| Espace allaitement   | Espace grossesse   | Espace maternage   | Espace professionnels   |
   Espace grossesse > article
 
 
  Retour Accueil du site
 

 

ADJ+
www.allaitement-jumeaux.com
Soutien aux mères
Organisme de formation


Joyeux Noël

L'ADJ+ vous souhaite un Joyeux Noël!


>>> Naissance en Utopie, Michel Odent


 

Allaiter se prépare durant la grossesse - porter son enfant ou ses enfants, donner la vie et continuer à donner la vie

Nota: n'oubliez surtout pas l'espace allaitement, son guide, et ses rubriques thématiques!

   
 
  Association
    - Adhérer
    - Consultations
    - Nos représentantes
    - Nos Publications
   

- Bibliothèque - sélection livres

     
    - Matériel (et produits)
    - Marques négociées pour nos adhérents
    marques négociées
     
  News
    - Infolactée (weblettre)
    - Info-flash
    - Edito - coups de gueule
     
  Entre nous
    - Consultations
    - VOS Témoignages
    - DEUX listes discussion
    - Petites annonces
    - "Casting"
    - Bons plans allaitement
    - Paroles d'enfants
    - Questionnaire Etudiantes
    - Liens sites internet
    - Amis des bébés
     
  Galerie photo / vidéos
    - Expo le Mur du sein
    - Photos perso
    - Vidéos
     
  Chercher
     
 

Trève de Noël, seules les patientes en cabinet et les adhérentes pourront me joindre sur mon cellulaire du 22/12 au 07/01 2016

 

   

N'oubliez pas les rubriques thématiques qui complètent le Guide de l'allaitement, comme les bobos, les baisses de lait etc

   

Spécial mamans de jumeaux:
Nos représentantes au téléphone et notre liste allaitement-jumeaux

Pour les mamans d'un enfant, la liste allaitement at yahoogroupes vous permet de rencontrer d'autres mères;

 

 

 
 
 

Grossesse et allaitement

 

 
 

Taille des seins, petits seins, gros seins et allaitement

Ce n'est pas tant la taille des seins qui compte mais surtout la bonne conduite de l'allaitement et un ratio de fréquence des tétées pour certains seins! des petits seins menus peuvent nourrir des jumeaux; des seins généreux peuvent ne presque rien donner (si l'enfant reçoit du lait industriel avant ou après les mises au sein... Bien sûr c'est un peu schématique.

Prenons une femme, qui a une petite poitrine; ses seins se développent bien durant sa grossesse, et le fait qu'elle porte des multiples augmente la croissance de ses seins durant la grossesse; elle accouche, se met à allaiter assez fréquemment ses bébés; son tissu glandulaire continue de se développer durant le premier mois postpartum.... Super génial! Tout roule pour elle; au bout de quelques semaines ou mois, ses seins pourront devenir un peu plus souple; tant qu'elle donnera suffisamment souvent le sein pour maintenir sa production de lait, pas de problème;

Prenons une femme qui a une forte poitrine; ses seins se développent bien durant la grossesse; elle accouche; manque de chance, on lui dit qu'elle n'aura pas assez de lait, et on donne des compléments de lait infantile à ses bébés; ses seins ne "démarrent" pas, elle vit mal son engorgement physiologique, parce que les bébés ne vident pas ses seins assez bien ni assez souvent, une partie de sa glande s'involue, elle n'aura peut-être jamais à nouveau du lait en abondance....

Le professeur Hartmann, Australien, a fait des recherches fort intéressantes, qui ont bouleversé le monde du sein:-) il a prouvé la notion de CAPACITE DE STOCKAGE. C'est cela qui a fait la différence, certainement, dans les années 0970 quand les femmes voulaient à nouveau allaiter, mais que les professionnels de santé les envoyaient bouler avec des supers conseils qu'on pourrait résumer comme: comment foirer votre allaitement en moins de 10 leçons....

