Espace allaitement > Allaitement et Santé > tabac et prise de poids du bébé

Tabac cigarette et allaitement, nicotine dans le lait maternel et croissance du bébé

Votre réflexe d'éjection peut être émoussé, massage et compression du sein aideront si nécessaire; en plus de tétées + fréquentes s'il le faut.

Le tabac oui-non-un peu ; le tabac et croissance de l'enfant ;

L'on a déjà remarqué que les foetus se dévelooppaient moins bien quand on fumait durant la grossesse; ces futurs bébés à naître sont déjà "plombés" de risques:

  • de faible poids à la naissance,
  • de moindre croissance,
  • de maladies respiratoires
  • etc.

Et souvent ces futures mères qui fument durant la grossesse, arguent qu'elles n'allaiteront pas "parce qu'elles fument"; or finalement, le lait maternel pourrait limiter les risques de maladies générées par la cigarette de leur mère. Attention, tout ce qui suit n'est pas une incitation à fumer!

Mais nous sommes nombreux à penser qu'à force de tout aseptiser dans la vie d'une mère, notamment parce qu'elle allaite, "faut pas boire d'alcool" "faut pas fumer de cigarettes", la mère ne choisira plus du tout d'allaiter à cause des interdits; et elle privera son enfant de tout le développement immunitaire (et aussi neurocérébral). Par contre, je le répète: il ne s'agit pas d'une incitation à consommer de la cloppe, ET IL Y A DES CADRES PRECIS POUR LIMITER LES DEGATS.

CE QUE DISENT LES INSTANCES ET LES ETUDES

Deux organisations santé majeures concluent qu'il vaut mieux allaiter MAIS faire très attention à comment/où fumer:

1. « Les femmes qui fument sont encouragéesà arrêter, cependant, le lait maternel reste l’aliment recommandé pour un bébé même si la mère fume. Même si la nicotine peut être présente dans le lait d’une mère qui fume, il n’y a aucun rapport d’effets nocifs sur le nourrisson dû à l’allaitement maternel. Le tabagisme secondaire est une inquiétude séparée en ce qui concerne la santé à long terme de l’enfant » (Site internet du CDC Center for Disease Control and Prevention ou Centre de contrôle et prévention des maladies;

on les connaît par les films catastrophes genre Ebola épidémie mondiale; ils font énormément pour l'allaitement; lors des premières apparitions du virus Zika, ils ont été les premiers à mettre une info là-dessus sur leur site; .

2. L’Académie Américaine de Pédiatrie ne considère pas le tabagisme maternel comme une contre-indication absolue à l’allaitement maternel même si le tabagisme devrait être fortement découragé particulièrement en raison de l’exposition secondaire et du risque accru du Syndrome de Mort Subite du Nourrisson et d’allergie respiratoire (AAP, 2012).

Quand la maman fume et allaite, il faut néanmoins savoir que:

  • Son lait est moins riche en lipides (ou graisses) (-26% )
  • Son lait est moins riche en protéines (-12%)
  • une croissance plus lente,
  • Ces 3 points: Bachour et al, 2012 DONC IL FAUDRA ALLAITER + SOUVENT ET/OU FAIRE MASSAGE/COMPRESSION DU SEIN par exemple
  • Donc il faut surveiller de très près la croissance de l'enfant; pourquoi? pour améliorer la pratique de l'allaitement matenrel si l'enfant ne prend pas assez de poids!
  • Car sevrer l'enfant s'il ne prend pas assez de poids, fera qu'il aura + de calories via le lait infantile, mais qu'il ne sera plus protégé contre les effets du tabac! (tabagisme passif + ce qu'il se sera "pris" durant sa vie in-utero)

Nicotine:

