Espace allaitement > Santé et allaitement > Exemple de courbe de croissance

Poids-courbe de croissance des Bébés-quand nos enfants prennent moins que ceux de la voisine...

On sait que l'enfant qui est au sein commande au sein de lui fabriquer le lait dont il a besoin pour son métabolisme;

On a désormais les preuves: que le lait infantile entraîne des risques de surpoids voire d'obésité, dès le berceau; très simplifié: c'est parce que certains composants du lait maternel ne se retrouvent pas dans le lait infantile; parce que le lait infantile est basé sur des protéines de lait de vache; parce que le lait infantile a des composants "trop enrichis"; parce que le lait infantile, ce sont des composants dont on s'est donné des fourchettes, pour des tranches d'âges inadaptées; on ne peut prétendre donner le même lait sur les 4 premiers mois par exemple sans être inadapté;

Réponse personnalisée, l'enfant ne prend pas autant que le fils de la voisine

Un bébé au sein ne prend pas obligatoirement moins de poids-il ne risque pas l'obésité-pourquoi voulez-vous que vos bébés soient aussi gros que ceux de votre voisine?

 

"Oui, mais les points de notre courbe ne sont pas sur la courbe du haut"- "Oui, mais "ils prennent moins que le fils de la voisine"; Conclusion

On a entendu dire que les bébés allaités prenaient moins de poids que les bébés au lait industriel.

Tout d'abord, plutôt que parler en absolu: par exemple "les-enfants-d'un-mois-doivent-peser-3kg800" (chiffre tout à fait arbitraire), disons que les enfants doivent prendre du poids régulièrement. Ne pas non plus se précipiter sur les compléments parce que Bébé n'a pris "que 15g depuis hier".

Même si vous optez pour peser vos bébés tous les jours, ne visualisez la courbe de croissance que dans sa globalité: d'un lundi à l'autre lundi, par exemple (et non lundi à mardi, mardi à mercredi etc.).

A chaque pesée, vous notez le poids de chaque enfant, le reportez sur une courbe, et entre deux lundis (gardons le même exemple de pesée hebdomadaire), le poids a augmenté.

Donc d'une semaine à l'autre, vos bébés grossissent, prennent du poids. Bien. Très bien.

"Oui, mais les points de notre courbe ne sont pas sur la courbe du haut".

Je parle évidemment de ces courbes qui nous sont fournies toutes prêtes, et sur lesquelles nous n'avons plus qu'à reporter les poids de nos enfants: ces courbes toutes prêtes, sont la courbe des minima, et la courbe des maxima, qui représentent des moyennes, comme l'indique leur nom.

Portez votre attention sur le type de courbe, surtout si vous avez un garçon et une fille. Les moyennes des filles sont différentes de celles des garçons, les petites filles sont plus légères, plus petites. Attention aux tendances générales qui vont vers une taille plus élevée pour les enfants, par rapport à il y a trente ans, de la même manière qu'un homme de trente ans environ est plus grand que la moyenne des hommes de soixante ans environ. de plus, mais là, c'est mon avis très personnel, il y a moins d'écarts entre filles et garçons quand ils sont ados.

Portez votre attention sur vous, votre famille, "vos gènes": si vous êtes majoritairement petits, minces, légers, ne vous attendez pas à ce que vos enfants soient dans les maxima. C'est sûr que notre fierté de parents nous pousserait volontiers à grandir nos bébés, à pousser sur leur poids, et la taille de leurs vêtements, et plus tard, sur leurs performances. Et c'est normal. Nous sommes fiers de nos enfants, c'est un peu de nous, c'est notre réussite de couple aussi.

Mais restons clairvoyants, il ne s'agit pas de leur voir des défauts, mais de rester réaliste dans leur corpulence, dans leur poids, dans leur taille.

Une croissance régulière, un bébé qui rit, qui sourit, qui joue, attire plus le regard qu'un bébé gras: car l'image erronée du bébé gras-bébé en bonne santé, c'est fini, Dieu merci, nous avons toute une génération de jeunes hommes, et femmes, qui passent leur temps en régimes pour avoir,dans leur jeunesse, ingurgité des bouillies-grosses bouilles.

"Oui, mais "ils prennent moins que le fils de la voisine".


De la même manière, ne vous focalisez pas à outrance sur la pente de leur courbe. Ce n'est pas parce que le fils de votre voisine prend 30g par jour que vos enfants vont faire de même, la prise régulière de 20-25g par jour avec des sauts de temps à autres est très bien. De plus, quand vous lisez qu'au cours du premier trimestre les enfants doivent prendre 30g/jour, il s'agit de "normes" avec des guillemets, ce sont des chiffres pour bébés au biberon, pas pour bébés au sein.

Du fait que vos enfants soient allaités, ils ne prennent que ce dont ils ont besoin. L'enfant au biberon a le désavantage de boire une solution tout prête, et pas adaptée systématiquement, loin de là, à son besoin du moment. L'enfant au biberon court donc forcément le risque de grossir, car on lui a proposé des choses en trop. C'est une première étape vers l'obésité. Vous même adulte, si vous prenez une ration de trop par jour (200kcal, genre une pâtisserie "inutile" et quotidienne), ce sont près de 10kg (moyenne chez certains) qui vous attendent au bout d'un an.

Et bien c'est pareil pour l'enfant: une grosse ration de trop entraîne une habitude de l'estomac, donc une grosse faim et de grosses assiettes pour toute la vie et un surpoids non négligeable dès l'état de bébé, et ensuite en tant qu'adulte (à moins de faire marche arrière en douceur, mais fermement quand il sera temps).