On disait aux femmes, de minuter le temps passé à téter au sein,

et d'attendre absolument trois heures entre deux tétées;

Et bien seules les femmes qui avaient une super capacité de stockages ont pu continuer à avoir du lait dans ces conditions-là;

Plutôt que penser au volume des seins, pensons plutôt à suivre le rythme des tétées des enfants, soit des tétées très fréquentes les premiers temps; et faire attention que les tétées soient vraiment efficaces;

1.J'ai une petite poitrine, aurai-je assez de lait quand même?

1.1

Mes seins ne sont pas développés du tout

Si vos seins ne se sont pas développés du tout depuis votre puberté, vous souffrez vraisemblablement d'hypoplasie, et au cours de votre vie, vous avez dû en discuter avec vos médecins, gynécologues.

Il y a peu de chances que vos seins se développent assez durant la grossesse, pour vous permettre un allaitement complet ou même "à moitié";

Mais: vous pourrez nourrir votre bébé au sein, à l'aide d'un dispositif qui acheminera du lait infantile jusqu'à votre mamelon, si vous avez envie de nourrir votre bébé au sein; vous ne seriez pas la première femme à le faire. Vous aurez peut-être un peu de lait vous-même; Des conseils, un accompagnement en prénatal et postnatal sont nécessaires; et une bonne évaluation de ce que vos seins produisent, pour supplémenter correctement vos enfants, bien sûr;

 

1.2

J'ai une petite poitrine, qui s'est développée depuis la puberté, mais ma poitrine est petite

La taille de la poitrine n'aura vraisemblablement aucune incidence sur la quantité de lait que vous sécréterez aussi longtemps que vos seins fonctionneront de manière physiologique.

Vos seins se sont développés durant votre puberté; s'ils se développent de manière quand même notable durant la grossesse, ET que vous donnez le sein le plus tôt possible après la naissance des enfants, et surtout, que vous donnez le sein le plus souvent possible et le plus complètement possible, votre glande mammaire va encore se développer durant les premières semaines postpartum... Il n'y aura aucune raison "primaire" de manquer de lait;

Vos enfants vont arriver aux seins qui seront gonflés, il faudra veiller à ce que, quand ils quitteront le sein, chaque sein soit bien souple; si nécessaire, finir de vider le sein à la main; après la tétée, au bout d'un certain temps, vos seins se re-rempliront;

Plus les tétées seront efficaces, c'est-à-dire + vos bébés auront pris de lait, et + vos seins seront souples, et + ils se re-rempliront;

Et plus les tétées seront fréquentes, ou rapprochées, et + le sein re-fabriquera vite; enfin, la rapidité de "vidage" du sein joue aussi sur la rapidité de "refabrication".

Mais avec le temps, votre poitrine reprendra doucement sa taille "presque" initiale, et votre lactation changera: autant vos seins se rempliront légèrement entre deux tétées, autant ils se gonfleront plus franchement de lait "un peu" avant les tétées.

N'oubliez pas, le sein n'est pas un biberon; le sein fabrique du lait en permanence, mais c'est entre les tétées que le lait est fabriqué essentiellement; et surtout, le lait ne s'écoule pas en une seule fois du sein; on a une hormone pulsatoire, et les seins et donneront plusieurs flux de lait au cours de la tétée elle-même.

Ce qui fait que l'allaitement est un moyen naturel de voir sa poitrine reprendre sa taille d'avant grossesse tout doucement, tout naturellement, sans brutalité pour le soutien-gorge naturel.

