Espace allaitement > Travail et allaitement> Pourquoi pas au biberon si possible

Pour éviter des soucis de mise au sein, des soucis de bobos au sein, il reste préférable d'éviter le dispositif biberon; !

explication et alternatives

Tout d'abord, un "mea culpa",

je ne souhaite pas diaboliser le dispositif biberon, mais en 19 ans de soutien aux mères, cela représente des milliers de mamans, et une bonne partie trouvait le dispositif biberon comme étant une des causes voire la cause, de leur problème. Certaines mamans pourront sans AUCUN PROBLEME, alterner sein et biberon durant des mois.... alors que d'autres, ne tiendront pas la compétition

Parlons compétition justement

une tétine de biberon est plus ou moins longue, plus ou moins rigide, et certains mamelons ne tiendront pas la compétition face à ce **signal** très dur, par exemple les mamelons **mous** ou les mamelons **plats voire un peu courts . Car votre bébé renifle votre mamelon et ce contact entre sa face et votre mamelon est un signal pour continuer sa séquence vers la prise en bouche du sein. Après un ou plusieurs repas au biberon avec une tétine offrant un signal **super intense** et bien votre mamelon offrira un signal tout petit, et il se peut que votre enfant ne veuille plus le reconnaître, qu'il veuille **le machin rigide et long** Sur ce plan, on peut rencontrer le problème analogue avec les bouts de sein, versus mamelons en peau de maman

Un autre phénomène rencontré est ce qu'on appelle la confusion sein/tétine:

Et ce n'est pas un problème de COMPETITION, c'est vraiment un problème "anatomique". Globalement, tout d'abord la tétine de biberon se prend totalement différemment en bouche par rapport à un sein; ensuite il faut se remémorer que la succion du sein est totalement différente de celle d'une tétine; vous en avez eu un petit aperçu lors du déroulement d'une tétée type.

Vous vous rappelez sans doute que la langue se place en corbeille sous le sein, qu'elle est allée happer et étirer, que les lèvres se sont plaquées grand vers les haut et bas du mamelon, et que les mâchoires ont entamé un travail conséquent: amorcer la tétée, presser les sinus lactifères pour faire jaillir le lait, et ce qui n'est pas rien: lancer l'information aux récepteurs du mamelon de la quantité et qualité de lait qu'il souhaite au prochain flux.


Mis au biberon,

l'enfant prend la tétine en bouche, et la presse, et hop le lait gicle; alors qu'il doit au sein, travailler pour faire jaillir le lait.
Alors après ne fut-ce qu'un biberon, l'enfant, ne sachant plus trop comment téter le sein, va le téter comme une tétine;

cela a pour conséquence de provoquer sensibilité, douleur, voire bobo au sein, et aussi (et surtout?) une mauvaise stimulation du sein; lequel va sécréter moins, car il aura été moins stimulé; c'est la porte ouverte au cercle vicieux de l'apparent manque de lait, et c'est la porte aux bobos du type crevasse.


Il peut suffire d'un seul biberon pour induire ce phénomène; cela laisse rêveur? n'est-ce pas, quand on sait qu'il existe d'autres dispositifs....

 

L'autre phénomène, et bien c'est la paresse de l'enfant;

le lait coule tout seul du biberon, point besoin d'amorcer la tétée, point besoin de faire d'effort pour que le lait coule; au bout d'un seul biberon ou d'un certain nombre de biberons, l'enfant se dit: mais pourquoi faire des efforts? pourquoi m'efforcer à téter le sein alors que je peux recevoir du lait qui coule tout seul?


Alors il tourne la tête, la détourne du sein, il se cambre, il se met à hurler parfois.... quand il en a vraiment assez d'attendre, qu'il a faim, il hurle; la maman, elle, pense qu'elle n'a plus de lait, alors elle finit par donner un biberon. Et le risque c'est de rentrer dans un cercle vicieux proposer le sein, voir l'enfant hurler refuser le sein, donner un biberon.... ATTENTION, si les seins ne sont pas vidés drainés, non seulemnet la production va vraiment diminuer, mais la maman est à risque d'une mastite, qui est pathologie mammaire! d'autant que l'enfant, ce bel ange, a pris l'habitude: je hurle je m'agite, elle me donne le biberon.... avec le risque de refuser un jour le sein, carrément.

Si cela ne vous arrive pas, amie lectrice tant mieux!!!!

