| Espace allaitement   | Espace grossesse   | Espace maternage   | Espace professionnels   |
   Espace allaitement > Le guide de l'allaitement > retour à la maison et ennuis
 
 
 * Retour Accueil du site
 


ADJ+
www.allaitement-jumeaux.com
Soutien aux mères
Organisme de formation


Joyeux Noël

L'ADJ+ vous souhaite un Joyeux Noël!

 

 
  Association
    - Adhérer
    - Consultations (visite+tél)
    - Nos représentantes
    - Nos Publications
   

- Bibliothèque (sélection livres)

     
    - Matériel (et produits)
    - Marques négociées pour nos adhérents
marques négociées
   
     
     
  News
    - Infolactée (weblettre)
    - Info-flash (Bronchiolite- Gastro- Chaleur etc)
    - Edito - coups de gueule
     
  Entre nous
    - Consultations
    - VOS Témoignages
    - DEUX listes discussion
    - Petites annonces
    - "Casting"
    - Bons plans allaitement
    - Paroles d'enfants
    - Questionnaire Etudiantes
    - Liens sites internet
    - Amis des bébés
     
  Galerie photo / vidéos
    - Expo le Mur du sein
    - Photos perso
    - Vidéos
     
  Chercher
     
 

Trève de Noël, seules les patientes en cabinet et les adhérentes pourront me joindre sur mon cellulaire du 22/12 au 07/01 2016

 

   

N'oubliez pas, (futures) mamans de jumeaux, de contacter les membres de l'équipe ou nos listes de discussion

N'oubliez pas les rubriques thématiques qui complètent le Guide de l'allaitement, comme les bobos, les baisses de lait etc


   

Spécial mamans de jumeaux:
Nos représentantes au téléphone et notre liste allaitement-jumeaux

Pour les mamans d'un enfant, Notre consultante (visites et téléphone) et la liste allaitement at yahoogroupes vous permet de rencontrer d'autres mères;

 

 

 
 
 

Guide de l'allaitement de la naissance au sevrage:

Le retour à la maison, est-ce le début des ennuis? et les ennuis qui commencent à la maison, est-ce la fin de tout?

 
 

Le retour à la maison s'est effectué; tout va à peu près bien; vous êtes seule à la maison, les premiers problèmes commencent; ils sont normaux, ils interviennent le plus souvent au 3e jour à la maison. Les enfants demandent plus à téter-la question se pose déjà: est-ce que je manque de lait.

Il est un fait, que lorsqu'on rentre chez soi, on se retrouve seule; même si le papa a pu se libérer, et rester plusieurs jours à la maison, on se retrouve seule en matière d'allaitement et maternage; qu'on ait reçu des conseils à la maternité ou non, le personnel était là; qu'on fasse appel à lui ou non, on savait qu'on pouvait compter sur les puéricultrices, sages-femmes etc. Et là, plus personne; le papa est rarement une puéricultrice averti, ou une sage-femme; peut-être met-il lui-même en doute vos capacités. (ou à l'inverse, peut-être ne s'en inquiète-t-il pas, à votre grand dam).


Il faut savoir qu'il est normal de sentir une baisse de forme, une baisse de lait, et de ressentir de la fatigue, morale, physique.

C'est un moment de relâchement; un peu comme quand on a passé des jours entiers à l'hôpital auprès d'un être cher, qu'on ramène à la maison, enfin, guéri.. Vous rentrez chez vous, et là, les pleurs nerveux commencent, ils permettent de destresser, ils permettent de décharger nos épaules, notre psychique meurtri par ces journées entières de souci, de courses incessantes maison-hôpital etc.

Et bien quand on rentre de la maternité, c'est un peu le même principe moteur; on a accouché, ce n'est pas un moment de tout repos quand même, on était entourée certes, mais il y avait la fatigue morale et physique latente. Il faut aussi se rendre compte qu'on est toute seule c'est à dire que on est seule devant Bébé, devant ses réactions; et s'il tousse, que faire? Et s'il se tord, que faire? Pas de puéricultrice! Personne! Et la nuit? La première nuit à la maison, pour des premiers-nés, des jumeaux de surcroît, on dort rarement.. On écoute les enfants respirer, on les regarde.


