| Espace allaitement   | Espace grossesse   | Espace maternage   | Espace professionnels   |
   Espace allaitement > Santé et allaitement > Etudes lait maternel protecteur
 
 
 * Retour Accueil du site
 


ADJ+
www.allaitement-jumeaux.com
Soutien aux mères
Organisme de formation


Joyeux Noël

L'ADJ+ vous souhaite un Joyeux Noël!

 

 
  Association
    - Adhérer
    - Consultations (visite+tél)
    - Nos représentantes
    - Nos Publications
   

- Bibliothèque (sélection livres)

     
    - Matériel (et produits)
    - Marques négociées pour nos adhérents
marques négociées
   
     
     
  News
    - Infolactée (weblettre)
    - Info-flash (Bronchiolite- Gastro- Chaleur etc)
    - Edito - coups de gueule
     
  Entre nous
    - Consultations
    - VOS Témoignages
    - DEUX listes discussion
    - Petites annonces
    - "Casting"
    - Bons plans allaitement
    - Paroles d'enfants
    - Questionnaire Etudiantes
    - Liens sites internet
    - Amis des bébés
     
  Galerie photo / vidéos
    - Expo le Mur du sein
    - Photos perso
    - Vidéos
     
  Chercher
     
 

Trève de Noël, seules les patientes en cabinet et les adhérentes pourront me joindre sur mon cellulaire du 22/12 au 07/01 2016

 

   

N'oubliez pas, (futures) mamans de jumeaux, de contacter les membres de l'équipe ou nos listes de discussion

N'oubliez pas les rubriques thématiques qui complètent le Guide de l'allaitement, comme les bobos, les baisses de lait etc


   

Spécial mamans de jumeaux:
Nos représentantes au téléphone et notre liste allaitement-jumeaux

Pour les mamans d'un enfant, Notre consultante (visites et téléphone) et la liste allaitement at yahoogroupes vous permet de rencontrer d'autres mères;

 

 

 
 
  Quelques études médicales sur le fait que le lait maternel aide réellement les enfants (et leurs mamans) à être moins malade lorsqu'ils sont nourris au sein;
 

Le rôle de l'allaitement, c'est tout simplement d'appliquer ce que la Nature nous a donné (de mieux) qui soit totalement adapté à notre espèce; chaque être vivant a dans son programme génétique ou dans le programme génétique de son ascendant direct, les moyens de subvenir à ses besoins, tous ses besoins; l'humain est un mammifère, la mère nourrit donc son petit in-utero puis grâce à ses seins; d'autant qu'on démontre désormais que les maladies sont causées entre autres, par une alimentation non adéquate -dont le non-allaitement;

Vous lui avez donné la vie? .. continuez! grâce à VOTRE lait!

 

Points Importants

  • L'enfant allaité au sein est moins malade, toutes les études le montrent;
  • Il est vrai que notre monde est pollué, mais la pollution se transmet IN-UTERO de façon bien plus notable que par le lait maternel. Et les vertus du lait maternel restent plus importantes que l'absence de dioxine dans le lait artificiel. Mieux vaut le lait au sein!

Points Importants

  • La femme enceinte est naturellement moins malade, mais la femme qui allaite semble l'être moins aussi, et surtout, elle réduit son risque d'avoir certains cancers (cancer du sein, cancer des ovaires), elle réduit son risque d'anémies, elle réduit son risque d'ostéoporose...
  • Allaiter permet des économies énormes de sécurité sociale, d'arrêts maladies, allaiter réduit les frais pharmacie....
  • Pensez-y

 

 

Parmi les études démontrant l'immunité accrue de l'enfant grâce à l'allaitement maternel,

citons les pathologies suivantes:

(source Association Pour l'Allaitement Strasbourg)

"Acuité visuelle; Cancer; Carie dentaire; Cystite; Diabète; Diarrhée; Infection des voies respiratoires; Malocclusion; Mort subite; Otites; Parasites; Sous-alimentation; Xerophtalmie "

mais aussi réduction des risques d'allergie

Les références des études ci-après sont issues du site de l'Association pour l'Allaitement Strasbourg

Acuité visuelle

Les enfants prématurés aussi bien que les enfants nés à terme qui sont allaités ont une meilleure vue à 4 et à 36 mois que les enfants nourris au biberon.
Birch E et al. Breastfeeding and optimal visual development, Joumal of Ophtalmology and Strabismus. 30: 33-38, l993.

