Espace allaitement > Santé et allaitement > Dioxine communiqué TF1

Lait maternel contaminé? Communiqué 2 : TF1 JT du 12.07.99 20h...A.D.J.+

communiqué Allaitement-reportage JT du 12.07.99


Le 13 juillet 1999

Messieurs,
Vous avez diffusé hier, au Journal Télévisé, une information portant sur la composition du lait maternel, plus particulièrement de substances nocives.

Outre ce qui suit, permettez la réflexion suivante:
lorsqu'on est journaliste, l'information donnée se doit d'être impartiale, ET totale;

  • Quelles sont les concentrations des produits incriminés?
  • Quel est l'impact, alors que l'allaitement maternel réduit la morbidité de 50% au moins, ce concernant de très nombreuses pathologies infantiles-et maternelles?
  • Pourquoi sembler conclure sur un "continuez d'allaiter, vous empoisonnez votre enfant mais votre lait est meilleur", alors que vous semblez mettre en avant les bienfaits du lait maternel?
  • Que fait, dans votre reportage, un biberon sur la table d'une jeune accouchée?


Le biberon, posé sur une table de jeune accouchée est-il symbole de: faites comme elle, donnez un biberon?

ou oubliez-vous les prescriptions de l'O.M.S. en matière d'allaitement: l'allaitement devrait exclusif pendant les 6 voire 9 premiers mois du bébé, c'est-à-dire lait maternel uniquement, et aucun autre substitut qui se révélerait inutile, coûteux, en désaccord avec les bienfaits d'un allaitement exclusif prouvé?


Et don du lait maternel sans passer par un dispositif biberon+tétine, dont on sait que ce dispositif entraîne une confusion chez le jeune bébé: le travail de la langue, des mâchoires étant différents dans les deux situations, le bébé remis au sein ne fut-ce qu'après UN biberon se met à mal téter le sein de sa mère, ce qui entraîne un risque de crevasse sur le sein, et une mauvaise stimulation du sein, donc une mauvaise lactation. Si la mise au sein ne peut se faire correctement, on donnera le lait maternel préalablement exprimé à la tasse, à la cuillère, à la pipette.

Il serait fort urgent de modifier votre reportage, et de mieux visionner vos images, avant leur diffusion; car enfin, quel message avez-vous voulu faire passer, quel message avez-vous fait passer?

De plus, tous les bienfaits du lait maternel ne sont pas si bien mis en avant que cela dans votre reportage, alors qu'ils sont bien supérieurs à tous les substituts du lait maternel (lait industriel, mais aussi céréales, jus de fruits, fruits et légumes introduits avant les 6 voire 9 premiers mois de la vie d'un bébé.)

Parlons de substituts de l'allaitement maternel justement.
Car enfin, vous parlez de lait maternel empoisonné,mais y a-t-il une alternative? Existe-t-il quelque chose de meilleur que le lait maternel? Non; alors dites-le, et argumentez-le.

Comment est fait le lait artificiel (substitut)?
Si nous sommes irradiées, que penser des vaches qui donnent le lait pour fabriquer du lait de substitution? Portaient-elles masques et combinaisons ce fameux jour où Tchernobyl explosa? en portent-elles encore?
Que mangent-elles, ces vaches? encore deux cas de vaches folles cette semaine! qu'est-ce qui fait augmenter la production d'herbe? où en est-on des plantes transgéniques (ensilage de maïs)? qu'inhalent-elles ces vaches? Dites-le.

Ceci manque à votre reportage, le fait que les vaches sont aussi contaminées que nous; ce qui fait que quand bien même le lait maternel serait contaminé, il est meilleur, bien meilleur que du lait industriel contaminé, et encore meilleur que du lait industriel non contaminé.


"L'héritage empoisonné" que nous semblons transmettre à nos descendants, cet héritage n'est pas récent, il a commencé lors des premières utilisations des produits chimiques, bien avant notre époque des années 80-90.
que dire de la maladie de Creutzfeld-Jacob? la maladie de la vache folle a-t-elle attendu cette étude?

L'héritage empoisonné ne concerne pas qu'une tranche d'âge.... et pas que les nourrissons allaités-qui eux, sont protégés par les propriétés anti-infectieuses du lait maternel.

