| Espace allaitement   | Espace grossesse   | Espace maternage   | Espace professionnels   |
   Espace grossesse > article
 
 
  Retour Accueil du site
 

 

ADJ+
www.allaitement-jumeaux.com
Soutien aux mères
Organisme de formation


Joyeux Noël

L'ADJ+ vous souhaite un Joyeux Noël!


>>> Naissance en Utopie, Michel Odent


 

Allaiter se prépare durant la grossesse - porter son enfant ou ses enfants, donner la vie et continuer à donner la vie

Nota: n'oubliez surtout pas l'espace allaitement, son guide, et ses rubriques thématiques!

   
 
  Association
    - Adhérer
    - Consultations
    - Nos représentantes
    - Nos Publications
   

- Bibliothèque - sélection livres

     
    - Matériel (et produits)
    - Marques négociées pour nos adhérents
    marques négociées
     
  News
    - Infolactée (weblettre)
    - Info-flash
    - Edito - coups de gueule
     
  Entre nous
    - Consultations
    - VOS Témoignages
    - DEUX listes discussion
    - Petites annonces
    - "Casting"
    - Bons plans allaitement
    - Paroles d'enfants
    - Questionnaire Etudiantes
    - Liens sites internet
    - Amis des bébés
     
  Galerie photo / vidéos
    - Expo le Mur du sein
    - Photos perso
    - Vidéos
     
  Chercher
     
 

Trève de Noël, seules les patientes en cabinet et les adhérentes pourront me joindre sur mon cellulaire du 22/12 au 07/01 2016

 

   

N'oubliez pas les rubriques thématiques qui complètent le Guide de l'allaitement, comme les bobos, les baisses de lait etc

   

Spécial mamans de jumeaux:
Nos représentantes au téléphone et notre liste allaitement-jumeaux

Pour les mamans d'un enfant, la liste allaitement at yahoogroupes vous permet de rencontrer d'autres mères;

 

 

 
 
 

Grossesse et allaitement - Allaiter en étant enceinte

 

 
 

"On" dit que si on allaite pendant la grossesse, le "futur" n'aura pas de bon lait.... "On" dit aussi que celui allaité n'aura pas ce qu'il lui faut...

s'il y a des précautions à prendre dans certains cas (dont antécédents de fausses couches), l'allaitement pendant une grossesse est tout à fait possible

Techniquement, rien n'est prouvé comme quoi allaiter pendant sa grossesse entraînerait une fausse couche, un accouchement prématuré, entraînerait un retard de croissance du bébé in-utéro, et/ou lèserait la croissance du bébé allaité;

Il est normalement extrêmement rare d'avoir un petit bébé ET être à nouveau enceinte, car l'allaitement au sein a justement permis durant des millénaires un espacement des naissances optimale sans pilule contraceptive ou stérilet....

  • Mais plus le bébé devient un grand bambin, et plus la mère retrouve de sa fertilité.....
  • Ou alors l'allaitement du nourrisson n'était pas tout à fait exclusif, ou du moins ne répondait pas aux critères de la MAMA (méthode anticonceptionnelle basée sur l'allaitement maternel et le système hormonal subséquent).

Les seules réserves concernent des futures mères qui ont des antécédents de fausse couche; c'est tout;

Allaiter pendant la grossesse

ne devrait pas entraîner de contractions, car les récepteurs à l'ocytocine au niveau de l'utérus n'apparaîtraient qu'en fin de grossesse..... donc toute l'ocytocine qui circule dans votre sang, quand vous allaitez vos bébés ou que vous les entendez pleurer et que vos seins "coulent", cet ocytocine va sur les seuls récepteurs à ocytocine qui sont: ceux liés à la glande mammaire;

prudence peut-être en fin de grossesse....

Allaiter pendant la grossesse

ne devrait pas priver le futur bébé qui se trouve dans votre ventre; ou alors vous avez un trouble alimentaire, un déséquilibre alimentaire.

