Accueil site */* Entre nous > Edito coups de gueule */* Edito >

Entre nous - Edito

Urgences et l'allaitement des jumeauxCertains suivent "chaque" dimanche soir les aventures d'une équipe de médecins urgentistes, dont l'infirmière Hattaway, attachante mère de jumeaux?

 

Avertissement: si nous sommes dans le respect total du projet d'allaitement de chaque maman, et si nous préférons et de loin, focaliser notre temps et notre énergie à aider les mères dans leur projet, et non à forcer à ce que toutes les mamans allaitent et longtemps, il y a parfois matière à pousser un "coup de gueule"; alors pardonnez-moi:-) vous verrez d'ailleurs que l'industrie infantile lorsqu'elle est évoquée, se fait épingler également en ce qui concerne l'alimentation au lait infantile.....

Ce coup de gueule est très ancien, à replacer dans son contexte.

Il date de ......

 

 
 

Au début je me suis dis: allez on va partir sur le grand discours du: on ne peut pas allaiter des jumeaux; oui mais aux Etats-Unis comme dans de nombreux pays, les femmes allaitent leurs jumeaux; et je fus heureuse de voir l'infirmière dire qu'elle souhaitait nourrir ses enfants;

extrait du dialogue du feuilleton:

(Hattaway) je voudrais allaiter mes enfants

(sage-femme) bien sûr vous le pouvez, vous donnerez un complément.

(Hattaway) vous croyez?

(sage-femme) oui, faites moi confiance;

horreur!

est-ce le texte en version originale, ou une traduction francaise adaptée au non allaitement français (car les américaines allaitent leurs jumeaux, le plus souvent en même temps et en ballon de rugby ou football américain d'ailleurs), mon plaisir de voir des jumeaux allaités devant le public français se trouve gâché!

 

Surtout qu'on sait bien qu'un enfant qui reçoit un complément prend très vite l'habitude d'attendre ce complément et il se met de moins en moins à stimuler la sécrétion lactée (et donc la mère sécrète de moins en moins de lait). C'est réversible pour autan qu'on le sache et qu'on se fasse soutenir dans cette étape!

Je contacte télé 7 jours, magazine de programme télé fort connu, et leur envoie un communiqué: il est urgent de rassurer les mamans et futures mamans: on peut parfaitement allaiter ses jumeaux, sans complément ni mixte, durant des mois si on le veut; il faut savoir qu'une association, un site sont là pour épauler les personnes ayant besoin de conseils, soutien... et que diffuser cette information est également primordiale.Et de finir sur la note rassurante que les accouchements gémellaires ne se terminent pas toujours comme celui de l'infirmière Hattaway.

Bon je n'ai pas été publiée, soyons heureux de voir des jumeaux allaités, dommage que la sage-femme, personne de confiance, qui assure et rassure, soit versée dans le complément; Petit à petit, l'allaitement grandit dans les esprits, mais faisons en sorte qu'il grandisse avec toutes les bonnes informations, toutes.

 

Cet édito est ancien, il date de la "première" diffusion de cet épisode d'urgences sur la deux;

Ce que je n'ai pas aimé, c'est le "(sage-femme) bien sûr vous le pouvez, vous donnerez un complément.".

A côté de cela, j'ai apprécié la série URGENCES, vraiment amie des bébés allaités;

Les médecins y allaitent, longtemps; la fameuse infirmière Hattaway tire son lait, et le met au réfrigérateur de la salle de repos des médecins (un interne les mettra un jour dans ses céréales).. les mères y accouchant allaitent; même une interne sur le point d'abandonner son bébé à l'adoption le met au sein.... Le docteur Corday allaite, et tire son lait.....

On verra également une série de tire-lait Medela, en néonatalogie.....

On verra aussi un des médecins qui allaite un bambin d'au moins 14 mois... et son mari donner de son lait au DAL (au sein, via une petite sonde). Si, si, allez sur YouTube, "chuck breastfeeding", un extrait où Chuck, le mari de Suzanne, donne le lait maternel de sa femme, au dal;

 

En parallèle j'ai peu apprécié un épisode de Greys Anatomy

où une mère de bambin doit sevrer brutalement car elle a un cancer du sein; et l'un des internes s'énerve en disant que si elle n'avait pas allaité longtemps on aurait vu son cancer et il serait moins "gros"; et où le Dr Baley lui dit, de façon très pédagogique: "si vous n'aviez pas allaité, vous n'auriez pas pris cette masse pour un canal bouché" et le cancer ne serait pas aussi important.

Ce qui me pousse à vous encourager: toute masse, grosseur, qui ne diminue pas en fin de tétée, et qui ne se résout pas en 48h, nécessite de consulter un médecin, voire de passer une échographie (une mammographie sur un tissu aussi dense que le tissu mammaire lactant fait mal et ne montre pas grand chose; maintenant on peut opter pour l'échographie couplée à une mammographie). Ah oui: quelque soit la taille de la masse/grosseur!