Quelques conseils:

des tétées les plus tôt possible après la naissance;

des tétées les plus fréquentes possibles (attention certains bébés sont dormeurs, il conviendra de les garder au sein en peau à peau, voire de les nourrir "d'office" mais c'est une autre histoire;

Certaines mamans apprécieront de faire "pigeonner" leurs petits seins pour une meilleure prise en bouche;

 

(Lors de mon premier allaitement, avec les jumeaux, il m'est arrivé de noter que mes seins après avoir été vidés d'un trait, se regonflaient environ trente minutes plus tard; les premières semaines, je VOYAIS carrément mon corsage se regonfler; je SENTAIS mes seins se remplir; j'ENTENDAIS mes seins faire "glouglou";

Je me rappelle, également, d'avoir allaité mes enfants au même sein, à une demi-heure d'intervalle, et d'avoir tiré mon lait à l'autre sein à l'issue de la deuxième tétée-j'ai procédé ainsi durant un court moment, mon sein droit était douloureux, trop douloureux pour me sentir à l'aise pour une tétée.)

De ma propre expérience, ma poitrine a beaucoup gonflé vers la douzième semaine de grossesse, puis au cours du 6e mois et suivant,dépassant le 106cm! Ma poitrine est restée gonflée plusieurs semaines après l'accouchement, puis elle a commencé graduellement à perdre de son volume, la montée laiteuse se produisant une quinzaine de minutes avant l'heure de la tétée (et là, mes seins gonflaient)!

Au cours des mois de mon allaitement d'Alexandre et Maximilien, encore allaités quand notre troisième enfant fut conçu, ma poitrine avait perdu peut-être deux centimètres par rappport à l'avant-grossesse.
Puis ma poitrine a regonflé, vers la douzième semaine de cette deuxième grossesse (simple), et à la fin du huitième mois, mes enfants tétaient encore (pour le plaisir, ne stimulant plus la sécrétion lactée depuis le 5e mois), et j'avais repris ma poitrine volumineuse de femme enceinte.... Alexandre continua de téter jusqu'au jour de la naissance de Florian, et resta au sein durant quelques mois, rejoint par Maximilien dès la naissance de Florian. Quelques années plus tard, Florian se sevra mes seins reprirent le soutien-gorge d'avant grossesse gémellaire.

  Extrait d'un témoignage que vous retrouverez avec plaisir sur notre Espace Témoignages:
"Je précise, si besoin est, que mon tour de poitrine compte un modeste 80 B et que la qualité et la quantité de lait n'est visiblement pas en rapport avec l'opulence de la poitrine.Je connais même plusieurs mères qui, malgré un tour de poitrine fort généreux, ont déclaré ne pas "pouvoir" allaiter leur bébé  
(cela m'a débarrassée d'un complexe qui m'avait longtemps travaillée...)."
 
     
     

.../...

     

2.

J'ai déjà une forte poitrine, vais-je devenir un "mastodonte"?

  Non, bien sûr. Votre poitrine va être gonflée, certes, mais en général au bout d'un mois, la lactation se régule dans le sens où votre poitrine revient tout doucement vers sa taille initiale, et où elle se remplit légèrement entre deux tétées, et ne se gonfle de lait qu'un peu avant la tétée. Si votre poitrine gonfle au point que vous ressentiez fortement son poids, portez un soutien-gorge de qualité (qui soutient) ; n'hésitez pas à porter ce soutien-gorge la nuit. Je vous le répète, ces sensations de pesanteur disparaîtront au bout de quelques semaines. sein gravide
 

Quelques conseils

Parfois la poitrine est TRES volumineuse. Quelques conseils:

Déjà faites attention à votre soutien-gorge, il ne faut pas qu'il compresse/comprime vos seins; sinon vous risquez engorgement voire mastites, si des zones ou même une seule zone de votre soutien-gorge empêchent le bon écoulement du lait;

Ensuite, vous pourrez souhaiter rouler une petite serviette à main d'invité, et la placer sous votre sein pour une meilleure prise en bouche;

Enfin, vous pourrez apprécier les premiers temps, de poser vos bébés ou plutôt, chaque bébé l'un après l'autre, sur une table (sous une serviette pour éviter el contact froid) et profiter de vous asseoir devant la table pour les allaiter, les premiers temps;

 

.../...

