Espace allaitement > Allaiter des triplés > cas réels > avoir à nouveau plus de lait

Mastite - plusieurs échanges

Allaiter des triplés c'est aussi possible

Vous n'avez pas trois seins?? Mais vous n'avez pas trois mains non plus....!

Bonjour,
Je suis adhérente à l'Association Jumeaux et Plus depuis le mois d'août et je suis depuis le 13 novembre maman de 3 charmants triplés, en plus de mes 3 ainés. Mes bambins sont en néonat à l'hôpital Saint Vincent de Paul et je suis sortie de la maternité depuis 1 semaine.
Jusqu'alors, tout ce passait très bien pour "l'allaitement". Mes enfants sont nés à 29 semaines et 4 jours d'aménhorée, ils sont nourris par une sonde gastrique. J'arrivais à remplir jusquà samedi dernier 120 ml avec chaque sein. Suite à un engorgement et à un grand coup de fatigue (je dois me rendre chaque jour à l'hôpital pour porter mon lait aux petits et pratiquer un minimum de soin), j'ai eu de forte fièvre suite à un engorgement. Depuis le début de la semaine, j'arrive péniblement à tirer 80 ml de mes 2 seins, soit 1/3 de moins que ce que je pouvais faire avant. La mise au sein devrait débuter d'ici 2 semaines, les enfants seront alors à 34 semaines d'aménhorée, et je suis terrorisée à l'idée de ne pouvoir les allaiter.
Je dois préciser que pendant 2 jours je n'ai pu les voir car j'étais vraiment trop faible, et que je n'ai eu aucune montée de lait pendant ces 2 jours.
Aidez-moi, s'il vous plait, en me donnant des conseils pour la montée laiteuse revienne comme auparavant.
Je vous en remercie par avance.
PS : avant de quitter la maternité, je me suis fais poser un implant (Implanon). Pensez-vous que ce moyen contraceptif puisse être une des causes de ma baisse de lait ?

Claudia

Chère Claudia,

Je suis très touchée par votre message et peut vous assurer du soutien moral et "technique" de toute l'équipe; vous êtes passée et vous passez encore, par de lourdes épreuves, et c'est usant pour pour le moral, pour le corps; on se stimule, on va, on vient, on court, on jongle avec les heures, on dort mal, on mange peu, on s'oublie...

Vous faites le geste d'amour et santé le plus magnifique, vous tirez votre lait pour que vos enfants le reçoivent, c'est formidable; oui c'est difficile, entre le choix du tire-lait, les horaires pour tirer le lait, les horaires pour les soins..., il en faut peu pour qu'une lymphangite se pointe, ou tout autre souci;

Dans l'idéal, pour éviter l'engorgement, il faut vider les seins très régulièrement; si on saute une séance tire-lait, le sein se gorge d'eau, c'est d'oedème qu'on appelle couramment engorgement; si l'engorgement n'est pas traité (en vidant les seins d'autant plus régulièrement et des cataplasmes par exemple), il peut dégénérer en lymphangite; la lymphangite est alors inflammatoire, et n'empêche pas l'allaitement, même pour des enfants nés prématurément; mais il faut vous soigner; une lymphantite ne se guérit que en vidant le sein - vidant le sein - vidant le sein toutes les 2h si possible, voire 2h30; vous pouvez débuter les séances tire-lait par des sources de chaleur (gants de toilette très chauds par exemple ou bouillotes) et en vous penchant en avant pendant l'extraction du lait; vous pouvez prendre du paracétamol; vous pourriez aussi prendre des antibiotiques, mais attention, pas n'importe lesquels.... ! [il existe des traitements préférentiels] mais souvent, ça passe en 2 jours;

A quoi peut être due cette lymphangite?

dans votre cas, à part avoir sauté une séance tire-lait qui peut être la cause... la cause majeure serait: je dirais la fatigue, le poids de vos soucis; j'aimerais vous dire: reposez-vous, mais je sais bien, car je suis maman, je sais bien que vous ne pourrez pas vous reposer; pas tant que les trois bébés ne soient à la maison avec vous; essayez cependant de trouver des plages de repos; MANGEZ BIEN MANGEZ BEAUCOUP ET EQUILIBRE; mangez de tout, mangez du sucre, sucre rapide, sucre lent; et des sources naturelles de magnesium; votre grossesse a pu vous fatiguer également; sans compter que nous sommes .. en automne; changement de saison, arrivée de la pluie, manque de luminosité.... il vous faut également de la lumière;

A cela se greffe une petite baisse de lait;

je pense qu'elle est temporaire; même si elle ne semblait pas l'être, nous pourrions faire en sorte, de l'augmenter! elle peut être due: à un souci santé chez vos enfants, on a trouvé des liens entre pics bas de santé chez l'enfant et lactation maternelle; la fatigue.. l'engorgement, si vous avez diminué les séances tire-lait ne fut-ce que par douleur, cela peut avoir un peu diminué la lactation; enfin, vous mentionnez l'implant; ce sont des hormones, donc cela peut jouer contre la lactation;