Je vous propose la lecture d'une réponse à une future mère, à quelques jours d'accoucher, en ligne sur mon site Allaitement des jumeaux et plus, pendant cybernétique de mon association ADJ+ Allaitement des jumeaux et plus.

Avec toute ma considération,
Françoise Coudray
Françoise Coudray
Présidente de ADJ+ Allaitement Des Jumeaux et Plus

Bonjour Sonia,

A une époque où l'on parle dioxine et farines animales contaminées, je comprends vos interrogations.
Mais je vous dirais: allez-y, allaitez!

Il a été récemment dit et redit, par le gouvernement Belge, puisque nous pouvons évoquer le récent épisode de la dioxine, que les mères pouvaient parfaitement continuer à allaiter quelle qu'ait été leur alimentation, (signifiant bien clairement d'allaiter malgré le grand risque que les mères aient ingéré du poulet contaminé) mieux encore: qu'il valait mieux allaiter de toutes façons.

Il faut savoir:
· que le lait maternel apporte plus de choses positives;
au point que je vais évoquer une des études faites en Norvège, pays proche de notre type de vie, où les enfants, étant allaités très longtemps, peuvent "subir" des statistiques médicales: et bien les enfants sont moins malades allaités par une maman fumeuse, et que les bébés au lait industriel dont la mère ne fume pas! L'idéal étant d'allaiter ET de ne pas fumer.
· que ce qui est ingéré est à l'état infinitésimal, ou de trace, ou en faibles quantités, dans le lait maternel (par exemple: les médicaments, certains sont totalement compatibles avec l'allaitement, d'autres laissent des traces permettant de continuer à allaiter-et quelques uns sont incompatibles);
· ne pas oublier que si tous les sols étaient contaminés, donc les légumes mangés par les mères, entre autres, dire qu'il ne faut pas allaiter serait une hérésie, car enfin, que mangent les vaches qui donnent le lait industriel? de l'herbe issue d'un sol contaminé? voire des aliments autres que du grain? et où a poussé le grain? Je ne veux porter d'outrage à personne, mais dire uniquement que l'argument du lait maternel contaminé est un non-sens!
Il y a eu un scandale, il y a peut-être un an, "grâce" à un magazine qui parlait du taux de contamination du lait maternel en dioxine. Las, mille fois hélas, car malheureusement, les lectrices et lecteurs n'ont eu qu'un avis, et les associations bénéficiant de connaissances exactes sur l'allaitement maternel n'ont même pas de droit de réponse. Et enfin, les vaches ne vivent pas dans une région exempte de mères allaitantes; si ces mères avaient un taux de dioxine dit important, quel était celui des vaches? quel était celui des bébés qui ont bu ce lait de ces vaches?

A l'appui de ce que je vous ai dit plus haut, allaitez, puisque tel est votre désir, car votre lait sera toujours le meilleur pour vos bébés!

Quant à la cigarette,peut-être fumez-vous?
Je pars du principe tout personnel, en tant qu'ancienne grosse fumeuse, qu'il vaut mieux fumer 3 cigarettes par jour, tranquille, plutôt qu'aucune, et être dans un état de nervosité impossible pour l'entourage. Si vous fumez donc, et bien voyez à limiter votre consommation, mais allaitez donc! Votre lait, même "nicotiné", apporterait plus de bienfait qu'un lait industriel "nicotiné ou non nicotiné".
J'espère avoir répondu à vos questions, et vous avoir rassurée quant à votre allaitement futur: je vous souhaite de merveilleux moments comme vous avez pu en vivre avec votre petite cadette; pleins de câlins et de supers tétées.
N'hésitez pas à me recontacter,
Amicalement,
Françoise

Bonjour,
Je vais accoucher dans quelques jours de ma troisième fille, et j'ai décidé de l'allaiter comme la deuxième que j'ai nourri au sein jusqu'à 8 mois.

Cependant, j'ai entendu différentes choses à propos du lait maternel et je voudrais savoir si cela est exact.
Que penser du taux de dioxine présent dans le lait maternel ?
Est-il vrai que d'autres substances nocives y sont présentes ?
Merci de m'apporter une réponse si cela est possible.
Sonia