  • Mesure de taux urinaires de cotinine chez des mères fumant activement. Bébés de 3 mois; le tabagisme passif n'augmentait pas le taux urinaire chez l'enfant (Woodward 1986) pas de précision où les mères fumaient;
  • Mesure des taux urinaires de cotinine durant les 2 premières semaines de vie SIGNIFICATIVEMENT AUGMENTES chez les nourrissons dont les mères fumaient; taux 5 fois plus élevés chez les nourrissons allaités dont les mères fumaient, comparé à ceux dont la mère fumait mais n'allaitait pas (Becker 1999) (celle-là n'est pas très "encourageante)
  • Dahlstrom 1990 / 2008, trouve que l'eposition postnatal à la nicotine vial e lait matenrel influence le contrôle cardiovasculaire autonome du nourrisson. Corrélation étroite entre nicotine dans le plasma maternel et le lait après la cloppe (celle-là n'est pas encourageante non plus)
  • PATCH DE NICOTINE: des mères allaitantes fumeuses, ont participé à un essai de patch pour aider à l'arrêt de la cigarette; les concentrations dans le lait, en nicotine et cotinine n'étaient pas significativement différents entre fumer (une moyenne de 17 cigarettes par jour) et des patch à 21mg/jour. Une tendance à la baisse SIGNIFICATIVE dans la dose absolue reçue par le nourrisson, de la cigarette ou de l'utilsation de patch à 21mg/j vers les patchs ) 14 et 7 mg, ce qui se traduit par: une dose absolue du nourrisson en nicotine et cotinie DIMINUANT DE 70% quand les femmes fumaient ou utilisaient des patchs à 21mg et passaient à des patchs de 7 mg (Illett 2003)

Protection malgré tout?

Par contre, parmi les enfants de mères tabagiques, il y a eu une étude faite en Norvège, sur les bébés allaités-étude des plus faciles à réaliser, car ce pays a un taux de bébés allaités très élevé. Il y était étudié le lien entre allaitement, tabagie de la mère et infections respiratoires. Et bien il vaut mieux allaiter longtemps en fumant que allaiter peu en fumant; quand on fume, un allaitement exclusif puis prolongé protège mieux l'enfant que si on le sèvre précocément.

  • ".. l'analyse des résultats montrait que la prévalence des pathologies respiratoires était nettement plus élevée lorsque l'enfant était allaité moins de 6 mois (rapport: 1.7).
  • Par rapport à ce qui était observé chez les enfants ayant bénéficié d'un allaitement long par une mère non tabagique,
  • la prévalence des maladies respiratoires infantiles était la plus élevée chez les mères tabagiques ayant allaité moins de 6 mois (rapport 2.2)
  • elle était plus basse chez les enfants allaités moins de 6 mois par une mère non tabagique (rapport 1.3)
  • elle était encore plus basse chez les enfants allaités pendant plus de 6 mois par une mère tabagique (rapport 1.1)
  • (Breastfeeding, maternal smoking and lower respiratory tract infections-P Nafstad, JJK Jaakkola, JA Hagen, G Botten and J Kongerud J Eur Respir 1996-parution Dossiers de l'allaitement janv-fév-mars 99)

Une étude beaucoup plus récente, 2009, montre l'effet protecteur de la lactation chez des nourrissons exposés au tabagisme passif augmentant donc leurs risques de problèmes de croissance de maladies du tractus respiratoire et des otites moyennes; Yilmaz et al trouva que l'allaitement réduisait les taux d'infection de 5.4%.

On peut donc être une mère qui allaite raisonnablement, son enfant a des risques santé, mais le lait maternel peut s'avérer protecteur; Une recommandation: jamais en intérieur; jamais pendant une tétée; si possible après une tétée, dont on sait que l'enfant ne va pas réclamer dans l'heure et demi qui suit;

ET... tolérance zéro au tabagisme passif! Fumez dans le jardin, sur la terrasse avec porte-fenêtre fermée..... allez vous laver les dents, rincer la bouche, laver les mains avant d'entamer un câlin.... (valable pour le papa, la tante, l'oncle, les grands parents, les copains) et si possible ne fumez pas quelques temps avant ni pendant une tétée! Et surveillez la croissance de votre enfant!

Votre réflexe d'éjection peut être émoussé, massage et compression du sein aideront si nécessaire; en plus de tétées + fréquentes s'il le faut.