| Espace allaitement   | Espace grossesse   | Espace maternage   | Espace professionnels   |
   Espace professionnels de santé> Dr Jack Newman >
 
 
  Retour Accueil du site
 



 

ADJ+
www.allaitement-jumeaux.com
Soutien aux mères
Organisme de formation

 

 

Joyeux Noël

L'ADJ+ vous souhaite un Joyeux Noël!

MOTILIUM....


 
 

2011: notre Expo photos Le Mur du Sein a 10 ans ;
J'ai 5 ans de certification IBCLC
2009 : L'ADJ+ est officialisée depuis 10 ans


 
 

PROCHAINEMENT, une journée du type de celle du 8 mars!


 

Journée d’information continue Positionnement, prise en bouche, succion – la fin des crevasses Une crevasse, d’où vient-elle, comment y remédier

 

 

Depuis le 1er trimestre 2006: l'ADJ+ est devenu organisme de formation; nous pouvons organiser des sessions de 2 jours, 5 jours ...en vos locaux, ou dans un parc situé en Auvergne. Merci de nous contacter pour évaluer vos besoins - exemple: anatomie, physiologie du sein, mamelons douloureux, seins douloureux, enfants à problème, allaitement et pathologies chez la mère ou l'enfant etc.

Pour vous former: une consultante en lactation IBCLC disposant de 8000h de formation et pratique, qui est également formatrice d'adultes; l'organisme fait appel à d'autres personnes:

  • un membre de notre équipe, titulaire du DU lactation humaine et médecin,

  • et des consultantes et à spécialisées en fonction des modules. (pharmacologie par exemple)

 
 

L'espace allaitement peut donner de nombreuses informations grand public mais de qualité et qui vous apprendront bien des éléments;

  Association
    - Actions de formation et informations
    - Nous contacter
    - Publications
    - Bibliothèque
    - Matériel (et produits)
    - une utopie
     
  Mémoires, analyses
     
  Lait maternel, vrai vaccin naturel
    agents anti-infectieux du LM
     
  Seins
    Allaiter des jumeaux, est-ce possible?
    genèse du sein à venir
    glande ou réservoir
    sein relationnel
     
     
  Lait maternel
    insuffisance primaire
    baisses de lait causes
    augmenter sécrétion
  voir temporairement espace allaitement
  Seins douloureux
    - Lymphangite
    - Muguet
  voir temporairement espace allaitement
    - Médicaments
    généralités - newman
    Médicaments qui coupent/ abaissent la lactation
     
  Entre nous
    - quelques actions d'information
    - Congrès LLL 1999
    - net médical, liens
    - magazines prof. santé
    - cas cliniques
     
  Formations
    -organismes formateurs
     
  Dr Newman feuillets
     
     
  Galerie photo / vidéos
    - Expo le Mur du sein
    - Photos perso
    - Vidéos
     
  Dr Newman pédiatre a réalisé différents feuillets pour praticiens et grand public
 
1. Le bon départ.
2. Les coliques du bébé allaité
3. Les mamelons douloureux
4. Mon bébé reçoit-il assez de lait?
5. Utilisation dispositif d'aide à la lactation (DAL)
6. Utilisation du violet de gentiane (candidose)
7. Allaitement et jaunisse
8. Alimentation au doigt
9 a. Vous pouvez encore allaiter
9 b : Médicaments et allaitement
10. Les autres aliments
11. Quelques mythes
12. D'autres mythes
13. Encore d'autres mythes
14. Toujours d'autres mythes
15. Compression du sein
16. Commencer l'alimentation solide
17. Comment nourrir le bébé quand la mère travaille hors de la maison
18. Comment savoir qu'un professionnel ne soutient pas l'allaitement
19. Dompéridone - induire une sécrétion lactée
20. Flucanazole (Diflucan) (candidose)
21. Allaitement d'un bambin
22. Canaux bouchés et mastites
23. Allaiter un bébé adopté
24. Traitements de problèmes
25. Risques de l'alimentation artificielle (références scientifiques)
26. Culpabilité et allaitement.
     
  Galerie photo / vidéos
    - Expo le Mur du sein
    - Photos perso
    - Vidéos
     
  Chercher
     
  Trève de Noël, seules les patientes en cabinet et les adhérentes pourront me joindre sur mon cellulaire du 22/12 au 07/01 2016
   

 


 

 

