Espace grossesse > FAQ lait

Foire Aux Questions - lait maternel

Ne pas oublier la Rubrique Lait Maternel ni la Rubrique Santé et allaitement

Du point de vue de la mère (qualité), du point de vue de l'enfant (coliques, régurgitations etc..)

Prenons chacune notre décision, mais que ce soit avec les bonnes informations et sans prosélytisme, on va essayer -:)

Le lait qui sort des seins de la femme

a été prévu par la Nature, a été mis au point par la Nature il y a des milliers d'années. Avez-vous remarqué que la Nature fait bien les choses? Avez-vous noté que chaque fois que l'homme la détourne, l'homme s'en prend plein la gu.... en retour? Comment même peut-on penser qu'un lait artificiel BIO soit meilleur que du lait de femme?

Lait de femme gratuit? et alors! Ya des polluants par rapport au lait BIO!!

Acheter du lait infantile a un coût; sur le plan épidémiologique, si tous les enfants d'un même pays étaient allaités au sein ne serait-ce que 6 mois, l'état ferait un sacré paquet d'économies, et cela se verrait au niveau du budget de l'état, ET SURTOUT sur votre feuille de salaire (ben oui, vous ne payez pas vos médicaments, ni votre hospitalisation, mais l'argent que vous n'avez pas réglé directement avec votre carte bleue, vous le donnez via les charges sur votre feuille de salaire, + les charges de votre employeur.....);

Et en plus, le lait maternel coute gratuitement et ce ne sont pas les calories supplémentaires que la maman ingère qui valent le prix d'une boîte de lait;

C'est plutôt avoir envie d'allaiter; et aussi de protéger l'enfant d'un tas de maladies ici et maintenant, et plus tard dans sa vie, et aussi se protéger soi-même.

CEPENDANT CE N'EST PAS UN CRITERE.

Breast is best, autrement dit le sein c'est le mieux... oui; mais vu comme c'est difficile d'allaiter notamment en France.....

La question 1ère sera: ben justement, avec tous les polluants que j'ai dans mon corps, est-ce qu'un lait infantile BIO ne serait pas meilleur?

La réponse est NON!

la majorité des polluants que vous avez stocké dans vos cellules adipeuses, c'est essentitellement durant votre grossesse, que vous contaminez votre bébé; et allaiter votre bébé va contribuer à protéger votre enfant, même s'il y a un peu de pesticides dans votre lait..... pour que nourrir votre bébé avec u lait infantile BIO soit mieux que votre propre lait matenrel, il faudrait que vous viviez au pied de Tchernobyl ou de Fukushima;

Dans le lait maternel, il n'y a pas que de la bouffe!

Il y a des cellules vivantes, des lymphocytes que VOUS produisez et qui vont protéger votre enfant; il y a des agents anti-bactériens, anti-viraux, anti-protozoaires... (bref anti-microbiens); il y a des agents anti-infectieux! il y a un killer de tumeurs cancéreuses (40 types de tumeurs prouvées!!) ; il y a des agents anti-inflammatoires; il y a des hormones; il y a des enzymes..... voir la composition par exemple sur cette page; lait-maternel-agents-anti-infectieux ou bien similitudes et différentes entre les deux pages: lait-maternel-agents-anti-infectieux-inflammatoires

Sans compter les bouffeurs de microbes, les casseurs de microbes, les casseurs de parois cellulaires, les affameurs, les empêcheurs de se déplacer, les leurres sur lesquels s'accrochent les microbes, et de fait ils sont coincés ils ne peuvent plus infecter de cellule saine...

Bref votre lait ne peut pas être polluant-mauvais pour votre enfant; par contre, pour certains métiers où l'on manipule ou bien où l'on est dans une atmosphère "polluée" (pressing, coiffeuse etc) on peut préférer prendre certaines précautions - sans compter que le code du travail vous protège normalement.

Rots régurgitations coliques

Même si l'enfant qui prend le sein peut avoir des rots, des coliques, des régurgitations, le lait de femme et le sein restent des aliments et moyens de se nourrir qui sont privilégiés et qu'on doit continuer de privilégier.