Je suggère aux futures mères de consulter un médecin nutritionniste, et encore plus si elles allaitent et qu'elles conçoivent un nouveau bébé.

Allaiter pendant la grossesse

ne devrait pas priver vos bébés qui tètent, ou le bébé qui tète.... mais attention:

au 4e mois, votre lait va "changer": vous allez repasser en mode colostrum, avec des volumes vraisemblablement plus faibles;

De là tout dépend de l'âge de vos bébés (votre bébé) qui tètent (tète) et de l'apport que représentent vos seins, dans leur régime alimentaire. Seul le médecin peut vous aider.

Allo maman bobo

Avec le pic de prolactine qu'offre la grossesse, aux alentours de 20 semaines de grossesse, vos mamelons vont devenir sensibles, ou douloureux... voire très douloureux; si vous allaitez alors que vous attendez un enfant, vous avez déjà été enceinte, (sauf allaitement de bébé adopté) donc vous avez déjà vécu ce pic de prolactine, et cette hypersensibilité; mais là, bébé tète....

Il y a aussi l'effet d'un volume de "lait" plus faible, qu peut entraîner cette sensibilité, douleur.

Il peut aussi y avoir la succion agressive de bébés (d'un bébé) habitué à des flots de lait et qui "râle" devant ce colostrum et ce volume diminué "soudain".

Quelques photos?

 

J'étais enceinte de Florian et ai continué d'allaiter Alexandre et Maximilien sans problème personnellement. Maximilien s'est sevré tout seul en fin d'été, Alexandre lui, tétait le matin où Florian est né...

Maximilien a profité du flot de lait très abondant, surtout après une grossesse gémellaire, et j'ai donc allaité trois enfants jusqu'aux 9 mois de Florian, lequel a longuement continué de téter.....

allaite, enceinte
allaitant alexandre enceinte de Florian enceinte de Florian, Alexandre tétant
enceinte allaitant

mise à jour: 2009


Vieux échanges

Etude 1 de cas réel:

Chère amie,

Dès lors qui'l n'y a pas du tout de contractions, ni d'antécédents de fausses-couches, il ne devrait pas y avoir de raisons à arrêter l'allaitement; ce n'est pas préjudiciable, et le petit futur n'aura pas un "mauvais lait" à sa naissance.

j'ai continué d'allaiter Alexandre et Maximilien toute ma grossesse, le jour de mon accouchement, un de mes

enfants est photographié à téter, la dernière photo prise à 4 par la sage-femme d'ailleurs....

Par contre, vers le 4e mois, les seins deviennent parfois sensibles; moi, c'était l'amorce qui est devenue très sensible vers le 5e mois, je devais dire à mes enfants: ce n'est pas toi qui me fait mal, mais le sein a gonflé et il est sensible au début de tétée; et quand Florian est né, comme ses frères ont continué à téter, je n'ai manqué de dire: vous voyez, maman n'a plus mal aux seins, parce que Florian n'est plus dans mon ventre; enfin un truc comme ça.

A noter que les enfants étaient nourris encore pour plus de 50% par mon lait, à 18 mois au moment où Florian était conçu; en fait, j'ai retrouvé ma fertilité parce que les enfants ont un peu moins tété, ils ont indiqué à mon corps qu'ils étaient prêts et que mon corps était prêt à une nouvelle grossesse.

j'ai fait sauter une tétée en la remplaçant par une balade en poussette et un fromage et un fruit; les enfants ont moins demandé (fréquence diminuée, quantité diminuée) et au 5 e mois, je n'ai plus eu de lait (induit par les enfants et la grossesse); mais ils ont continué à téter à vide, sans lait, ce qui montre bien que le sein n'est pas du tout du tout que alimentaire, mais bien relationnel.

J'ai ressenti à un moment des douleurs dans le ventre, j'ai eu un peu peur, mais finalement, il ne s'agissait pas de contractions, et donc l'allaitement ... n'a jamais cessé depuis certain 24 septembre 1997 en fait.

