Espace allaitement > Allaitement et Santé > Grippe A

Grippe A et allaitement :

(valable autres grippes à dénomination Lettre-chiffre-lettre-chiffre jusqu'à preuve CDC ou OMS d'un risque accru)

Tout ce qui suit concerne l'allaitement, l'alimentation du nourrisson, la femme qui allaite, la consultation..... il est évident que cela s'ajoute aux réglementions, conseils type hygiène des mains, éviter les rassemblements, port de masque etc. que vous trouverez sur www.pandemie-grippale.gouv.fr par exemple.

Grippe A recommandations ILCA en français : les recommandations des consultants en lactation: l'intérêt des bébés est d'être allaités au sein le plus possible (texte initial ILCA - texte initial CDC )

et dans cette page: traduction texte communiqué ILCA et son texte original- traduction CDC partie alimentation) et son paragraphe original; au moindre doute, consultez votre médecin pour que votre enfant reçoive un éventuel traitement, ce qui ne devrait pas exclure l'allaitement maternel, bien au contraire!

également: ne confondez pas grippe et mastite - nos consultations d'allaitement

Voici la traduction du communiqué de ILCA,

L'allaitement au sein devrait continuer durant les éruptions de grippe A

Du fait que les préparations globales contre la grippe A s'élèvent, l'association internationale des consultants en lactation (ILCA) presse les mères, les professionnels de santé/soignants et la communauté, à promouvoir, soutenir, et encourager le plus largement possible, l'allaitement au sein, qui apporte aux nourrissons les anticorps humains qui peuvent aider à lutter contre la maladie et la mauvaise santé.

ILCA soutient les recommandations du CDC (centre de contrôle et prévention des maladies) " Guidance provisoire - femmes enceintes et grippe A: considérations pour les cliniciens", qui conseille aux mères allaitantes de continuer à allaiter tout en prenant des médications antivirales, quand indiqué.

La guidance du CDC - disponible sur : http://www.cdc.gov/swineflu/clinician_pregnant.htm, [partie traduite plus bas dans cette page]

recommande que les mères qui allaitent, et qui deviennent malades de la grippe, prennent des mesures pour minimiser l'exposition du bébé, incluant se laver les mains et si potentiellement couvrir la bouche/nez de la mère avec un masque. Le CDC rapporte plus loin que, bien que le risque de transmettre la grippe A de la mère au bébé via le lait maternel soit inconnu, les rapports de transmission de la grippe saisonnière sont rares. Selon Angela Smith, présidente de ILCA, de nombreux experts médicaux croient qu'au moment où les symptômes de la grippe se manifestent chez la mère, son bébé a déjà été exposé. Apporter des anticorps humans et autres facteurs protecteurs [du lait maternel] via l'allaitement maternel aide à protéger le bébé. En outre, il est prouvé que l'alimentation au lait infantile augmente le risque de diarrhée chez le bébé.

Tandis qu'il n'y a actuellement aucun vaccin spécifique contre la grippe A, les vaccins contre la grippe actuels, sont sans danger et sont recommandés pour les mères allaitantes.

"Nous pressons tous les prestataires de soin santé et les familles", de promouvoir, protéger, et soutenir l'allaitement maternel durant cet état et les autres états d'urgence", dit Smith. "Les nouvelles mères ont besoin d'information précise, et de soutien pour continuer à apporter à leurs nourrissons, la meilleure protection de toutes: le lait de la mère".

Les IBCLC (consultants en lactation certifiés IBCLC) sont des professionnels du soin santé certifiés qui se focalisent sur l'aide auprès des mères, à initier et continuer l'allaitement maternel. Pour aider une mère à accéder à une IBCLC dans sa communauté, suivre le lien “Find a Lactation Consultant Directory” sur le site internet de ILCA website à: www.ilca.org, ou bien contacter le bureau de ILCA à info@ilca.org, ou bien 00 1 919-861-5577.

En France:

Grippe et consultants en lactation IBCLC

http://www.consultants-lactation.org pour accéder à l'annuaire des consultants en lactation acceptant que leurs coordonnées professionnelles soient en zone accessible à tout internaute.

 

 

Voici la partie "alimentation du nourrisson" du CDC (centre de contrôle des maladies)

Les nourrissons qui ne sont pas allaités au sein sont plus vulnérables face aux infections et aux hospitalisations pour maladies respiratoires sévères, que les nourrissons qui sont allaités. Les femmes qui ne sont pas sous le coup d'une grippe, devraient être encouragées à commencer l'allaitement maternel tôt et à allaiter fréquemment. Idéalement, les bébés devraient recevoir la plupart de leur nutrition avec du lait maternel. Eliminer les supplémentations au lait infantile non nécessaire, de façon à ce que le nourrisson reçoive le plus d'anticorps maternel que possible.