Je veux m'insurger par là, sur toutes ces mamans qui voulaient continuer d'allaiter, et à qui on a dit que c'était à cause de leur lait, que l'enfant avait des coliques, des régurgitations, des vomissements... j'ai un petit bémol, la consommation maternelle de produits laitiers (d'origine bovine, càd DE VACHE).

Rots...

ce sont des bulles d'air coincées entre deux paquets de lait, parfois avalés trop vite. Pensez-vous franchement qu'une tétine latex ou silicone va aider au problème? l'enfant vorace va au contraire s'en prendre encore plus avec un biberon, fut-il conçu comme limitant les rots? votre petit poussin aura une meilleure qualité de succion au SEIN qu'à la plus chère des tétines.

Rots, ce sont des bulles d'air coincée parce que l'enfant rompt "sans cesse" la tétée (on entend des bruits de baiser mouillé, des bruits de "smack", l'enfant a quelque chose dans ses structures orales qui ne tient pas la tétée ce peut être la langue qui "lache", donc les lèvres lachent, l'enfant avale de l'air puis reprend le sein en bouche, et smack! ça recommence... le mieux est de consulter une personne référente qui regardera ce qui se passe; gageons que vous pouvez d'abord aller voire un ostéopathe et si ça continue après la séance, consulter une consultante en lactation pour voir ce qui cloche;

Régurgitation.. ce sont des trop-pleins;

  • Régurgitation, bébé s'est pris un énorme volume de lait d'un seul coup... c'est maman qui une super-production de lait, ou bien un super-réflexe d'éjection, voire les deux....
  • Régurgitation, ce peut être un enfant qui a quitté le premier sein trop tôt....
  • Régurgitation, et bien c'est documenté, ce peut être lié à la consommation MATERNELLE de produits laitiers d'origine vache.
  • Il faut considérer la chose suivante: est-ce que votre bébé a fait un rot et une régurgitation avec sur le visage un truc qui ressemble à : waouh ça fait du bien + sourire..... ou bien si l'enfant montre des signes de souffrance et de stress;
  • N'oubliez pas non plus, que l'enfant vient de se prendre une bolée de lait, mais que son système gastro-intestinal est immature et qu'il est "flasque", il n'a pas de muscles pour se tenir droit; si vous bougez votre enfant, l'asseyez dans un relax, lui remontez les jambes pour changer la couche, vous pressez sur l'estomac et forcément, ça ressort.....

Diarrhées

  • Toute première possibilité: votre enfant prend des antibiotiques, cela détruit sa flore intestinale, en tout cas, ça la modifie salement, et il faudra plusieurs semaines d'allaitement exclusif pour que la flore intestinale soit à nouveau en place. L'intérêt de votre enfant, EST de continuer de recevoir votre lait maternel, car votre lait contient un ensemble d'agents anti-infectieux, dont (mais pas que) des lymphocytes dédiés à ce que votre enfant a chopé.....
  • Diarrhées: ce ne sont pas des coliques et ça n'a rien à voir avec le lait, c'est infectieux; l'avantage au sein, est que l'enfant va s'hydrater, se réhydrater sans souci, sans compter que LES AGENTS ANTIINFECTIEUX DE VOTRE LAIT vont se mettre à agir, alors qu'au lait artificiel, l'enfant est mal hydraté (et finit souvent à l'hopital) et n'a rien pour se protéger sauf prendre des antibiotiques ou autres médicaments; et les antibiotiques et autres médicaments que votre enfant peut prendre, ne contiennent pas tout ce que votre propre lait contient;
  • ne prenez pas ça pour un: on arrête le traitement médical de l'enfant et on se contente de lait maternel,, ce n'est PAS ce que je veux dire; je veux dire que conserver le lait maternel permet de soutenir activement le traitement médical.
  • Autre possibilité: vous prenez des antibiotiques, on note assez souvent que l'enfant va avoir une diarrhée alors que c'est vous qui prenez les antibios; là encore: vu que vous vivez avec votre enfant, votre enfant est dans votre environnement; vous allez sécréter des lymphocytes dédiés à votre maladie, ils vont passer dans le lait, et protéger votre enfant contre ce que vous, vous avez; VOTRE propre flore intestinale va être bien amochée; à défaut de boire de votre propre lait maternel, peut-être aurez-vous intérêt à rétablir votre propre flore intestinale,, après votre traitement antibiotiques, avec des probiotiques;