Cancer

Les enfants qui ont été exclusivement allaités pendant les 6 premiers mois ont deux fois moins de chance de développer un cancer avant la 15e année de vie que les enfants non-allaités.
Davis MK et al. Infant feeding and childhood cancer, The Lancet. Aug. 13, 1988: 365-368

Carie dentaire

Les enfants allaités ont moins de dents cariées que les enfants non allaités.
Buhl M et al. Epidemiologic finding concerning the incidence of caries in the deciduous dentition of infants, Deutsche Zahnarztliche Zeitschrift, 41: 1038-1042, 1986.

Cystite

De la naissance à 6 mois les enfants non-allaités ont une probabilité cinq fois plus élevée de contracter une cystite que les enfants allaités.
Pisacane A et al. Breastfeeding and urinaly tract infection, Journal of Pediatrics. 120(1): 87-89, 1992.

Développement intellectuel optimal

Les enfants qui ont été allaités plus longtemps montrent des scores plus élevés lors de tests d'intelligence
Rogan WJ and Gladen BC. Breastfeeding and cognitive development, Early Human Development 31 181-193, 1993.
Lucas A et al. Breastmilk and subsequent intelligence quotient in children born preterm, The Lancet, 339: 261 -264,1993

Constituants du cerveau humain- les acides gras polyinsaturés

Les acides gras polyinsaturés à longue chaîne sont des constituants importants du cerveau humain. Des chercheurs Australiens ont testé et constaté que tous les aliments de sevrage disponibles dans le commerce étaient déficients dans/en ces acides gras. Ils en ont conclu qu'il était impossible de suppléer le régime des enfants alimentés artificiellement avec des aliments de sevrage pour égaler l'apport en acides gras polyinsaturés à chaîne longue aux enfants allaités au sein.

Jackson KA and Gibson RA. Weaning foods cannot replace breast milk as sources of long- chain polyunsaturated fatty acids. American Journal of Clinical Nutrition, 50: 980-982, 1989.

Diabète

Les enfants qui recoivent du lait pour nourrisson à base de lait de vache avant l'âge de 2 mois ont 2 fois plus de risque de devenir diabétiques que les enfants allaités.
Virtanen SM et al. Early introduction of dairy products associated with increased risk of IDDM in Finnish children, Diabetes, 42: 1786-1790, 1993

Diarrhée

Dans les villes du sud du Brésil le nombre des enfants non-allaités qui meurent de diarrhée est 14,2 fois plus élevé que celui des enfants allaités.
Victoria CG et al. Evidence for protection by breastfeeding against infant deaths from infectious diseases in Brazil, The Lancet. Aug 7, 1987: 319-322

Infection des voies respiratoires

Au Brésil, le risque de mourir d'une infection des voies respiratoires est 376 fois plus élevé pour les bébés non-allaités que pour les enfants allaités.
Victoria, op cit.

Malocclusion

Pour les enfants allaités, une plus longue durée d'allaitement correspond a une incidence réduite de malposition des dents.
Labbok MH and Hendcrshot GE. Does breastfeeding protect against malocclusion? An analysis of the 1981 child health supplement of the National Health Interview Survey, American Journal of Preventive Medicine, 3(4): 227, 232, l987.

Mort subite

Pour les enfants non-allaités le risque de mort subite est 3 fois plus élevé.
Mitchel EA et al. results from the first year of the New Zealand cot death study, New Zealand Medical Journal. 104:71-76, 1991

Otites

Les enfants âgés de 0-12 mois et qui sont allaités exclusivement ont moitié moins d'otites que les enfants non-allaités.
Duncan B et al. Exclusive breastfeeding for at least 4 months protects against otitis media, Pediatrics. 91(5); 867-872, 1993.

Parasites

Au Gabon, le taux des infections çausées par des parasites chez les enfants allaités âgés de 1 à 2 ans est de 29%, par contre les enfants non-allaités ont un taux de 66%d'infections
Gendret D et al. Allaitement maternel et parasites intestinaux, Archives Francaises de Pédiatrie , 45. 399-401, 1988.