 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 les mamelons douloureux
 Feuillet n° 3
les mamelons douloureux
Introduction
Le meilleur traitement pour les mamelons douloureux est la prévention. La meilleure prévention est d'assurer une bonne prise du sein par le bébé dès le premier jour.
Les douleurs des mamelons ont souvent une ou deux causes. Soit le bébé n'est pas bien positionné et ne prend pas le sein correctement, soit il a un problème de succion, soit les deux. Entre parenthèse, les bébés apprennent à téter correctement quand, en prenant correctement le sein, ils reçoivent suffisamment de lait (ils apprennent en faisant). Les mycoses (principalement candida albicans) peuvent également être la cause de douleurs mamelonnaires. La douleur causée par une mauvaise prise du sein et/ou une succion inefficace est particulièrement vive quand le bébé commence à téter et diminue au cours de la tétée. La douleur causée par une mycose dure aussi longtemps que la tétée et peut même se poursuivre après la tétée. Les femmes décrivent une douleur en coup de poignard dans les deux premiers cas. La douleur due à une mycose s'apparente plus à une brûlure mais peut aussi être différente. Une douleur brutale et inexpliquée pendant la tétée survenant après une période pendant laquelle les tétées n'étaient pas douloureuses, est le signe d'une possible infection mycosique; mais la douleur peut survenir graduellement ou se superposer à une douleur ayant une autre cause. Les crevasses peuvent également être la conséquence d'une mycose.
Position et prise du sein correctes (voir aussi le feuillet sur la prise du sein)
Il n'est pas rare pour les femmes d'avoir des problèmes pour mettre leur bébé au sein correctement et dans une bonne position. Une bonne position permet une bonne prise du sein par l'enfant et une bonne prise du sein réduit les risques de flatulence chez le bébé tout en lui permettant de bien contrôler le flux de lait.
Par ailleurs, une mauvaise prise du sein peut aussi causer un gain de poids médiocre ou des tétées fréquentes ou des coliques (voir feuillet n° 2 "Les coliques et le bébé allaité").
Positionnement du bébé au sein
Pour la clarté de l'exposé, nous allons supposer que vous allaitez du côté gauche.
Une bonne position facilite une bonne prise du sein. Beaucoup de ce qui est décrit sous la rubrique "prise du sein" se fait automatiquement si le bébé est bien positionné au départ.
Pour commencer, il sera peut-être plus aisé de placer votre bébé transversalement. Prenez-le avec votre bras droit, la paume de la main derrière sa nuque ( et non derrière sa tête), vos doigts (excepté le pouce) supportant la tête du bébé, et votre avant-bras soutenant son dos et ses fesses. Maintenez les fesses du bébé entre votre thorax et votre avant-bras, ce qui vous permettra un bon contrôle. Le bébé devrait être pratiquement horizontal contre vous et être suffisamment tourné vers vous pour que sa poitrine, son ventre et ses cuisses soient contre vous avec une toute petite inclinaison pour lui permettre de vous voir. Tenez le sein avec votre main gauche, le pouce sur le dessus, les autres doigts dessous, bien en arrière du mamelon et de l'aréole. Le bébé devrait être approché du sein avec la tête juste un peu inclinée en arrière. Le mamelon pointe alors automatiquement vers le palais de la bouche du bébé. (Voir le feuillet sur la prise du sein).
Prise du sein
1. Maintenant, faites en sorte que le bébé ouvre grand la bouche. Vous pouvez, par exemple, effleurer sa bouche avec votre mamelon toujours pointé vers son palais, d'un coin à l'autre des lèvres. Ou bien, faites passer le bébé devant votre sein, ce que quelques mères trouvent plus facile. Attendez que le bébé ouvre la bouche comme pour bailler. ATTENDEZ QU'IL SOIT PRÊT. Lorsque vous amènerez le bébé au sein, son menton devrait toucher votre sein en premier. Amenez-le devant le sein de manière que le mamelon pointe non pas vers le milieu de sa bouche, mais plutôt vers son palais.
2. Quand le bébé ouvre la bouche, mettez le au sein avec le bras qui vous sert à le soutenir. Ne vous inquiétez pas pour sa respiration. S'il est bien positionné et prend correctement le sein, il respirera sans problème. S'il ne peut pas respirer, il lâchera le sein. N'hésitez pas, allez-y franchement.
3. Si cela vous fait mal aux mamelons, utilisez votre index pour abaisser le menton du bébé et retrousser sa lèvre inférieure. Vous aurez peut-être besoin de le faire pendant toute la tétée mais en général, ce n'est pas nécessaire.
4. Les mêmes principes sont à appliquer que vous soyez assise ou allongée ou si le bébé est en position de "ballon de rugby" (position "football" pour les nord-américaines). Faites en sorte que le bébé ouvre très grand la bouche et ne prenne pas seulement le mamelon mais autant d'aréole (partie brune du sein) que possible (pas nécessairement toute l'aréole).
5. Il n'y a pas de durée "normale" pour une tétée. Si vous vous posez des questions appelez une personne compétente.
6. Un bébé qui prend bien le sein doit couvrir plus d'aréole avec sa lèvre inférieure qu'avec sa lèvre supérieure.
Améliorer la succion du bébé