Coliques

  • Coliques: ce sont un mélange de symptômes: immaturité digestive, qui ne sera pas résolue avec une tétine, fut-elle à l'image du sein. Ce n'est pas en donnant une substance animale non humaine que vous résoudrez le problème non plus, l'appareil digestif de l'enfant n'est mature qu'à l'âge de six mois révolus, donc alimentation lactée uniquement, de femme ou d'animal.
  • Coliques, certaines sont liées au fait que bébé prend les deux seins, mais qu'il quitte le premier sein trop tôt et que de fait, il reçoit en trop grosses quantités du lactose, et pas assez de graisses, il a un déséquilibre du transit intestinal.... il faut appeler une ressource qui vous expliquera déjà qu'il faut prolonger la tétée au premier sein, et comment aider l'enfant à le faire, si c'est nécessaire.
  • Coliques, et bien parfois, ce peut être lié à la consommation MATERNELLE de produits laitiers d'origine vache.

Bien sûr il convient de consulter le médecin; mais "il y en a marre" de ces sevrages parce que le lait de maman n'était pas bon....

Reprise du travail:

Normalement il n'y a pas de limite à la durée de l'allaitement au sein; l'OMS préconise 6 mois que au sein puis continuer le sein en introduisant les solides, et conserver sein jusqu'aux 2 ans de l'enfant au moins, vision NON TIERSMONDISTE.

Moi je dis: allaitez aussi longtemps que le voudrez....

Si vous reprenez le travail, déjà vous n'êtes pas forcée de sevrer... vous pouvez continuer l'allaitement au sein du soir au matin; et en journée, vous pouvez si voulu, si possible, si envisageable, vous pouvez tirer votre lait pour que la nounou le donne le lendemain; à noter que le code du travail prévoit une heure quotidienne jusqu'aux 12 mois de l'enfant!

Dans ce sens, offrir même temporairement, un pont lacté à votre reprise du travail c'est génial; déjà vous videz en journée vos seins (au travail) et donc vous limitez les risques de pathologie mammaire genre mastite; c'est plutôt bien; ensuite, et bien vous sevrez un peu moins tôt, et ce peut être bien d'avoir un peu de relâche après les 3 premières semaines de crevasses et autres problèmes que vous aurez rencontré peut-être.... de plus votre enfant va être gardé, donc rencontrer des microbes différents de ceux de la maison, et continuer même un peu, de l'allaiter va le protéger....

DE TOUTE FACON, même si vous ne continuez pas d'allaiter lors de la reprise du travail, même si vous ne faites pas ce pont lacté (une période transitoire où vous avez repris le travail et continuez d'allaiter, mais juste pour un petit temps, pas pour un an), imaginons donc que vous sevrez; SACHEZ que vous aurez apporté "vachement" de choses à votre bébé qui va se retrouvé en garde extérieure. Au moins vous AVEZ l'impression de lui avoir apporté quelque chose "en plus". Et de lui avoir apporté un meilleur départ car tout au lait maternel.

Sachez que des mères obtiennent un 3/4 temps en prenant leur mercredi; vous, vous pouvez de fait, obtenir une heure par jour en venant tous les jours..... NON? Si! la loi le dit;

Vers Code du travail */* Vers Pont lacté

 

 

Mon lait n'est pas riche

Votre lait sera toujours assez riche SAUF:

  • A moins d'être végétalienne, une vraie, par philosophie, ou une végétalienne qui s'ignore qui ne consomme aucune protéine d'origine animale, et que vous ne preniez pas de suppléments de B12 notamment,
  • A moins d'avoir une chirurgie au niveau de l'estomac type anneau, bref toute chir bariatrique et que vous ne preniez pas vos vitamines spécifiques,
  • A moins que actuellement, vous ne mangiez pas beaucoup, adapte des jeûnes ou que vous fassiez un très gros régime....
  • A moins que vous n'ayez, actuellement, un trouble alimentaire -notamment anorexie ou boulimie avec purge.
  • Il n'y a PAS de raison pour que votre lait ne soit pas assez riche!!
  • Attention la cloppe, ça diminue la qualité des graisses
  • Attention l'alcool, vous éjectez moins.

