant manuellement la tétée, les premières gouttes de lait vont "gonfler" le bout de sein plat et le faire ressortir;

 

Matériel: le tire-lait

Il s'agit ici de faire ressortir le mamelon à l'aide d'un tire-lait; MAIS DEUX PONTS SONT IMPORTANTS:

  • Personnellement, je n'aime pas trop l'idée d'un tire-lait en précoce postpartum; les premières heures, ça peut aller; quand on est face à un sein qui vit la phase d'engorgement physiologique, je préfère que la maman commence à la main, et désengorge le complexe mamelon-aréole à la main avant l'utilisation du tire-lait, ET APRES.
  • Le problème du tire-lait est que la majorité des tire-laits encore très largement utilisés dans les maternités françaises, relève de la préhistore; ce sont souvent de vrais dinosaures, de vrais coince-nénés.....

Si la maternité vous procure un Symphony de la marque Medela, ou un Lactaline de Ameda, ça va; mais les autres modèles sont trop anciens.... et si on vous propose un "machin" qu'il faut boucher au doigt, alors là, ne l'utilisez pas, refusez-le, voire: jetez-le, vous rendrez service aux autres mères qui passeront après vous; les aspîrations murales aussi sont inefficaces, et douloureuses, quoiqu'on en dise;

N'oubliez pas de désengorger le complexe mamelon-aréole après l'utilisation du tire-lait: C'est l'action par contre-pression simplifiée:

vous posez deux doigts, de part et d'autre de votre aréole, de façon à ce qu'ils soient tous deux horizontaux, et vous pressez doucement 30 secondes vers la cage thoracique; vous relevez les doigts et les déplacez et replacez de manière à ce qu'ils soient verticalement placés; vous pressez doucement vers la cage thoracique et maintenez environ 30 secondes; Recommencez si nécessaire.

 

Le matériel: les coupelles

Vous pouvez également acheter, en pharmacie par exemple, des coupelles d'allaitement à petit diamètre ; posez-les sur chaque sein, en plaçant bien le mamelon au centre du trou : votre soutien-gorge qui retient les coupelles exercera une légère pression et fera saillir le mamelon. A porter entre les tétées.

IMPORTANT: il est important de savoir qu'il y a des risques à l'utilsation des coupelles:

  • le matériel doit être très propre bien sûr; et être manipulé avec des mains propres.
  • parfois, le port de coupelle s'accompagne d'écoulement de lait, et il arrive que le mamelon subisse des lésions par "trempage" dans le lait maternel; du fait de l'humidité; compter le risque de macération aussi.....
  • parfois lors de la tétée, la maman peut souhaiter garder une coupelle au sein non tété, tandis que Bébé tète l'autre sein, il peut parfois se produire un réflexe d'éjection assez violent, peut-être trop violent pour Bébé.
    Il est donc conseillé de retirer les coupelles avant la tétée (sauf si vous souhaitez recueillir votre lait pendant la tétée à l'aide de la coupelle, mais là, attendez que la sécrétion lactée soit bien établie, et que le réflexe d'éjection soit celui du Bébé, et non du postpartum précoce et de la coupelle).
  • A noter également, que le port de coupelles peut entraîner un début d'engorgement; le sein est stimulé, il produit mais rien ne coule entre les tétées...... là, retirez les coupelles, massez vos seins, videz-les un peu, remassez vos seins, revidez-les un peu, remassez-les enfin puis donnez les à téter, vous ne devez pas rester avec un début d'engorgement; il vaut mieux à ce moment-là ne plus employer les coupelles, mais une autre méthode pour faire saillir vos mamelons-rapidement, ils sailliront d'eux-même et l'enfant n'aura aucun problème à téter, s'il en éprouvait.

 

Le matériel: la seringue "découpée":

Il existe un autre moyen, qui consiste à aspirer le mamelon avec une seringue dont on a ôté l'aiguille et découpé le fond pour en faire un vrai tube.