  • Le lait maternel s'adapte aux besoins de bébé, tout au long de sa tétée, et tout au long de sa journée, et tout au long de l'allaitement prolongé.
    • Le bébé allaité ne reçoit pas de calories inutiles, puisqu'il ne les demande pas. Par conséquence, le bébé qui tète au sein ne prend pas de poids inutile (c'est entre autre pourquoi il n'y a pas d'obésité chez le bébé allaité, ni en tant que bébé, ni plus tard quand il sera adulte.

    A une exception près, que je me dois de rapporter: un jour, une maman qui allaite son bébé de cinq mois environ s'inquiète: j'ai peur que mon fils ne devienne obèse, celui de ma soeur l'est. Mais le mien, je l'allaite. Donc il ne devrait pas être obèse, n'est-ce pas?

    Cette maman ajouta: "je le laisse assez souvent seul, dans son maxi-cosi, et bon je suis dans la maison à faire autre chose, mais pour qu'il ne s'ennuie pas, je lui donne un gâteau".

    Il est certain que cet enfant, allaité, a des risques de développer une obésité, car le lait maternel ne brûle pas (à ma connaissance) les calories des gâteaux ingurgités tout au long d'une journée. Donc soyons réalistes. Et surtout, évitons le "tiens prends un gâteau et reste tranquille" ou "prends un gâteau et tais-toi" ou "mange et tais-toi". Sinon c'est le premier pas vers une psychologie de l'adulte qui mangera pour se remonter le moral.

    • Du fait que les enfants aient tous des croissances individuelles, que certains enfants aient très faim, et d'autres peu faim, que des enfants aient des métabolismes tels qu'ils sont "carboniques" ou non, ces enfants n'auront pas la même pente de croissance. (Et c'est pareil chez les bébés au biberon mais ceux-ci ont moins de chances d'être respectés dans leur métabolisme)

    Un exemple: j'adore le fait d'avoir des jumeaux, vous allez voir pourquoi: mes enfants, élevés au sein jusqu'à 2 ans 1/2, ont vu leur alimentation diversifiée à l'âge de 9mois 1/2,(dîner) puis 13mois 1/2 (déjeuner). Il est vrai que Maximilien avait tendance à aller chiper le bout de pain ou de fruit tenu par son frère, ou tout morceau posé sur la table du salon.....mais je ne pense pas que cela justifie le fait que Maximilien soit "plus trapu", (son frère est plus élancé) et plus lourd (il y a des périodes où il pèsait 200g de plus que son frère, puis ce dernier le rejoignait à 50g près, et on repartait dans un cycle de 200g de différence). Mes enfants avaient la même alimentation, les mêmes "accès" au sein et n'avaient et n'ont pas la même carrure, ni le même poid. A votre question muette je préciserai que ce sont des jumeaux dizygotes. Et qu'à 4 ans, Maximilien pèse plus lourd, mais mesure 4 bons centimètres de plus que Alexandre.

    Conclusion:

    Donc ne vous fixez pas sur la position de vos bébés par rapport aux courbes fournies dans vos carnets ou livres (courbes qui sont des moyennes). Considérez la croissance globale de vos enfants, voyez:

    s'ils prennent régulièrement (même s'ils prennent "en escaliers", c'est-à-dire 20g par jour pendant quatre jours et soudain 50g en un jour),

    s'ils ne perdent pas trop de poids (on peut perdre un peu de poids sur un jour ou deux, il ne faut pas trop que cela se prolonge; essayez d'analyser cette perte de poids avant d'introduire biberon et complément),

    regardez-les dans leur globalité, dans leur ensemble, leur peau, leur tonus, leur éveil, leur développement neuro-moteur, psycho-moteur......

    s'ils ont une bonne bouille bien épanouie, s'ils font envie, s'ils ont une bouille satisfaite, repue, après la tétée....

    s'ils mouillent 6 ou 7 couches et font au moins 1 ou 2 selles quotidiennes (les 6 premières semaines)

    s'ils mouillent 6 ou 7 couches (le nombre de selles peut passer à une selle hebdomadaire après leurs 6 semaines)

    Pourquoi vous fier à ces chiffres qui concernent des enfants au lait industriel?

    Pourquoi employer les mêmes bases?

    Pourquoi vos interlocuteurs veulent-ils employer les mêmes bases?


  • Je suis en cours de recherches pour des courbes de bébés allaités, il y en a au moins une qui existe, mais pour des bébés au lait maternel qui ont eu une diversification alimentaire à l'âge de 4 mois. Les moyennes des garçons et celles des filles y évoluaient de manière identique à celles d'enfants au biberon; les enfants au biberon décollaient un peu à partir de 4 mois, ce qui tendrait à prouver que l'introduction de la diversification à l'âge de 4 mois pour un enfant allaité est indue et trop précoce. (Rappelons que la diversification n'est nécessaire, à l'âge de quatre mois, que pour les bébés au lait industriel, car le lait industriel n'est pas assez adapté à leurs besoins et ne leur suffit plus.)

     

    Il est d'ailleurs préconisé d'allaiter un enfant exclusivement jusqu'à ses 6 à 12 mois afin d'optimiser son immunité de bébé et d'adulte.

    Et parlant de recommandation santé et donc d'OMS (organisation mondiale de la santé), ajoutons que cette dernière se rend compte que les courbes pondérales sont erronées, et qu'il ne faut pas conclure que les enfants au lait maternel qui prennent "moins" , reçoivent un lait pas assez riche; des études sont en cours, montrant que ce sont les enfants au lait artificiel, qui reçoivent un lait trop riche -une cause de l'obésité ..

    Vers un cas de réponse personnalisée