Savez-vous d'où ça vient, le lait pas assez riche? Remontons le temps, genre années 50s; on disait aux mères d'allaiter toutes les 3-4 h... et on minutait la durée des tétées; et personne n'avait su aider les mères dans la partie position-prise en bouche; DONC les enfants prenaient mal le sein, et dès le départ, ils ne prélevaient pas assez de lait; de plus, comme ils tétaient toutes les 3-4h et qu'ils étaient minutés, genre 10 mn à chaque sein, ils ne prélevaient pas assez de lait; alors on faisait faire une analyse de lait à la mère; mais comme elle et les soignants ignoraient que le lait change de composition, et que le lait se retrouve éjecté en plusieurs coups, les mères pompaient juste le lai qu'on appelle lait de début de tétée, où il manque notamment les graisses...... de même on regardait le lait couler du sein, en tout début,, mais c'était du lait de début de tétée, et forcément, il était clair, voire transparent;

CQFD

 

Ma mère n'avait pas assez de lait

Avec tous les mauvais conseils de l'époque, c'est normal que vos mères n'aient pas eu assez de lait; et ces mauvais conseils perdurent encore parfois, du moins certains et encore, entre 1998 quand j'ai commencé mon soutien aux mères (et 2000 la formation de soignants), et aujourd'hui 2017 on a fait des pas de géants; même si votre allaitement n'est pas si génial, grâce à nos actions, il est moins pire que celui de la génération précédente -bon ce n'est pas une raison, c'est pourquoi nous continuons nos actions d'information et formation..... ne pensez pas aux antécédents de votre maman ou votre tante, ou grande cousine; vous avez de bons conseils à votre disposition et des spécialistes...

Dès le moment où l'on comprend

  • que le sein n'est pas fait pour fonctionner toutes les 3-4h (sauf les très grosses capacités de stockage)
  • ET que l'enfant lui même n'est pas fait pour fonctionner comme on le faisait faire il y a années notamment son foie est immature donc il ne peut pas jeûner longtemps au risque de puiser très vite et dramatiquement dans les quelques graisses qu'il a
  • ET que ce ne sont pas tant vos seins, mais plutôt la façon de s'en servir,
  • ET que tout bébé n'est pas forcément capable de prendre sa ration sans votre aide par des massages et compressions....
  • ET BIEN LA vous avez tellement toutes les bases que vous ne pouvez plus vous planter; vous faire aider pour sortir d'un éventuel cercle infernal, mais pas mal de moyens pour ne pas y entrer;

 

Mon lait est empoisonné

  • Bien sûr, si vous souffrez de saturnisme, (empoisonnement au plomb) mieux vaut ne pas allaiter, sauf si vous avez subi le traitement par chélation, ET que vous avez éliminé toutes les origines de votre saturnisme.... A noter que si VOUS souffrez de saturnisme, vu votre âge on ne peut pas dire que vous boulottez les petits morceaux de peinture au plomb de votre domicile, cela passe vraisemblablement par l'eau de votre robinet, et que préparer des biberons pour votre bébé implique obligatoirement d'utiliser de l'eau en bouteille que vous aurez acheté!
  • Il n'y a pas de raisons que votre lait soit empoisonné, sauf si vous vivez au pied de Chernobyl ou Fukushima.....
  • Si votre partenaire se lance dans des travaux genre plâtres peintures etc, AUCUN solvant dans les produits..... aérer toute la maison en permanence; idéalement, allez squatter ailleurs le temps des travaux;