L'on pense que les nourrissons sont à risque plus élevé d'une maladie sévère de la nouvelle infection de la grippe A (H1N1), et l'on sait peu de choses à propos de la prévention de la nouvelle infection à la grippe A chez les nourrissons. Si possible, il faudrait que ce soit uniquement les adultes qui ne sont pas malades, qui prennent soins des nourrissons, incluant le fait de nourrir. Le risque de la transmission via le lait maternel de la nouvelle grippe A (H1N1), est inconnu. Cependant, les rapports de virémie (présence de virus dans le sang d'un sujet infecté) avec l'infection saisonnière de grippe, sont rares, ce qui suggère que le risque que le virus passant dans le lait maternel est également probablement rare. Les femmes malades, qui sont capables d'exprimer leur lait pour qu'il soit donné au biberon (**) par un membre de la famille en bonne santé, devraient être encouragées à exprimer leur lait [qui sera donné par un membre de la famille en bonne santé). Le traitement par médicament antiviral ou traitement prophylactique n'est pas une contre-indication à l'allaitement maternel.

Une adhésion (observance, suivi, avec engagement moral) bien soigneuse à l'hygiène des mains, et protocoles lorsqu'on tousse est décisive, en particulier pour les femmes malades qui n'ont personne pour les aider à prendre soin du nourrisson alors qu'elles sont malades. Les femmes qui sont malades avec des symptômes qui ressemblent à ceux de la grippes se verront recommandées d'utiliser des masques faciaux quand elles donnent des soins et des tétées au nourrisson. (voir aussi Interim Recommendations for Facemask and Respirator Use to Reduce Novel Influenza A (H1N1) Virus Transmission).

Instruire les parents et les soignants sur comment protéger leur nourrisson de la propagation des germes, comme le nouveau virus de la grippe A (H1N1), qui cause des maladies respiratoires.

Mettez en pratique l'hygiène des mains et les protocoles lorsque vous toussez à tout moment.

  • Gardez éloigné le nourrisson des personnes qui sont malades et gardez-le éloigné des zones où il y a foule
  • Limitez le partage des jouets et autres objets qui ont été dans la bouche des nourrisson
  • Lavez soigneusement avec eau et savon tout object qui a été dans la bouche des nourrissons

Ne pas confondre grippe et mastite!

Une femme vient chez le médecin, courbaturée, fiévreuse, fatiguée... le médecin lui dit qu'elle a la grippe; est-ce à cause de mon allaitement? oui, répond le médecin, d'ailleurs vous devriez arrêter d'allaiter;

La mère m'appelle; j'ai la grippe, puis-je allaiter quand même, que faire???

  • Qui dit que vous avez la grippe?
  • Mon médecin;
  • A-t-il regardé vos seins?
  • Euh, non;
  • Pourriez-vous vous deshabiller et vous regarder dans un miroir, s'il vous plaît, et me décrire vos seins
  • Des traces rouges etc....

Cette femme avait une "grippe du sein", autre ensemble de mots pour "lymphangite" qui d'ailleurs, ne devrait pas s'appeler lymphangite mais mastite; mastite inflammatoire qui peut déboucher si mal gérée, par une mastite infectieuse, un abcès....

Une femme qui allaite, qui a la grippe, souffre d'une mastite [et non d'une grippe] jusqu'à preuve du contraire; bien sûr, une femme allaitante peut aussi souffrir d'une mastite et d'une grippe;

Donc j'encourage toute femme, qui allaite, et qui a les symptômes de la grippe, à se faire examiner les seins; pour évaluer tout engorgement, inflammation, rougeur, distension du volume...... et pas seulement sa sphère orl; pourquoi? parce que le traitement et la prise en charge de la grippe, et le traitement et la prise en charge d'une mastite, sont totalement différents!

A noter qu'on peut allaiter en ayant une grippe (port d'un masque) ou en ayant une mastite, après évaluation par un professionnel de l'allaitement au sein.

 

Consultations précautions d'hygiène

Bien avant que la grippe A ne pointe son nez dans le premier semestre 2009, j'avais un protocole spécifique;

En voici une partie:

  • Lavage soigneux des mains peu avant l'arrivée de ma patiente et de son bébé (voire partenaire, amie),
  • Accueil, entrée dans le cabinet,
  • Lavage soigneux des mains à nouveau avant de procéder à la partie observation/ examen.

Consultations

  • Si la grippe, quelque soit sa lettre, est à mon cabinet, il n'y aura pas de consultation à mon cabinet; Skype possible.

