| Espace allaitement   | Espace grossesse   | Espace maternage   | Espace professionnels   |
  Espace association> SMAM 2006 > ces projets ne sont pas vains
  Retour Accueil du site
   
 
  Spécial SMAM 2006
     
    Présentation générale
    Thème 2006
    vrai/faux sur l'allaitement prolongé
     
    VOS messages:
    - arguments pour allaiter un bambin
    - maltéteurs, etc
    -
    - CARTES personnalisés à envoyer à notre Président de la République
    -témoignages
    - thème SMAM 2006
    - non ce n'est pas vain
    - et ailleurs...
     
     
     
     
  Association
    - Consultations (visite/tél)
    - Nos représentantes
    - Publications
    - Bibliothèque
    - Matériel (et produits)
     
  News
    - Infolactée (weblettre)
    - Info-flash
    - Etudiantes (les aider)
    - "Casting" émissions
     
  Entre nous
    - Se rencontrer
    - Témoignages
    - Listes discussion
    - Petites annonces
    - Bons plans allaitement
    - Paroles d'enfants
    - Amis des bébés
    - Liens
     
  Galerie photo / vidéos
    - Expo le Mur du sein
    - Photos perso
    - Vidéos
     
  Chercher
     
 
     
     
 

 

 
 
  Est-ce que ça sert à quelque chose ??????
 

Ce projet n'est pas vain; les reconnaissances quant aux avantages liés au lait maternel, à l'allaitement au sein, se multiplient; il y a déjà plusieurs mois, "Bruxelles" a montré la France du doigt, en avant-dernière place pour ce qui est de la promotion de l'allaitement, en avant-avant-dernière place pour le taux d'allaitement (après nous, il y a l'Irlande et Malte); concernant les dossiers à l'âge de six mois, on ne disposait plus de données françaises.... le non-allaitement devient publiquement, une affaire de santé publique, et les professionnels de santé sont montrés du doigt comme ayant une part de responsabilité; les difficultés de l'allaitement ne sont plus des écueils inévitables, et la plupart seraient évitées si les professionnels de santé se formaient avec des associations (et non avec des laboratoires de lait infantile).

 

Il y a eu quelques changements depuis quelques années .... les nouveaux certificats à J8, à 9 mois, à 18 mois ont désormais une case allaitement maternel.... le PNNS I et désormais II (Plan National Nutrition Santé) encourage l'allaitement maternel évoquant les vertus du lait maternel contre l'obésité, la Haute Autorité Santé (ex-ANAES) a publié un rapport de recommandations..... l'on reconnaît donc les vertus du lait maternel...l'OMS a édité enfin, des courbes taille, poids, indice de masse corporelle réalisées sur des bébés allaités au sein (alors que les courbes de nos carnets de santé ont été réalisées sur des enfants nourris au lait infantile, dont on a la preuve scientifique qu'il y a déjà là, surpoids.....) mais le fond français reste le même: les professionnels de santé n'y connaissent rien, n'encouragent ni à continuer, ni à consulter des professionnels de l'allaitement...... et pourtant ça bouge.... les femmes sont chaque année plus nombreuses à commencer à allaiter, les femmes sont plus nombreuses à retravailler tout en allaitant, les femmes sont plus nombreuses à allaiter leurs jumeaux, les femmes sont plus nombreuses à allaiter LONGTEMPS. Mais elles restent nombreuses, ces mamans, qui restent "en rade" durant ou après leur séjour en maternité et qui finissent la mort dans l'âme par sevrer..... Elles restent trop nombreuses.... parce que personne n'a été présent avec de bons conseils, avec du temps passé à les regarder donner la tétée et à corriger le cas échéant;

Nous avons déjà dénoncé plusieurs fois, y compris auprès du Ministère de la Santé, ce fossé: encourager (par des biais non publicitaires) à l'allaitement maternel mais ne rien faire pour que les femmes allaitent en harmonie;

Récemment, l'association La Leche League a fait un communiqué, commentant le fait que le PNNS (plan national nutrition santé) encourage l'allaitement maternel, mais que rien ne soit fait....