Ma grand-mère a empoisonné un de ses enfants avec son lait

Une sage-femme me dit un jour que assez souvent, à l'époque genre 19e siècle les femmes pondaient pondaient et souvent malgré elles, et dans certains cas c'étaient des drames, car il y avait déjà 10 enfants... la mère ne tenait plus debout car elle n'avait pas allaité longtemsp et était retombée enceinte très vite, ou bien l'enfant était faible et puis l'hygiène sanitaire accès aux soins n'étaient pas ceux du 21e siècle... ou bien plein de choses... et la sage-femme m'avait dit qu'un certain nombre de bébés mourraient, mais pas à cause du lait maternel ni de maladie.... mais comme on n'allait pas avouer qu'on avait tué un nourrisson en trop, il fallait bien un coupable;

En tout cas, à une période où l'hygiène, l'accès au sanitaire en général, l'accès aux soins, étaient difficiles et réservés uniquement aux riches, donc peu de gens, c'est "marrant" qu'on ait accusé le lait maternel..... d'emblée;

Alors après, les femmes buvaient des tisanes, il aurait suffit d'une feuille d'une plante dangeureuse, pour qu'elle soit elle-même touchée, et très malade, et que l'enfant allaité, vu son fort volume de lait rapporté à un petit poids, en soit mort;

Mon bébé a fait une jaunisse, c'est mon lait!

Zut ..... "zut à ces jaunisses à cause du lait de la mère qui n'était pas bon"; la grande majorité des jaunisses est lié à une "mauvaise conduite de l'allaitement maternel", ou bien à un mauvais ingesta de votre lait par votre bébé (tétées trop peu fréquentes, bébé n'arrive pas à transférer le lait.....);

Il existe une jaunisse au lait maternel, l'enfant n'est pas en état pathologique, on propose une suspension de 24 h du lait maternel puis reprise de l'allaitement au sein; on évitera les ibberons; et ce serait bien de s'assurer que c'est vraiment une jaunisse au lait maternel, et non une jaunisse liée au "non-allaitement maternel". Et cette jaunisse au lait maternel, ne se produit pas en maternité;

La jaunisse qui se produit en maternité, elle s'accompagne de selles PAS JAUNES, et en fait, c'est une jaunisse... au "non-lait maternel", l'enfant ne reçoit pas assez de ait maternel, plus particulièrement, l(enfant ne reçoit pas assez de lait dit de fin de tétée..... car les graisses du lait maternel finissent dans le caca, et entraine la bili conjuguée dans le caca; s'il manque les graisses du lait maternel, la bilirubine conjuguée ne file pas dans les couches, elle reste et repasse dans le système foie intestins... et son taux augmente à chaque passage etc..

Je fume, je bois (modérément)

Des articles sont dédiés, dans l'Espace Allaitement, Rubrique Santé, globalement, ET ce n'est pas une incitation à consommer, vous pouvez à certains moments particuliers, consommer une cigarette ou une dose d'alcool; mais pas à n'importe quel moment, et pas vraiment à n'importe quelle dose;

Je fais du sport intensif

Aucun problème, douchez-vous avant la tétée, pour évacuer la sueur salée qui peut incommoder votre enfant; si l'exercice fut très très intensif, il se peut que vous ayez +++ d'acide lactique dans votre lait et que votre enfant renacle... il suffira d'extraire (et jeter) un peu de lait avant la tétée;

 

C'est vrai, c'est un sacré paquet de points, issu d'un mélange de questions-réponses fréquentes. ca fait un peu tendancieux cela se voudrait différent pourtant! Les mères mettent en doute très vite la qualité de leur lait.... à cause de l'impact de la publicité qui vante les produits artificiels jusqu'à faire croire, qu'ils sont meilleurs; Ce qui est faux. Enfin sachez qu'en dehors du lait de femme, j'ai parfois parlé lait d'anesse, de jument, brebis, chèvre, il y a aussi les laits végétaux ou plutôt JUS végétaux; attention ils sont loin d'être adaptés au nourrisson, il FAUT VRAIMENT VOIR AVEC LE MEDECIN.

A suivre