En tout premier lieu, reprenez moral et confiance; votre allaitement peut très bien se dérouler bien, voire mieux;
prenez du repos, et mangez; première base;
essayez d'augmenter les séances tire-lait, à ce sujet, vous pouvez vous procurer avec une ordonnance un modèle double-pompage (à moins que cela ne soit déjà le cas) mais les derniers modèles double pompage de Medela ou Almafil/Ameda sont très efficaces, car récents; le double pompage permet de gagner en temps et énergie et en lait... car les deux seins stimulés en même temps génèrent un pic hormonal supérieur; et 20 minutes ensemble, plutôt que 20 minutes fois deux, c'est deux fois mieux...

je me doute que parfois vous aimeriez toucher vos enfants plutôt que tirer votre lait;
je me doute que parfois vous aimeriez dormir plutôt que tirer votre lait;
je me doute que parfois vous aimeriez écourter les séances tire-lait;

En fait, j'ignore en ce moment, comment vous procédez; lorsque vos seins sont vides et qu'ils ne coulent plus dans le réceptacle du tire-lait, il faut continuer à pomper, durant plusieurs minutes, jusqu'à générer un nouveau flux de lait; + faible que le premier; mais si vous videz à nouveau totalement vos seins, vos seins vont mémoriser que vous voulez plus de lait; vous pouvez générer trois flux: vider le premier gros flux, pomper à vide jusqu'à vider le deuxième flux, pomper à vide jusqu'à un troisième flux;
Souvent on s'arrete à la fin du premier flux, alors que le sein attend l'ordre d'en fabriquer +


Encore, vous pouvez prendre des tisanes; je me doute que les tisanes, vous n'avez pas le temps d'en prendre; alors si vous n'avez pas de problème urinaire, prenez du galactogyl, une large cuillérée 3-4 fois par jour; cela devrait aider; il y a aussi des gélules;
Nous pourrons en parler;

A part si vous mangez du persil, de la sauge, de la menthe du thé vert, je pense que la baisse de lait est archi temporaire, de fatigue ou souci et qu'elle peut remonter aisément; nous pouvons en parler si vous le souhaitez au téléphone, ou continuer de dialoguer via internet; selon vos organisations, je comprends votre situation, même si j'ai eu la chance d'être épargnée en matière de prématurité; Implanon, oui cela pourrait jouer, mais voyons déjà avec les bases ci-dessus, comment cela évolue;

Je suis là si vous avez envie de parler, de vous épancher, pas uniquement en matière d'allaitement maternel; et je suis là aussi pour vous aider à préparer les premières mises au sein, j'ai fait un travail dans ce sens pour une étudiante, il y a quelques mois; je pourrais vous envoyer le texte;

COURAGE!!!!! nous pouvons travailler de concert pour votre allaitement, il n'est pas foutu! de toutes façons, ce qui est bien dans l'espèce humaine, c'est que nous ne répondons pas à des équations; confiance; et parfois technique; mais RIEN N'EST FOUTU; soyez rassérénée, rassurée;

Amicalement,

Françoise Coudray
Présidente de l'ADJ+
(Allaitement Des Jumeaux et Plus)
http://www.allaitement-jumeaux.com/
http://www.allaitement-jumeaux.com/expo2001/
http://www.allaitement-jumeaux.com/smam2004/

Chère Françoise,
Je vous remercie infiniment pour votre réconfort, j'ai eu les informations dont j'avais besoin. J'ai appris hier que j'avais une place à l'unité Mère-Enfant à l'Hôpital Saint Vincent de Paul où je vais pouvoir occuper la même chambre que 2 de mes enfants, en attendant que la 3ème, plus petite vienne nous rejoindre.
Je pense que dans ces conditions, le fait de pouvoir m'occuper d'eux à plein temps et de pouvoir tirer mon lait en leur présence ne pourra qu'améliorer la situation.
Je ne manquerai pas de vour recontacter dès mon retour à la maison.
Encore grand merci pour votre aide précieuse.
Cordialement.

Bonjour,

Je suis contente que vous puissiez entrevoir autant de bonnes choses, quelles bonnes nouvelles que de savoir que deux de vos enfants vont être plus proches de vous!! je suis heureuse pour vous, cela va vous aider vraiment sur tous les plans, pas uniquement de l'allaitement!!

N'hésitez vraiment jamais à me recontacter,

Amicalement,

Françoise Coudray
Présidente de l'ADJ+
(Allaitement Des Jumeaux et Plus)
http://www.allaitement-jumeaux.com/
http://www.allaitement-jumeaux.com/expo2001/