Il se trouve alors qu'une fois à la maison, on entre en phase de décompression morale, et c'est en général vers le 3e jour que cela se produit. Les enfants réclament plus souvent; la maman se sent fatiguée; elle sent qu'elle a moins de lait... Pire si elle consulte un praticien qui, s'il laisse la maman allaiter, l'encourage au mixte ou au complément.

  • La baisse de lait, ne sera effective qu'en cessant d'allaiter "correctement";
  • La baisse de lait, elle n'existera pas (ou cessera très vite) si: vous allaitez à la demande, sans complément ou mixte de lait industriel, sans vous poser de question: il pleure donc il a faim, ni "il réclame le sein donc il a faim".


Comprenez que la fatigue est normale, elle est pour toutes les femmes; comprenez que les enfants réclament plus, non par faim mais pour se rassurer car ils sentent votre fatigue. Peut-être votre sécrétion lactée baisse-t-elle un peu? Mais c'est très peu.

Alors donnez le sein à chaque fois que vos bébés le réclament, aussi longtemps qu'ils le souhaitent; reposez-vous, mangez équilibré, ne vous posez pas de question; laissez quelques jours passer.. Ca ira mieux dans quelques jours, justement, quand tout le monde aura retrouvé/trouvé sa place, son rythme..


Si vos bébés tètent longtemps, rappelez-vous:

Il faut que vous comprenez que si vous rompez la tétée, vous avez pour conséquence: que peut-être votre enfant n'a effectivement pas encore tété tous les nutriments dont il a envie et besoin; que peut-être qu'il aimerait encore téter pour le plaisir ou d'autres raisons que j'expliciterais plus loin.  Conclusion: l'enfant affamé de lait ou de câlin . pleure au bout d'une demi-heure (parfois plus tôt). Et alors se pose la sempiternelle sentence: il pleure parce que vous n'avez pas assez de lait.

Ce qui est faux.

Donc laissez votre bébé au sein, il le quittera quand il aura été nourri de tout son saoul: lait et câlin.

Pour en savoir plus..

Si vos bébés réclament souvent, rappelez-vous:

Le sein n'est pas que alimentaire, mais bel et bien relationnel; pour le bébé, c'est un moyen de se rassurer, de se faire câliner, d'être consolé d'un chagrin, d'une crise douloureuse, d'une peur... c'est un moyen de se remettre de ses émotions, car naître, et bien c'est quelque chose d'éprouvant; c'est aussi un moyen de se rapprocher de sa mère et des conditions in-utero.

.

La tête sur le sein, c'est entendre les battements du cour maternel, c'est se rappeler un peu du milieu utérin;

...

Picorer le sein, c'est aussi un moyen pour lancer la lactation. De petites tétées très courtes mais très fréquentes lancent la lactation bien mieux que les tétées "comme dans les livres";

Pour en savoir plus..


Gardez confiance en vous, aussi!


Cela peut faire peur, que d'envisager de laisser deux nouveaux-nés téter 2-3 minutes "toutes les heures"; il faut savoir que cela rassurer les bébés; cela prépare une bonne sécrétion lactée en quantité pour les enfants; il faut savoir aussi que les enfants se réguleront; Au bout de 15 jours si la situation devient difficile pour la maman, elle peut envisager de commencer à aider ses enfants à se réguler.


Il m'est personnellement arrivé d'aider des mamans à réguler leurs enfants, car je savais qu'en les régulant, ces mamans retrouveraient un allaitement harmonieux et continueraient d'allaiter tandis qu'en les poussant à "rester à la demande", il finirait par y avoir disharmonie, et arrêt de l'allaitement.


Comment savoir si bébé prend assez de lait ou non ? nous avons les moyens de faire la différence entre: gain de poids lent, gain de poids normal et retard de croissance;

 
 

Points Importants

Le problème est qu'on se retrouve seule pour les premières complications; de même qu'on sera seule lorsqu'on pensera à reprendre le travail (personne pour dire: mais si voici comment conjuguer allaitement et boulot). Si ça ne va pas c'est souvent normal, contactez une asso ou la maternité!

 
 
Edition 2004
 
 
     

Copyright 1998-2004-2008-2015 sous dépôt auprès de la SGDL; toutes reproductions, copies et utilisations interdites sans autorisation