Le bébé apprend à téter correctement en tétant et en recevant du lait. La succion du bébé au sein peut être inefficace ou inappropriée par suite de l'utilisation précoce d'une tétine artificielle ou en raison d'une mauvaise prise du sein depuis le début. Quelques bébés prennent leur temps pour apprendre à téter correctement. Un entraînement à la succion et/ou l'alimentation au doigt (feuillet n° 8 "alimentation au doigt") peuvent aider.
"Mes mamelons deviennent blancs à la fin de la tétée"
La douleur associée à la décoloration du mamelon est souvent décrite par les mères comme une brûlure mais généralement elle ne commence qu'après la fin de la tétée. Il peut s'écouler plusieurs minutes ou davantage avant que le mamelon ne retrouve sa couleur normale, la sensation de brûlure cédant la place à une autre douleur décrite comme pulsatile. Cette sensation peut durer quelques secondes à plusieurs minutes et le mamelon peut redevenir blanc à nouveau. Apparemment, le phénomène serait dû à un spasme des vaisseaux du mamelon (quand il est blanc), suivi d'une décontraction de ces vaisseaux ( quand il redevient de couleur normale). Quelques fois cette douleur perdure alors que les mamelons ne sont plus douloureux pendant la tétée, ce qui fait que les mères n'ont mal qu'après la tétée, et non pendant.
Que peut-on faire ?
1. Assurez-vous que le bébé prend correctement le sein. Ce type de douleur est presque toujours associé, et probablement causé, par tout ce qui entraîne une douleur pendant la tétée. Le meilleur traitement est celui des autres causes de mamelons douloureux.
2. La chaleur ( sèche-cheveux , bouteille d'eau chaude...) appliquée sur le mamelon immédiatement après la tétée peut prévenir ou diminuer la réaction. La chaleur sèche est préférable à la chaleur humide, car l'humidité peut causer d'autres problèmes au niveau du mamelon.
3. Quelques fois, on peut utiliser des pommades (dérivés nitrés) ou des comprimés (nifédipine) pour prévenir cette réaction. La vitamine B6 peut aussi être employée (voir le feuillet Traitements de problèmes 2).
Mesures générales
1. Les mamelons peuvent être réchauffés pendant une courte durée après chaque tétée en utilisant un sèche-cheveux (réglé sur tiède).
2. Ils devraient être exposés à l'air aussi souvent que possible.
3. Quand il n'est pas possible d'exposer les seins à l'air, des coupelles en plastique (pas des téterelles ou bouts de sein artificiels) peuvent être utilisées pour éviter le frottement des vêtements. Les coussinets d'allaitement, en maintenant les mamelons humides, peuvent être source de lésions. Il peuvent également coller aux mamelons blessés. Si vos seins coulent beaucoup, vous pouvez mettre des coussinets à l'intérieur des coupelles.
4. Les crèmes peuvent parfois être utiles. Si vous en utilisez, mettez-en très peu après la tétée et ne lavez pas les seins pour l'ôter. (Voir le feuillet Traitements de problèmes 1)
5. Ne lavez pas trop souvent vos seins. Une douche par jour est plus que suffisante.
6. Si votre bébé prend du poids de façon satisfaisante, il n'y a pas de raison de vous sentir obligée de lui donner les deux seins à chaque fois. Le nourrir d'un sein à chaque fois peut vous éviter des douleurs et faciliter la guérison. Vous pourrez vous aider en comprimant le sein (voir le feuillet n° 15 "La compression du sein") pour permettre à votre bébé de continuer à obtenir du lait quand il ne tète plus efficacement. Vous pourrez peut-être faire cela pour certaines tétées, et pas pour d'autres. Dans les cas vraiment difficiles, un Dispositif d'Aide à la Lactation (DAL, voir le feuillet n° 5) peut être utilisé avec du lait préalablement extrait, de préférence, pour que le bébé finisse la tétée du premier côté.
Si vous ne pouvez pas mettre l'enfant au sein à cause de la douleur, en dépit de toutes les mesures précédentes, il sera toujours possible de reprendre l'allaitement après un arrêt temporaire (3 à 5 jours), pour permettre la guérison des mamelons. Pendant ce temps, il serait bon de ne pas nourrir l'enfant au biberon. Bien sur, la meilleure solution pour lui et pour vous serait de lui donner le lait que vous aurez tiré. Utilisez la technique de l'alimentation au doigt (feuillet n° 8) ou à la tasse.
Les téterelles ne sont pas recommandées dans le cas de mamelons douloureux car, bien qu'elles puissent rendre temporairement quelques services, ce n'est généralement pas le cas. Elles peuvent de plus réduire la sécrétion lactée, et le bébé peut devenir agité et ne pas prendre suffisamment de poids. Quand le bébé s'y est habitué, il peut être impossible de lui faire téter à nouveau directement le sein. En fait, beaucoup de femmes qui les ont essayées trouvent que cela ne les a pas beaucoup aidées à lutter contre la douleur. Utilisez-les en dernier ressort mais demandez d'abord de l'aide.
Traduction du feuillet n°3 "Sore nipples",
révisé en janvier 2000,
par Jack Newman, MD, FRCPC, pédiatre - Responsable d'une consultation de lactation - Toronto - Canada
Peut être copié et distribué sans autre autorisation.
 
 
 
 
 
 
 
     
Copyright 1998-2004-2008-2015 sous dépôt auprès de la SGDL; toutes reproductions, copies et utilisations interdites sans autorisation