  • Acheter une seringue (mesurez le diamètre de votre mamelon, et ajoutez quelques millimètres _au moins 5 millimètres_ pour savoir quel diamètre d'embout de seringue vous devez demander).
  • Jeter précautionneusement l'aiguille.
  • Découpez le fond de la seringue, pour obtenir un vrai tube, qui aura une extrémité que vous avez découpée, et une extrémité lisse découpée par industriellement.
  • Enclenchez le piston côté extrémité découpée.
  • Posez le tube sur le mamelon, vous avez ainsi le côté découpe-industrielle contre le mamelon....
  • Agissez sur le piston pour aspirer doucement et sans douleur votre mamelon dans le tube.
  • Puis au bout de quelques minutes on repousse le piston, et on retire la seringue.
  • Evidemment, le fond de la seringue a été découpé et retourné, ce n'est pas le côté découpé qui sera contre la peau.. Point positif : vu le faible prix de la seringue, cette méthode est vraiment peu onéreuse, et elle s'adapte à des mamelons un peu plats:

Attention: ne mettez pas le côté découpé côté peau pour ne pas léser les tissus de l'aréole;

 

Forte ombilication : la niplette

j'aimerais ajouter: lorsque les mamelons sont plats, ombiliqués.... il faudrait dans l'idéal un suivi quotidien, aussi bien dans les mises au sein que dans la surveillance du poids du bébé, ce qui peut impliquer d'utiliser un tire-lait :

  • qui casserales adhérence et préparera les mamelons, tétée après tétée,
  • qui stimulera l'éjection du lait et "gonflera" les mamelons préparant ainsi la mise au sein,
  • ET qui pourra apporter le lait maternel nécessaire pour compléter l'enfant......

le temps que le nourrisson prenne le sein en bouche correctement.

 

Il s'agit ici d'une forte ombilication; c'est toujours le même principe d'une mauvaise, très mauvaise élévation du puits mammaire

(ce bourgeon mammaire glandulaire qui s'est développé vers l'intérieur, avec le développement en canaux et lobules/alvéoles des bourgeons de canaux qui s'étaient creusés, au fil de la gestation, avec des bourgeons alvéolaires....... , donc ce bourgeon mammaire glandulaire qui s'était développé vers la cage thoracique durant ces semaines de votre vie embryonnaire, et qui auraît dû s'élever vers l'extérieur)

avec des adhérences qu'il va falloir "casser" pour faire ressortir les mamelons.

Il peut être assez douloureux moralement de vouloir allaiter, mais de ne pas pouvoir à cause d'une ombilication trop prononcée pour être résolue par des massages manuels, et autres manipulations comme mentionné plus haut.

Normalement, l'utilisation du tire-lait avant chaque tétée et même entre deux tétées peut donner un sacré coup de main pour l'allaitement; ce n'est pas facile à faire avant la naissance; cela peut provoquer des contractions; l'on priverait également les nouveau-nés d'une partie de composants du colostrum..... le tire-lait est doncpour l'après-naissance.

La Niplette:

Si jusqu'à il y a quelques années, seule l'intervention chirurgicale pouvait résoudre le problème esthétique, mais supprimait toute possibilité d'allaiter, (la "désombilication" se faisait en sectionnant les galactophores), on peut désormais résoudre le problème de la mise au sein, et de l'esthétique (point qui n'est pas sans importance) par l'utilisation d'un simple appareil.

Cet appareil dont je vais parler me semble assez révolutionnaire, pour que je le présente; de plus, il est fabriqué par une entreprise seulement: il s'agit de la Niplette, fabriquée par Avent Naturally.

J'ai vu cet appareil sur un catalogue, j'ai contacté le fabricant qui m'a fort aimablement fait parvenir une documentation technique et médicale. La lecture des études de tests, la vue de photos, d'une revue de presse médicale, font que je pense que cet appareil mérite d'être présenté.

La Niplette - >>> Informations complémentaires et mode d'emploi

Attention: si l'enfant refuse le sein, et que vos tétons ne sont pas plats, c'est peut-être "simplement" parce que les enfants manquent de vigueur, de force, soit de façon globale, soit parce que votre sein est archi-plein, archi-dûr de lait maternel et d'eau interstitielle, il faut désengorger le sein, l'aréole, le mamelon, et suivre absolument les "canons" pour une position d'allaitement et une prise en bouche optimale, et peut-être même vider partiellement votre sein avant de le proposer. Des solutions existent (>>>voir notre rubrique à ce sujet)

 

 

J'ai déjà accouché et je n'ai pas préparé mes mamelons
 

Vous avez déjà accouché ?

