Espace allaitement > Lait maternel > Diversification tardive réponse personnalisée

Diversification tardive: sons de cloches différents... réponse personnalisée

Nicole avoue: je suis un peu perdue avec tous les sons de cloches que j'entends. Je ne suis pas pressée non plus d'introduire trop de nouveaux aliments (dont la viande), mais aussi je ne souhaite pas qu'il y ait des "carences"......

Merci de m'avoir répondu (de vos réponses toujours si positives et enjouées!). J'ai les cheveux longs également et c'est vrai que c'est ... impressionnant mais également trèèèèèès "pénible" pour mon petit mari qui les voit partout (au sol, sur les vêtements, dans le bain......) donc j'essaie de ne pas trop me focaliser là-dessus, mais bon, c'est vite dit.
C'est donc avec sérénité que je continue mon allaitement matin et soir, merci!
J'ai encore une question sur l'alimentation de bébé et la diversification : actuellement j'allaite matin et soir (au fait je vous envoie mon témoignage pour votre "galerie") 

- le midi, Amélie (7 mois) mange un peu de purée de légumes suivie d'un biberon de lait (industriel! hélas, oui..... je ne peux pas tirer mon lait au travail et j'entretiens de toute façon de "mauvaises" relations avec mon tire-lait...., bref n'insisitez pas, c'est comme ça.....)

- et au goûter : une compote + biberon

J'aimerais savoir dans quelle mesure les tétées du matin et soir sont elles "complètes", je veux dire dans quelle mesure, Amélie bénéficie-t-elle du lait maternel? Quand faut-il introduire de la viande? (surtout avec l'actualité....)
J'avoue que je suis un peu perdue avec tous les sons de cloches que j'entends. Je ne suis pas pressée non plus d'introduire trop de nouveaux aliments (dont la viande), mais aussi, je ne souhaite pas qu'il y ait des "carences"......
D'avance merci pour vos réponses!
et chapeau pour votre allaitement exemplaire!

22 novembre 2000

Chère amie,
Ne vous sentez jamais obligée de diversifier! c'est une affaire pluriel, [mère prête mais surtout enfant assez agé et prêt lui aussi!!] vous devez vous sentir prête. et l'enfant aussi;

les protéines animales: inutiles avant les douze mois [les recommandations ont évolué depuis] de l'enfant qui doit avoir atteint une certaine maturité de digestion!

à bas les petits pots à partir de 4/6 mois [recommandations de l'organisation mondiale de la santé sont six mois d'allaitement exclusif]! et évitez la viande rouge pour des raisons de digestion; si vous voulez de la bonne viande rouge..... priori les cheptels au pis puis à l'herbe uniquement ne sont pas malades; le Charolais par exemple. Si on se base sur les méthodes de transmission connues actuellement, seules les laitières qui finissent "boeuf" sont potentiellement malades. Sujet délicat..... [à re-placer dans le contexte de l'époque; quoiqu'il en soit, c'est toujours vrai, il existe deux variétés de vaches/boeufs; les races dites à viande, élevées nourries spécifiquement pour la boucherie, avec une très bonne qualité; ensuite il y a les races à lait, qui vont donner du lait et qui vont ensuite finir dans votre assiette, ça c'est toujours vrai, sauf qu'aux vaches laitières on ne donne plus de farines animales; par contre on en donne à d'autre animaux qui finissent dans votre assiette, et ça c'est toujours exact en 2017]

Vous pouvez allaiter autant que vous voulez aussi longtemps que vous le voulez, il y a des enfants totalement allaités jusquà l'âge de deux ans;

le sein est une glande; en vertu de quoi, laissez votre petite merveille prendre ses solides midi et après-midi et laissez les tétées complètes du matin et du soir; dans votre cas, qui ne pouvez entretenir la lactation en journée, c'est l'idéal pour continuer à bien entretenir votre lactation;

rappelez-vous: l'enfant par sa succion indique au cerveau ce qu'il faut sécréter! [Je stimule le sein donc je génère un réflexe d'éjection; je prélève le flot de lait; je stimule encore pour générer un autre réflexe d'éjection, que je prélèverais; l'intensité de la succion fait la qualité/qualité de l'éjection du moment de la tétée, et fait le gros pic de prolactine qui participera à la synthèse de nouveau lait pour la tétée prochaine, par rapport à ce qui a été prélevé là maintenant] donc il a tout en temps réel; et s'équilibre sur 15 jours le cas échéant; il y aura des périodes où elle prendra peu pendant une semaine; et soudain crac elle tètera comme une goulue! le tout est de ne pas se dire: je manque de lait; laissez faire la nature.... et en cas de doute, je suis là! sauf là: je pars une semaine j'espère que tout ira bien d'ici là!

Ah oui les cheveux: bien sûr, si vos cheveux étaient courts, votre compagnon ne les verrait pas!!! vous en perdriez autant, mais courts, ils se cachent; longs, ils se voient! ah les hommes! :-))

Cordialement,

Françoise Coudray