 

BREF, c'est à nous, c'est à vous, d'agir..... de se lancer dans la protection à défaut de promotion de l'allaitement maternel! seules, les associations font d'immenses choses; avec vous, ces immenses choses deviendront gigantesques!

 

La brochure évoquée déjà en 2005 sur notre site, a été co-éditée: Ministère des Solidarités, de la Santé et de la famille, Société Française de Pédiatrie, PNNS (programme national nutrition santé);

Extrait:

"Alors que la promotion de l’allaitement maternel est l’un
des objectifs du Programme national nutrition santé (PNNS),
la situation dans notre pays n’est guère satisfaisante : un peu plus
de la moitié des femmes seulement choisit d’allaiter leur enfant
à la naissance ; les disparités régionales restent fortes ;
la durée de l’allaitement est trop courte, avec une médiane estimée
à dix semaines. Pourtant, les recherches scientifiques prouvent
l’indéniable supériorité de l’allaitement maternel.
Elles sont
analysées dans ce document qui a été rédigé par le comité
de nutrition de la Société française de pédiatrie.
Malgré l’amélioration de la qualité des « laits » infantiles,
la composition nutritionnelle et l’apport en substances biologiques du lait maternel ne peuvent être reproduits
. Aucun autre lait que le lait d’une mère ne peut s’adapter de façon permanente
aux besoins du nourrisson en croissance. L’effet bénéfique pour la santé du nourrisson, largement reconnu dans les pays où les conditions économiques et d’hygiène demeurent précaires, est également prouvé dans les pays industrialisés. Chez nos voisins européens les mères font beaucoup plus souvent et plus longtemps le choix de ce mode d’alimentation pour leur enfant.
Les raisons d’une telle situation sont multiples et pour certaines, mal comprises. Mais deux éléments stratégiques clés doivent être soulignés. D’une part la confiance de chaque mère dans sa capacité à nourrir son enfant est essentielle pour assurer un allaitement satisfaisant. D’autre part, les professionnels de santé sont en première ligne pour conseiller les mères, leur fournir une information complète et de qualité, pour les inciter à faire le choix de l’allaitement maternel exclusif et le prolonger.

Ce document de synthèse du Programme national nutrition santé s’adresse avant tout aux professionnels de santé dans le but de promouvoir l’allaitement maternel. Il concerne aussi le milieu associatif qui joue un rôle essentiel pour venir en appui aux professionnels et aux mères et répondre à leurs interrogations et difficultés.
D’avance, je remercie toutes celles et tout ceux qui œuvreront pour que dès sa naissance, le nourrisson profite de la meilleure des protections pour sa santé, celle que lui confère le lait de sa mère.


Professeur William Dab
Directeur général de la Santé"

 

"Contre-indications de l’allaitement maternel

Elles sont exceptionnelles et relèvent du bon sens : maladie cardio-vasculaire ou respiratoire sévère ; hémopathie ou cancer en cours de traitement chez la mère ; infection maternelle par le VIH ; galactosémie
chez le nouveau-né, puique le lait de femme contient du lactose. Quant aux complications de l’allaitement (crevasses, engorgement, mastite, etc.), il serait plus juste de parler de risques liés à une pratique inadéquate de l’allaitement ou à un suivi médical insuffisant des mères allaitantes et de leur enfant (ANAES, 2002)."

 

Je me suis permis de mettre ces deux extraits, l'éditorial et ce passage des contre-indications, car elles sont parlantes;

Tous les médecins n'ont pas reçu cette brochure;

Chaque professionnel de santé devrait l'avoir lue (car la recevoir n'est pas tout....)

Vous pouvez: la télécharger et la lire vous-même, et la faire connaître à tous vos professionnels de santé (simplement en imprimant cette page, vous devriez attirer leur attention);

http://www.sante.gouv.fr/htm/pointsur/nutrition/allaitement.pdf
 
 
     
Copyright 1998-2004-2008-2012 sous dépôt auprès de la SGDL; toutes reproductions, copies et utilisations interdites sans autorisation