Accueil site */* Entre nous > Flash info */* Flash

Entre nous - Flash Info

Contre les épidémies de bronchiolites

Protégez vos enfants en évitant les lieux publics dès lors qu'on avise d'une épidémie, en ayant une hygiène pensée (A noter que vous trouverez des éléments d'hygiène sur la page de flash dédié à la gastro-entérite mais vous pouvez faire encore mieux!

  • en les nourrissant de VOTRE lait bourré d'agents anti-infectieux;
  • en ne donnant que le sein, le plus longtemps possible.
  • en continuant d'allaiter (ou nourrir de votre lait) le plus longtemps possible

L'alternance lait maternel/ lait infantile n'est pas bonne pour la santé de votre enfant, car un seul biberon de lait infantile va détruire la flore intestinale de votre enfant, et surtout la fameuse barrière intestinale anti-germes donc les agents pathogènes seront moins détruits et ils passeront bien plus facilement dans son système (alors que chez l'enfant qui n'a que du lait maternel, les germes sont zigouillés, et/ou finissent dans la couche)

Il serait donc bon que les mamans soient conseillées:

  • D'éviter de faire du mixte dès la naissance (d'essayer d'éviter l'allaitement partiel si vous pouvez allaiter de manière complète, exclusive),
  • D'éviter de faire du mixte au-delà même des premiers temps.....
  • D'éviter de compléter les tétées avec de l'eau sucrée ou du lait artificiel surtout les premiers temps et même au-delà!

(Et si c'est nécessaire de compléter d'une manière ou d'une autre les tétées, les mamans devraient se voir conseillées:

  • en premier, y a-t-il vraiment un vrai manque de lait?
  • en second, peut-on y remédier?
  • ensuite: peut-on y remédier avec les seins de la mère?
  • voire peut-on y remédier via le lactarium en attendant le redémarrage des seins?

Car le plus souvent, les femmes ont trop de lait en précoce postpartum, par contre, le lait ne coule pas forcément bien de seins trop gonflés, et les bébés ne savent ou ne peuvent pas tous, récupérer le lait des seins....

Mais c'est une autre histoire, on en parle ailleurs sur le site; là parlons épidémie de bronchiolite;

 

Votre lait protège vos bébés des risques de bronchiolite; cela veut dire que soit vos bébés passeront à côté de l'épidémie, carrément, le plus souvent; soit ils seront atteints mais moins gravement; QUOIQU'IL EN SOIT, au moindre doute/symptôme, vous devez consulter le médecin qui prescrira des médicaments, une kynésithérapie en fonction de son observation;

mais l'allaitemement maternel ne doit pas être interrompu ni suspendu, au contraire!

On dit aux mères que le colostrum est bourré d'agents anti-infectieux. Ces agents vont tapisser l'appareil digestif de l'enfant, et FORMER UNE BARRIERE contre les germes. C'est pourquoi l'enfant qui est nourri au sein est MOINS MALADE.

On ne dit jamais aux mères que si on donne un complément (ou qu'on a un allaitement mixte ou encore allaitement partiel), le lait artificiel va entraîner ces agents anti-infectieux qui vont se retrouver... pardon du terme: dans le caca. Ils vont déséquilibrer les défenses de votre enfant Au lieu de tapisser les parois digestives, ces agents de bonne santé vont être entraînés avec le substitut et ... QUEL DOMMAGE!

Et je parle du colostrum; c'est le "lait" des premières heures tout premiers jours.

Mais le lait maternel qui "vient" à la suite du colostrum, il est bourré également:

d'agents anti-infectieux, des casseurs de bactéries, des casseurs de virus, des casseurs de membranes, des empêcheurs de se multriplier, des empêcheurs de se promener, des trompeurs de cibles......

Et aucun, aucun, absolument AUCUN lait infantile, ne peut protéger les enfants comme sont protégés, les enfants nourris de lait maternel. AUCUN;

3 oligosaccharides qui se battent en duel dans un biberon de lait infantile, le lait maternel en contient + de 100, qui portent la signature du groupe sanguin de la mère; alors le bébé humain qui avale 3 oligosaccharides d'une vache, ... je vous laisse méditer;

un facteur bifidus, quand on compte dans le lait maternel, des empêcheurs de se fixer dans le système, des zigouilleurs, des casseurs, des globules blancs!!!! je vous laisse méditer!

 

Dans le monde entier, les études scientifiques prouvent que les enfants nourris de lait maternel sont moins souvent malades et moins gravement, que les effets continuent de se voir même après la fin de l'allaitement. Dans ces études, l'on prend donc des cohortes d'enfants, de la même période d'âge, parfois on va les suivre d'année en année.... et donc i ly a plusieurs groupes; le groupe étudié, des enfants nourris de lait maternel; et au moins un groupe témoin, des enfants nourris de lait infantile. et des groupes témoins intermédiaires, qui ont été partiellement nourris de lait maternel. Aucun enfant entré dans quelque groupe que ce soit, n'est exclu de l'étuds "parce qu'il n'entre pas dans le cadre de l'étude"; et les chiffres sont là, au niveau international. Des études strictes sur le plan épidémiologique; de vraies études;

Je compte sur mes internautes préférées pour me payer un avocat?

 

Surveillez certes vos petits! et du sein à gogo!!

"Présents de façon massive dans le colostrum (près de 90 g/l!), ces anticorps ont pour vocation de tapisser la muqueuse digestive. Ils créent une sorte de pellicule protectrice. Les bactéries pathogènes ne peuvent pas se fixer sur la paroi, elles sont agglutinées par les IgAs et s'éliminent de façon naturelle dans les selles. Leurs toxines et leurs enzymes sont neutralisées, la prolifération locale des virus est empêchée. ... Vous comprendrez peut-être mieux maintenant pourquoi il ne faut pas donner de biberons de complément quand on veut allaiter.Ils compromettent l'action biologique spécifique des anticorps du colostrum maternel sur la flore intestinale et créent un risque d'allergie"

extrait de: Guide de l'allaitement et du sevrage de Pascale Camus Walter aux Editions Syros, livre qui était présenté à l'exposition de l'ADJ+: Le mur du sein, image sociale du sein et de l'allaitement au sein. Livre qui vous sera présenté dans l'espace Biblio prochainement.