Accueil site */* Entre nous > Edito coups de gueule */* Edito >

Entre nous - Edito

Mea Culpa Liste des Chroniques

Avertissement */* Mea Culpa */* Liste des chroniques

Avertissement:

Nous nous sommes dans le respect total du projet d'allaitement de chaque maman, et nous préférons et de loin, focaliser notre temps et notre énergie à aider les mères dans leur projet, et non à forcer à ce que toutes les mamans allaitent et longtemps. Cependant il y a parfois matière à pousser un "coup de gueule"; alors pardonnez-moi:-) vous verrez d'ailleurs que l'industrie infantile lorsqu'elle est évoquée, se fait épingler également en ce qui concerne l'alimentation au lait infantile.....

Le mea-culpa....


Chaque femme choisit d'allaiter ou non, c'est son choix; encore faut-il qu'elle ait été informée de l'allaitement naturel vs artificiel, des avantages du sein, et pas seulement des "dites contraintes";

Chaque femme choisit d'allaiter un jour, une semaine, un mois, un an, deux ans, plus ou moins longtemps, sevrage naturel ou brutal par médication; c'est son choix, encore faut-il qu'elle ait été informée qu'on peut allaiter aussi longtemps qu'on peut le souhaiter, qu'on n'a pas à arrêter au bout d'un mois ou de quatre si tout se passe bien; qu'on peut allaiter en travaillant; qu'en allaitant on n'a pas besoin de diversifier avant les 6 mois du bébé...

Les articles qui suivent peuvent paraître tendancieux, ils sont la réaction parfois à chaud, d'une maman, d'une association, qui reçoit des S.O.S., qui entend des mamans frustrées,

  • frustrées d'avoir sevré pour la reprise du travail (et qui ignoraient qu'on peut concilier les deux);
  • frustrées d'avoir sevré pour diversifier (car dès 4 mois tout au plus on doit donner des solides, farines.... et du lait dit deuxième âge);
  • frustrées d'avoir sevré parce qu'elles se devaient de payer des produits alimentaires adaptés mais coûteux et surtout inutiles dans le cadre de l'allaitement, pour être de bonnes mères; parce que le nouveau message publicitaire est: vous aimez vos enfants, offrez-leur le plus coûteux.

Les pouvoirs publics mettent en place des réglementations pour protéger les femmes qui souhaitent allaiter, mais les enjeux commerciaux sont tels que ls réglements après avoir été baffoués dans certains cas, sont désormais contournés par un vide juridique.

Je fais ici un peu le mea-culpa des associations d'ailleurs, à qui on reproche d'être plus ou moins actives: c'est nous qui recevons les appels, les témoignages de mamans qui auraient aimé allaiter plus longtemps mais qui n'ont pas pu, par manque d'information (ou de soutien), parce qu'elles ont été encouragées à sevrer, ou du moins, parce qu'elles n'ont pas été informées qu'elles pouvaient continuer d'allaiter.


Liste des chroniques

Certaines des chroniques sont anciennes; et pourtant s'il y a des choses qui ont évolué, certaines autres sont demeurées immuables.