 

A vous de voir:

Si vous appartenez aux catégories à risque, il faudrait envisager peut-être un sevrage en douceur.

Sinon, laissez faire la nature: laissez votre petit téter tant que vous n'avez pas mal ET que vous souhaitez toujours allaiter (je dis cela car il peut arriver en cours de grossesse, de se détourner un peu des premiers-nés au profit du futur);

Votre enfant peut aussi se sevrer finalement tout seul dans quelques semaines.) ; à vous de voir! Mais en tout cas, s'il n'y a pas d'antécédants de fausse couche, et si vous n'avez pas envie que l'allaitement se termine, sachez qu'il n'y a aucun risque pour le petit futur;

S'il y a douleur, contraction, alors stop, consultez un médecin, et selon l'état du col, il faudra peut-être, effectivement, sevrer votre enfant; vous pouvez déjà peut-être modifier ses habitudes d'endormissement avec participation du papa: câlin, histoire, bercement, ET tétée au sein; et s'il faut sevrer, vous pourriez remplacer la tétée-sein par la succion de votre petit doigt (ongle vers le bas, pulpe vers le palais) en tenant votre enfant dans vos bras (assise, pensez à vous préserver).

Je souhaite de tout coeur que votre grossesse soit harmonieuse, et que votre allaitement se déroule ou se termine, selon votre désir, et pas seulement selon la situation. Bon allaitement, et peut-être bon co-allaitement?

Françoise Coudray

Présidente de ADJ+ (Allaitement Des Jumeaux et Plus)

coudrayf@allaitement-jumeaux.com


Attendre un enfant et allaiter le précédent ...Est-ce incompatible ,préjudiciable au nouvel arrivant ,ou possible ...? En tout cas comment ,le cas échéant ,terminer "en douceur" l'allaitement d'un enfant de 18 mois qui ne sait s'endormir qu'au sein ?

Autre étude de cas (2):

Sent: Tuesday, November 06, 2001 6:42 PM

bonjour,

vous êtes sous pilule, et donc le rôle contraceptif de l'allaitement n'agit plus, puisque vous êtes sous le joug d'autres hormones; vous pouvez arrêter la pilule, et l'allaitement peut ré-induire une modification de vos cycles, mais je ne pense pas qu'il vous protègera d'une nouvelle conception, la petite a 11 mois, et le retour de couche était intervenu avec des règles (de pilules certes mais votre corps ne réagira pas comme une maman allaitant sans pilule). Donc à priori pas besoin de sevrer la petite pour concevoir.

Par contre, il me semble important de vous signaler: allaiter un enfant n'empêche pas d'être enceinte! MAIS être enceinte n'empêche pas d'allaiter! j'ai moi-même allaité mes jumeaux enceinte de mon 3e enfant. Il n'y a pas de risque de fausse couche, du moins: il n'y a pas plus de risque d'avoir une fausse couche en allaitant.

Si vous avez des antécédents de fausses couches, le bon sens me fera dire: attendez que la petite ait 18 mois (par exemple) pour concevoir à nouveau (vous pourrez sevrer à ce moment, à moins de pouvoir conserver UNE tétée-câlin le soir)

Si vous n'avez aucun antécédent, faites comme vous le souhaitez, mais ne vous sentez pas obligée de sevrer pour vivre votre grossesse. Et si jamais vous aviez des contractions, alors faites-vous examiner par un gynéco ou sage-femme, et stoppez l'allaitement en expliquant bien à votre fille qu'il est temps d'arrêter. Pour notre cas personnel, j'avais diminué le nombre de tétées (au 5e mois de grossesse, les seins étaient devenus très sensibles mais je n'ai pas eu de contractions; j'ai eu une période de maux de ventre, à un moment, mais qui n'étaient pas des contractions).. A un moment j'avais besoin qu'ils limitent leurs tétées; j'ai proposé qu'on cesse temporairement, mais qu'on reprendrait quelques jours plus tard.