Sous-alimentation

Au Brésil 80% des enfants de 3 mois ou plus, encore allaités, ont un état d'alimentation normal, par contre seulement 43% des enfants non-allaités ne sont pas sous-alimentés.
de Freitas CL et al. Breastfeeding and malnutrition in rural areas of northern Brazil, Bulletin of the Pan American Health Organization, 20-21: 138-146, 1986

Xerophtalmie

En Malawi, les enfants qui souffrent de troubles visuels sont 3 fois plus susceptibles d'avoir été allaités moins de 24 mois.
West KP et al. Breastfeeding, weaning patterns, and the risk of xerophtalmia in Southern Malawi, American Journal of Clinical Nutrition, 44: 690-697, 1986.


Parmi les études démontrant la baisse importante du risque de certains cancers, et l'immunité accrue de la mère grâce à l'allaitement maternel,

citons les études suivantes:

(source Association Pour l'Allaitement Strasbourg)

Protection contre l'anémie et les infections urinaires pendant l'allaitement, mais aussi à court, moyen et long terme, contre le cancer du sein, le cancer de l'ovaire, la sclérose en plaques, l'ostéoporose, les fractures de la hanche et l'espacement des naissances.

(Notons néanmoins que cet effet contraceptif optimal de 99.5% d'efficacité ! nécessite certaines conditions : allaitement exclusif, aucun complément ni solide ni liquide ne doit être donné, (Bébé ne doit prendre que le lait maternel de sa mère), Bébé doit avoir moins de six mois, la mère doit etre aménorhéique et cette méthode contraceptive ne remet pas en cause l'utilisation de préservatifs afin d'éviter les maladies sexuellement transmissibles).

Les références des études ci-après sont issues du site de l'Association pour l'Allaitement Strasbourg

Cancer du sein

La qualité de la protection de l'allaitement maternel contre le cancer du sein ne cesse d'être prouvée. Des chercheurs aux USA ont comparé l'histoire obstétricale de 329 femmes atteintes de cancer du sein avec des sujets sains. Ils ont découvert que les femmes qui avaient allaité présentaient moitié moins de risques de développer un cancer du sein préménopausique que les femmes qui n'avaient jamais allaité. Un allaitement de longue durée protégeait les femmes en période pré- et post-ménopausique.

Une autre étude, menée par le Centre de Contrôle des Maladies de Géorgie, aux USA, a démontré que la durée d'allaitement maternel était inversement proportionnelle au risque de cancer du sein. Les femmes qui avaient nourri durant un total de 25 mois présentaient 43% moins de risques que les femmes qui n'avaient jamais allaité.

Une étude faite dans le Maryland, aux USA, a également montré l'effet protecteur de l'allaitement contre le cancer de l'épithélium ovarien. 296 femmes atteintes de cancer de l'ovaire ont été comparées à 343 femmes saines. Parmi d'autres facteurs, ils ont établi que l'allaitement maternel conférait une protection, mais qu'il n'y avait pas de lien entre la durée de l'allaitement maternel et les risques encourus.

Mc Tiernan A and Thomas DB. Evidence for a protective effect of lactation on risk of breast cancer in young women, American Journal of Epidemiology, 124(3): 353-358, 1986.

Layde PM, Webster LA, Baughman AL, Wingo PA, Rubin GL, Ory HW. The independent associations of parity, age at first full-term pregnancy, and duration of breastfeeding with the risk of breast cancer. Journal of Clinical Epidemiology, 42(10): 963-973, 1989.

Hartge P, Schiffman MH, Hoover R, McGowan L, Lesher L, Norris HJ. A case-control study of epithelial ovarian cancer. American Journal of Obstetrics and Gynecology, 161: 10-16, 1989.

 


Pourquoi peu ou pas d'études françaises?

Le taux d'allaitement des enfants en France est tellement bas, peu de bébés d'un mois sont allaités, très peu le sont à 6 mois-à un an, cela ne peut pas être chiffré. d'où la quasi-impossibilité de faire des études en France. Mais il y en a en Europe, la Norvège est un bon exemple. Sinon d'autres pays, hors Europe.

De nombreuses études ont été collectées par l'association et par bien d'autres; souvent en anglais, nous devrons les traduire "avant"; et terminer d'adapter le site à sa nouvelle charte graphique aussi...

Edition mise à jour: 01.02.2005
 
 
 
 
     

Copyright 1998-2004-2008-2015 sous dépôt auprès de la SGDL; toutes reproductions, copies et utilisations interdites sans autorisation