Rappelez-vous que la préparation des seins, ou plutôt des mamelons, n'est pas du tout garante d'un bon allaitement, on a "inventé" la préparation des mamelons vers les années 1970 lorsqu'on a vu toutes ces femmes qui voulaient à nouveau allaiter, souffrir de crevasses monstrueuses..... on s'est imaginé qu'il fallait préparer les mamelons à être maltraités par la bouche des bébés.... le problème n'était absolument pas dans une fragilité des peaux des femmes, le problème était:

  • l'utilisation de biberons, qui gênait aux mises au sein,
  • le récurage des mamelons avant et après les tétées,
  • et surtout: de mauvaises positions d'allaitement, que personne ne pouvait corriger du fait d'un immense fossé de générations n'ayant pas allaité.

Si vos mamelons sont "normaux": assurez-vous que votre sein est souple, surtout l'aréole.... quitte à masser votre sein, quitte à désengorger la zone derrière l'aréole, stimulez éventuellement vos seins pour les faire un peu couler, pour assouplir l'aréole, et ensuite, très important: une bonne position d'allaitement, ETune bonne prise en bouche; ne sautez jamais de tétées, ne retardez aucune tétée, n'attendez jamais que Bébé pleure ou réclame le sein pour lui donner le sein...... plus vous donnez le sein souvent, plus vous résolvez vos problèmes rapidement!! voici des atouts qui optimisent votre allaitement et qui optimisent vos chances de réussir votre projet d'allaitement.

Si vos mamelons sont ombiliqués et que ce qui précède n'a pas fonctionné: je pencherai pour ce qui précède, PLUS le tire-lait quelques minutes avant chaque tétée et entre deux tétées. Ou un massage à la main suivi du tire-lait si nécessaire; le tout durant plusieurs jours; sans panique; sans inquiétude; Bébé va grandir... acquérir de la vigueur, de la force.... sa mâchoire va s'élargir, s'avancer, lui donnant autant de forces en plus... les adhérences de vos seins vont céder progressivement......

 

 
Points importants:
  • Préparer ses mamelons ou préparer ses seins, n'est pas obligatoire du tout.... cette "préparation" est le fruit de l'imagination d'une bande de personnes sans doute motivées dans les années 70 mais qui n'a pas su mettre le doigt sur les causes des crevasses et les a mises sur le dos de "peaux de mamelon" fragiles qu'il fallait préparer....
  • Préparer ses mamelons peut éventuellement être recommandé dans les vrais cas d'ombilication (voir le test du pincement) quand les conseils minimums _mentionnés plus hauts dans l'article_ ne fonctionnent vraiment pas. Face à des mamelons plats, ombiliqués, si les conseils de mise au sein ne fonctionnent pas, alors là OUI il faut préparer les mamelons, le tire-lait là-dessus peut être d'une bonne aide.... Il importera : un bon suivi avec une personne dûment formée en allaitement, aussi bien au niveau des mises au sein, que de la gestion de la lactation, que de la prise pondérale du bébé... il importera aussi de ne pas utiliser de biberon pour éventuellement compléter bébé avec le lait maternel, car les mamelons de la mère, même après utilisation intensive du tire-lait, ne pourront jamais concurrencer une tétine de biberon ferme et "moulée".
  • attention, durant la grossesse étirement des seins rime parfois avec contractions, il faut arrêter la prépa des seins et consulter une sage-femme ou gynéco pour apprécier votre col et votre utérus
  • attention durant la grossesse: ne pas tirer de grosses quantités de colostrum; vous pourriez priver Bébé lorsqu'il sera né, de certains composants.
  • on peut préparer ses seins dès après la naissance des enfants (toujours dans le cadre d'une vraie nécessité)

RE-RAPPEL: Le cas des mamelons plats, ombiliqués...

j'aimerais ajouter: lorsque les mamelons sont plats, ombiliqués.... il faudrait dans l'idéal un suivi quotidien, aussi bien dans les mises au sein que dans la surveillance du poids du bébé, ce qui peut impliquer d'utiliser un tire-lait :

  • qui casserales adhérence et préparera les mamelons, tétée après tétée,
  • qui stimulera l'éjection du lait et "gonflera" les mamelons préparant ainsi la mise au sein,
  • ET qui pourra apporter le lait maternel nécessaire pour compléter l'enfant......

le temps que le nourrisson prenne le sein en bouche correctement.

 
Edition mise à jour: 01.07.2008
 
     

Copyright 1998-2004-2008-2015 sous dépôt auprès de la SGDL; toutes reproductions, copies et utilisations interdites sans autorisation