Pour votre cas, je ressens de la douleur morale et physique, ou plutôt une anxiété autour de la conception et de la grossesse; peut-être avez-vous vécu le malheur d'une fausse couche? votre bon moral est important pour une nouvelle conception, c'est vous donner des chances "en plus" pour un nouveau bonheur de bébé.

Il faut être confiante; je crois que la période optimale pour concevoir des bébés avec un risque minimal de fausse couche est de 18 mois à 2 ans d'intervalle.

Peut-être pourriez-vous mettre dans la balance: votre impression que plus vous attendrez longtemps et plus vous risquez la fausse couche, avec la moyenne disant qu'on a moins de risques de fausse couche dans l'intervalle 18 mois-2 ans.

Vous donneriez aussi à votre corps un délai pour bien se "refaire", pour être en forme optimale. Votre enfant n'a que 11 mois. Le corps n'est pas malade d'une grossesse, la grossesse n'est pas une maladie, mais on dit souvent qu'il faut 9 mois pour faire un bébé, et qu'il faut 9 mois pour retrouver sa forme optimale. Il faut penser au physique, et il faut aussi se demander: aurons-nous le temps et les moyens de satisfaire les besoins de tous? pendant la grossesse, pourrais-je vivre la grossesse et un bébé encore jeune? et après, pourrais-je vivre un nourrisson et un bambin? (croyez-moi, j'ai eu des jumeaux puis un bébé:-))!!)

A côté de cela, une chose est très importante: si vous êtes vraiment persuadée que plus vous attendrez, et plus vous risquez la fausse couche, alors il faut envisager de concevoir assez rapidement. Car si par hasard vous attendiez et que pour une raison ou une autre (indépendante de l'allaitement), vous ne pouviez pas concevoir ce bébé, persone ne se le pardonnera jamais!

Alors peut-être qu'arrêter la pilule, et essayer de concevoir votre futur bébé sans sevrer dans un premier temps: diminuez le nombre de tétées, et supprimez si possible la tétée nocturne, dans un premier temps. Si le bébé se conçoit rapidement, vous saurez décider si vous continuez à allaiter ou non d'après VOTRE conviction à vous; l'allaitement n'augmente pas le risque de fausse couche, mais VOTRE conviction oui (ou non d'ailleurs!). Et si le bébé tarde à être conçu, parlez-en à votre enfant, pour l'aider à se sevrer, afin de concevoir le petit frère ou la petite soeur (ou les... sait-on jamais????)

La réponse technique n'est donc pas la seule à prendre en compte; votre feeling, votre sentiment, votre impression des choses est la plus importante. Je peux vous donner la réponse technique, mais je peux seulement vous faire démêler vos impressions intimes;

Amicalement,

Françoise Coudray

Cf étude médicale: sur l'intervalle optimum entre deux grossesse; la lire

----- Original Message -----
Sent: Tuesday, November 06, 2001 11:37 AM
Subject: allaitement et grossesse
J'ai une petite fille de 11 mois que j'allaite matin et soir. Mon mari et moi envisageons concevoir un deuxième bébé assez rapidement. Je prends actuellement la mini-pilule. J'ai le sentiment que, si je continue à allaiter, je vais probablement mettre beaucoup de temps à tomber enceinte. De plus, il paraît que l'allaitement augmente le risque de fausses couches et je ne me sens pas la force morale d'affronter une seconde fausse couche éventuelle. Bref, est-ce que ces idées sont absurdes et infondées, ou ferais-je mieux de sevrer ma petite puce ? L'expérience et les témoignages de mamans investies physiquement dans deux bébés à la fois m'aiderait à y voir plus clair.
Avec mes plus vifs remerciements,
XX


Edition màj 11.2001 + première partie mise à jour 2009

 
 
 
 
 
 
 
     
Copyright 1998-2004-2015 sous dépôt auprès de la SGDL; toutes reproductions, copies et utilisations interdites sans autorisation