Il peut suffire d'un seul biberon pour induire ce phénomène; alors qu'on sait qu'il existe d'autres dispositifs....

L'on ne donne pas les biberons de façon physiologique!

Peu importe le lait, qu'il soit du lait maternel ou du lait infantile, ou un jus végétal; peu importe!!

On a inventé des biberons pour que ça coule vite; (bonjour la version coudée....) et personne n'est allé enseigner aux jeunes parents comment donner un biberon de façon PHYSIOLOGIQUE. C'est à dire: prendre son temps, faire des pauses pendant le biberon, et aussi: ne pas tenir le biberon trop à la verticale, au contraire, le tenir le plus à l'horizontal possible; l'enfant au sein, ne reçoit pas tout le lait en une seule fois; pourquoi alors vouloir que le bébé se dégomme un biberon en 4 secs ???? En outre, n'hésitez pas à regarder le faciès de l'enfant, fait-il les rides du lion, prend-il un air stressé? inquiet? Savez-vous que le faire se descendre un plein biberon d'un seul trait sans pause, participe à l'obésité infantile? Faites des pauses la tétine sur sa lèvre inférieure pour qu'il ne panique pas!!! Avec un biberon le plus à l'horizontale possible!!

Parmi les dispositifs,

(qui sont les mêmes que les dispositifs pour nourrir les enfants de petit ou moyen poids), on notera · tasse, ou gobelet ou timbale. Cet ustensile de cuisine est formidable, pas besoin de téter, mais de laper. Donc pas de confusion sein/tétine. Cela ne prend pas plus de temps que donner un biberon; surtout qu'aux dernières recommandations pédiatriques, les biberons doivent se donner avec patience et beaucoup de temps, et pause tous les 30 millilitres; donner le sein prend moins de temps en moyenne d'ailleurs, si on compte entre 7 et 25 minutes la tétée au sein, et 2 à 3 pauses de 5-10 minutes au cours d'un biberon! enfin, là je disgresse....

A savoir que des enfants nés prématurément peuvent boire à la tasse, donc vos bébés à la maternité, à la maison, peuvent y boire aussi... des équipes de néonatalogie y font appel en France et en Angleterre; vous pouvez faire de même!

· il existe deux autres dispositifs qui seront présentés en annexe: le Soft-cup, sorte de cuillère dont le manche et rempli de lait; L'enfant lape, ou boit comme à la cuillère. Là encore, pas de paresse, pas de confusion sein/tétine.

soft-cup pour le bébé, permet de travailler et d'allaiter longtemps
(modèle Medela)
A noter, que la cuillère doit être présentée à 90° et non pas droit dans la bouche comme sur la photo.

 

PAS DE PANIQUE............

Non on ne peut jurer que chaque enfant développera une confusion sein/tétine, ou une paresse sein/biberon (dont on a vu que ce sont deux choses différentes; Il y a des mamans qui ont réussi leur allaitement en s'appuyant sur des dispositifs biberon;

Et il y a des mamans (plus nombreuses) qui ont veut qu'il peut suffire d'un seul biberon pour induire ce phénomène, ces phénomènes;

Alors rien n'est perdu, au contraire!

Car il faut savoir qu'on peut repartir en arrière, si un de vos enfants présente un des symptômes présentés plus haut.

Quand on rencontre un problème dans l'allaitement, cela vaut le coup de se renseigner, et d'essayer de trouver une solution pour que l'allaitement redevienne harmonieux; l'allaitement maternel offre trop d'avantages psycho-affectifs, immunité, santé, nutritionnels, pour renoncer.


Téléphoner, aller à une réunion, agir, il est toujours possible d'être soutenue, conseillée…

Parmi les problèmes rencontrés, j'ai remarqué qu'il faut assez souvent travailler sur:
· la lactation,
· et sur l'acceptation de prendre le sein
· et aussi la bonne prise en bouche du sein.

 

Par exemple,

vous donnerez le lait en alternance au sein, et autrement: le choix est vaste, on l'a vu à la page précédente: tasse/gobelet, cuillère, soft-cup… les quantités de lait, l'âge des enfants, sont des facteurs de choix.