3

l'allaitement abime-t-il la poitrine ?

 
 

Non, l'allaitement n'abime pas la poitrine; au contraire, l'allaitement va permettre à la poitrine de reprendre doucement sa taille d'avant la grossesse; et limitera donc les effets sur le soutien-gorge naturel que subit une poitrine dont on a coupé le lait,et qui subit la variation poitrine prête à allaiter-poitrine sans lait.

Ce sont les variations subites de poids qui abîment la poitrine;
citons les régimes "secs", qui nous font perdre de partout sauf où on le veut, et qui nous vident nos seins....
et citons dans les fauteurs de variations subites de volume mammaire, la médication pour couper le lait à la naissance, ou dans les premiers mois quand la mère veut sevrer;

PAR CONTRE:

Durant votre grossesse, votre tissu graisseux mammaire a disparu pour laisser la place à la glande mammaire; lorsque vous n'allaitez pas ou que vous n'allaitez plus, la glande mammaire s'involue, c'est à dire que les cellules se détruisent, se suicident, il restera quelques éléments mais la majorité de la glande s'involue; mais le tissu graisseux mammaire ne se refabrique pas aussi vite que la glande ne disparaît.

Donc un peu de patience, que le tissu graisseux mammaire "repousse"; et hélas, votre âge est un facteur de vitesse;

enceinte
     

.../...

4

un sein opéré empêche-t-il l'allaitement?

 

Quelque soit le type de chirurgie, esthétique, réparatrice, interventionniste, voir le dossier spécifique;

Après une chirurgie mammaire, le plus souvent, on peut allaiter;

Des mères peuvent nourrir leur enfant à un seul sein (si l'autre a été malade et fortement chirurgié); des mères peuvent nourrir des jumeaux après une intervention chirurgicale (esthétique) telles augmentations ou réductions mammaires; Mais.....

 

le cas de la réduction mammaire peut poser soucis, selon qu'on aura sectionné les canaux, puisé dans le tissu glandulaire, voire: déplacé l'aréole; mais sachant que c'est lors de la grossesse que la zone glandulaire se développe, et qu'on a pu voir des cicatrisations et reconstitutions du tissu glandulaire.... on peut imaginer des débuts possibles avec conseils éclairés;

le cas de l'augmentation mammaire, il peut être bon d'évaluer comment étaient les seins avant...

le cas de brûlures sur la poitrine, il faut évaluer le degré de sensibilité .....

Prévoir une véritable consultation prénatale et

un bon suivi avec une personne ressource; personne ne peut garantir que vous n'ayiez pas assez de lait, personne ne peut garantir que vous aurez suffisamment de lait; ce qui vaut le coup, c'est d'essayer en ayant un maximum d'informations et de soutien + suivi par des personnes ressources;

>>>témoignage d'un allaitement post-réduction mammaire

 

 
     

.../...

 

Points Importants

  • la taille, le volume n'importent pas, il faut mettre les enfants au sein, ET AUSSI qu'ils ne reçoivent pas d'eau sucrée (ni du lait artificiel) à côté
  • si un sein ne produit pas, on peut nourrir un enfant à l'autre sein sans avoir forcément besoin de suppléments
  • selon le type de chirurgie, on peut allaiter malgré une chirurgie (certaines réductions mammaires par exemple)
  • Il faut une bonne information en prénatale, avec une véritable consultation en présence d'une véritable personne ressource en lactation humaine, qui verra avec vous, en observant vos seins, en prenant tout votre historique.... et qui vous permettra un suivi de proximité pour s'adapter à la situation qui se présentera.

 

  • Des témoignages à mettre en ligne
màj 2009
 
 
 
 
 
 
     
Copyright 1998-2004-2015 sous dépôt auprès de la SGDL; toutes reproductions, copies et utilisations interdites sans autorisation