 

  • Si une patiente et son bébé viennent en consultation, avec des symptômes grippaux, le problème est que: pour une femme qui allaite, une grippe est une MASTITE jusqu'à preuve du contraire; et il peut être dangereux de "laisser passer" une mastite, qui peut déboucher sur une infection, un abcès.....
  • Je demanderais donc à mes patientes, qui viennent et qui, parmi leurs "symptômes", sont fatiguées, courbaturées.... de venir avec un masque pour elle (et peut-être un pour moi), le temps pour moi de pouvoir constater s'il y a mastite, phase initiatrice à une mastite, et ce qu'il convient de faire en matière d'allaitement maternel et lactation..... (la grippe relève du diagnostic médical et du médecin!)

 

 

 

V.O. Infant feeding considerations

Infants who are not breastfeeding are more vulnerable to infection and hospitalization for severe respiratory illness than infants who are breastfeeding. Women who are not ill with influenza should be encouraged to initiate breastfeeding early and feed frequently. Ideally, babies should receive most of their nutrition from breast milk. Eliminate unnecessary formula supplementation, so the infant can receive as much maternal antibodies as possible

Infants are thought to be at higher risk for severe illness from novel influenza A (H1N1) infection and very little is known about prevention of novel H1N1 flu infection in infants. If possible, only adults who are not sick should care for infants, including providing feedings. The risk for novel influenza A (H1N1) transmission through breast milk is unknown. However, reports of viremia with seasonal influenza infection are rare, which suggests that the risk of virus crossing into breast milk is also probably rare. Sick women who are able to express their milk for bottle feedings by a healthy family member should be encouraged to do so. Antiviral medication treatment or prophylaxis is not a contraindication for breastfeeding.

Careful adherence to hand hygiene and cough etiquette is critical, especially for sick women who do not have anyone to help with infant care while they are ill. Women with influenza-like illness are recommended to use facemasks when providing infant care and feedings (see Interim Recommendations for Facemask and Respirator Use to Reduce Novel Influenza A (H1N1) Virus Transmission).

Instruct parent and caretakers on how to protect their infant from the spread of germs, like novel influenza A (H1N1) virus, that cause respiratory illnesses:

  • Practice hand hygiene and cough etiquette at all times
  • Keep the infant away from persons who are ill and out of crowded areas.
  • Limit sharing of toys and other items that have been in infants' mouths. Wash thoroughly with soap and water any items that have been in infants' mouths.

Communiqué ILCA

BREASTFEEDING SHOULD CONTINUE DURING SWINE FLU OUTBREAK

As global preparations for swine flu heighten, the International Lactation Consultant Association (ILCA) urges mothers, health care workers, and the community at large to promote, support, and encourage breastfeeding, which provides infants with human antibodies that can help fight illness and disease. ILCA supports the recommendations of the Centers for Disease Control and Prevention (CDC), “Interim Guidance – Pregnant Women and Swine Influenza: Considerations for Clinicians,” which advises breastfeeding mothers to continue breastfeeding while taking antiviral medications, when indicated. The CDC guidance, available at http://www.cdc.gov/swineflu/clinician_pregnant.htm, recommends that breastfeeding mothers who become ill with the flu take measures to minimize exposure to the infant, including hand washing and possibly covering the mother’s mouth/nose with a mask. The CDC further reports that although the risk of transmitting swine influenza from mother to baby through breastfeeding is unknown, reports of transmission of seasonal flu are rare. According to Angela Smith, president of ILCA, many medical experts believe that by the time symptoms of the flu have been manifested in the mother, her baby has already been exposed. Providing human antibodies and other protective factors through breastfeeding helps protect the baby. In addition, formula feeding is proven to increase the risk of diarrhea in infants.

While there is currently no specific vaccine for swine influenza, the existing flu vaccines for seasonal flu are safe and recommended for breastfeeding mothers. “We urge all health care providers and families to promote, protect, and support breastfeeding during this and other times of emergency,” says Smith. “New mothers need accurate information and support to continue providing their infants with the best protection of all: mother’s milk.” International Board Certified Lactation Consultants (IBCLCs) are credentialed health care professionals who focus on assisting mothers with initiating and continuing breastfeeding.

To help a mother access an IBCLC in her community, check the “Find a Lactation Consultant Directory” at the ILCA website at www.ilca.org, or contact the ILCA office at info@ilca.org, or 919-861-5577.

En France:

Grippe et consultants en lactation IBCLC

http://www.consultants-lactation.org pour accéder à l'annuaire des consultants en lactation acceptant que leurs coordonnées professionnelles soient en zone accessible à tout internaute.

Source: ILCA + CDC

Ete 2009 - éléments toujours d'actualité au 25 août 2009