Pour augmenter la lactation, il faudra:

· supprimer le biberon comme dispositif;
· relancer votre lactation; en vous appuyant sur des produits naturels ou homéopathiques à vertus galactogogues. Et surtout en agissant sur le plan mécanico-hormonal.
Durant la tétée au sein, vous pouvez rouler le mamelon du sein non tété entre vos doigts, et faire des étirements du mamelon, sans jamais pincer le téton; cela stimule le réflexe d'éjection;
Cela peut-être pourquoi pas, le choix temporaire, de donner le sein à l'un et d'exprimer votre lait pour nourrir l'autre bébé.
En produits à vertu galactogogue naturels et faciles à trouver, on compte: le fenouil, les graines de fenugrec, le houblon, la bière sans alcool, le galega, l'homéopathie, l'acupuncture...

Pour l'acceptation du sein, il faudra:

  • · amorcer la tétée pour que quelques gouttes de lait jaillissent, et s'il y a un flux de lait, très bien, badigeonnez-en votre mamelon, votre sein, largement, afin que Bébé se rappelle que le lait vient "de là", que le lait vient du sein;
  • - proposer le sein AVANT que l'enfant n'ait faim, profiter du bain, de la sieste, pour les mises au sein;
  • · mettre au sein, cajoler, encourager la tétée, féliciter quand l'enfant tète bien.
  • · s'il tète mal, rompre la tétée en glissant un doigt dans la commissure des lèvres, et y laisser le doigt le temps de retirer le téton. Dire à votre bébé: "non non non, tu ne tètes pas bien, il faut bien ouvrir la bouche, et faire "ham" pour happer mon sein"; aidez-vous de petites phrases comme celle-là et remettez Bébé au sein.
  • S'il tète bien, dites le lui!
  • · s'il se met à hurler pour obtenir son lait qui coule tout seul, il ne faudra pas céder, mais proposer inlassablement le sein; aidez-vous en faisant un massage aréolaire afin que le lait jaillisse du sein grâce à votre massage, et alors dirigez le jet même petit, vers sa bouche.. plusieurs fois d'affilée... il faut en faire un jeu qui montre bien que le lait, vous l'avez, et même que vous avez amorcé la tétée.

Ce n'est pas facile, mais on peut y arriver; souvent le soutien paternel est nécessaire; l'association, le site, ses listes de discussion, les membres de l 'association sont là pour vous aider;

 

Petit récapitulatif des choses à faire:

Essayer de privilégier dès le départ, un dispositif où l'enfant NE TETE PAS.

Savoir que si ça va mal, on peut retrouver l'harmonie au sein!

Rester vigilante à la succion des bébés, et à leur comportement; ·

Ne pas hésiter à relancer très aisément la sécrétion lactée si elle semble faiblir;

Ne pas hésiter à encourager les enfants à retourner au sein s'ils semblent s'en détourner;

Contacter une association de soutien à l'allaitement le cas échéant.

Quelques dispositifs:

en cuisine:

tasse, timbale, gobelet...

versions élaborées

tasse à bec, bec mou pour les plus petits, bec en plastique dur dès 5-6 mois; soit tasse à bec Avent, soit ce qu'on trouve en supermarché sous le nom de "biberon de transition" avec non pas une tétine, mais un bec mou; ne vous laissez pas faire si vous lisez "pour les 18-24 mois", dites-vous que tout est fait pour l'alimentation au lait artificiel...

cuillère sophistiquée, Soft-cup, de Medela;

soft-cup pour le bébé, permet de travailler et d'allaiter longtemps

L'association peut vous aider à vous la procurer à tarifs hypercompétitifs, que vous adhériez ou non à l'A.D.J.+; pour en savoir plus (tarifs caractéristiques produits), l'espace association est à votre disposition;

 

Commerce, marketing de vendeurs de biberons

J'aimerais ajouter: les marchands de biberon viennent d'inventer (2005) un biberon dont la tétine se rapprocherait toujours plus du mamelon (!!!) avec plusieurs trous au bout de la tétine, comme pour les pores du mamelon maternel; déjà, on enfonce le clou dans la tromperie de l'enfant, mais aussi de la mère qui va croire qu'elle peut partiellement allaiter son enfant grâce à ce biberon; et bien avec ce biberon à tétine multi-trou, tout comme avec cet autre biberon qui oblige à ouvrir grand la bouche, vous n'échapperez pas NI A LA CONFUSION SEIN/TETINE, NI A LA PARESSE SEIN/BIBERON. Physiologiquement parlant, le biberon n'est pas compatible avec les mises au sein;


Vu qu'il existe des dispositifs alternatifs , pourquoi s'en priver ????